Nolwenn Leroy à Paris pour la promotion de "La Bande à Renaud', le 3 juin 2014
TV

Nolwenn Leroy vous raconte le naufrage de l'Erika

Nolwenn Leