SFR Actus
TV

L'été en musique sur Netflix : les légendes du rock

Keith Richards, dans le documentaire "Under the Influence" à retrouver en exclusivité sur Netflix. © Justin Wilkes/Netflix

Pour poursuivre notre série estivale, on se branche cette fois sur les ondes du bon vieux rock'n'roll. C'est que la plateforme de streaming a aussi de quoi ravir tous les nostalgiques du son des seventies, avec notamment trois documentaires consacrés à de très, très grands noms du genre.

Après avoir inauguré la série "L'été en musique sur Netflix" avec trois divas des temps modernes, SFR Actus vous propose de faire péter les riffs de guitare. Car c'est du très lourd que nous offre la plateforme, à retrouver depuis votre box SFR, dans sa section des "rockumentaires".

Dans des docus estampillés par le géant du streaming, on vous invite à (re)découvrir les histoires, au moins en partie, de véritables légendes vivantes du rock : Bob Dylan, Keith Richards et Bruce Springsteen.

Rolling Thunder Revue : A Bob Dylan Story par Martin Scorsese

Oui, vous avez bien lu. Ce premier "documentaire" (on met des guillemets, vous comprendrez pourquoi dans les prochains paragraphes) de notre sélection est l'œuvre de l'illustre réalisateur de Taxi Driver, des Affranchis ou encore plus récemment du Loup de Wall Street. Eh oui, à ses heures perdues, Martin Scorsese aime se plonger dans la musique, et particulièrement dans le rock. Et en plus de docus sur les Rolling Stones (Shine a Light) et George Harrison (Living in the Material World), figurez-vous que celui-ci sur Bob Dylan n'est pas son premier, puisqu'il avait déjà consacré une œuvre aux débuts du chanteur en 2005, intitulée No Direction Home.

Bref, c'est donc en vrai fan du Zim que Martin Scorsese est revenu à la charge l'année dernière, en exclusivité sur Netflix, avec Rolling Thunder Revue : A Bob Dylan Story. Les connaisseurs reconnaîtront tout de suite le nom d'une des plus célèbres tournées de l'artiste, celle qui l'a vu parcourir les petites salles d'Amérique avec sa joyeuse bandes d'amis — Joan Baez, Allen Ginsberg, Mick Ronson… — dans une ambiance très bohème entre 1975 et 1976. À travers les superbes images tournées à l'époque, ainsi que bon nombre de témoignages, dont celui du principal intéressé (ce qui constitue un petit évènement en soi puisqu'il n'avait pas accordé d'interview depuis une décennie entière !), le cinéaste revisite ainsi cette virée mythique en l'espace de 2 heures et 20 minutes.

Et, oui, "revisiter" est bien le terme approprié, puisqu'il s'amuse à prendre de nombreuses libertés… Non, Sharon Stone n'était pas de la partie en tant que jeune groupie. Mais elle joue le jeu, comme quelques autres — Stefan Van Dorp serait en réalité un acteur, tout que le député du Michigan qui aurait soi-disant obtenu des places de concert grâce à Jimmy Carter, nous apprend en effet le magazine Rolling Stone. "En véritable alchimiste, Martin Scorsese mélange les mythes et la réalité", prévient d'ailleurs Netflix, alors que le film lui-même annonce la couleur avec sa séquence d'ouverture : un numéro d'illusionnisme de George Méliès ! Le tour de magie du cinéaste new-yorkais est en tout cas réussi. Surtout, il nous replonge dans l'ambiance hippie des seventies et laisse (longuement) parler la musique. C'est aussi l'occasion, pour les plus jeunes générations, de redécouvrir Dylan à une autre époque. Sa discrétion et son sérieux ces dernières années ayant un peu effacé de nos mémoires le troubadour étincelant qu'il était, il fut un temps.

Keith Richards : Under the influence

Encore un documentaire Netflix qui vous vous jouer des tours — pour le meilleur, rassurez-vous ! À lire ce titre, et au vu de l'image que l'illustre guitariste des Rolling Stones dégage, on pourrait croire qu'il va nous parler de ses addictions… "Les gens pensent encore que Keith Richards fume des joints, une bouteille à la main, et qu'il se met à jurer quand le magasin qui vend de l'alcool est fermé", confie-t-il d'ailleurs lui-même, le sourire aux lèvres. Mais non. L'influence dont il veut nous parler en tout cas dans ce docu, elle est purement musicale — ce qui ne l'empêche pas d'enchaîner les verres et les cigarettes face caméra !

Filmé en 2015 par Morgan Neville (réalisateur de l'acclamé Twenty Feet from Stardom), alors qu'il préparait son troisième album solo, Crosseyed Heart, Keith Richards revient ainsi sur toute la musique qu'il aime : elle vient de là, elle vient du blues. À commencer par Muddy Waters, bien sûr, qui aura inspiré aux Rolling Stones leur nom de scène. Mais pas que. Le guitariste légendaire évoque aussi notamment comment le pionnier du rock'n'roll Chuck Berry a influencé son jeu. Entrecoupé d'images du septuagénaire en studio, avec ses propres musiques en bande son, Under the Influence offre une plongée intimiste dans son parcours, qui laisse ainsi peu de place à l'histoire de son groupe ultra-mythique pour mieux nous laisser percevoir sa personnalité, rieuse et chaleureuse. Une pépite à déguster en moins d'une heure et demie sur la plateforme.

Bonus : et si le documentaire vous donne une envie terrible de revoir les Stones sur scène, sachez que vous pourrez enchaîner avec un autre documentaire également disponible sur Netflix… Rolling Stones : Olé Olé Olé - A Trip Across Latin America est donc cette fois consacré au groupe au complet, suivant comme son nom l'indique sa tournée en 2016 en Amérique du Sud. Avec notamment un ultime concert historique donné —gratuitement !— à La Havane à Cuba, où aucun groupe de rock n'avait joué avant eux… Une vraie claque !

Springsteen on Broadway

Bon, d'accord, il ne s'agit pas vraiment d'un documentaire. Springsteen on Broadway, comme son nom l'indique, c'est un spectacle que The Boss a donné dans le fameux quartier des théâtres de New York entre 2017 et 2018. L'une de ses représentations, toutes couronnées de succès à la fois public et critique, a été filmée par Netflix pour immortaliser l'événement sur la plateforme, dès le lendemain de la dernière. D'une durée de 2h30, elle saura ravir tous les fans du rockeur du New Jersey.

Alors, entendons-nous bien, si on parle effectivement de spectacle, et il s'agit même à vrai dire plutôt d'une résidence, il ne faut pas s'attendre à voir l'interprète de Born in the USA se lancer dans des chorégraphies comme ont pu le faire Britney Spears ou Lady Gaga à Las Vegas. Bruce Springsteen fait du Bruce Springsteen, c'est-à-dire qu'il parle (beaucoup) au public. Alors qu'il venait de sortir un an plus tôt son autobiographie, Born to Run, The Boss nous raconte l'histoire de sa vie entre deux chansons, qu'il exécute seul derrière sa guitare ou son piano — quand sa femme et membre du E Street Band, Patti Scialfa, n'apparaît pas pour chanter langoureusement avec lui.

Outre une bien belle histoire, une introspection même, à la fois émouvante et pleine d'humour, Springsteen on Broadway c'est aussi et surtout l'occasion d'assister à un véritable concert en acoustique du chanteur, qui reprend bien sûr tous ses grands classiques. Une expérience pure et intime qui saura ravir tous ses fans, lesquels boiront nul doute ses paroles sans jamais se lasser de son timbre roque unique, aussi doux au parler que puissant au chant. Un vrai régal.

Retrouvez les trois légendes du rock que sont Bob Dylan, Keith Richards et Bruce Springsteen dès à présent sur Netflix, ainsi qu'en écoute sur Napster. Deux plateformes disponibles avec un abonnement SFR !

Sources : Netflix, Rolling Stone

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur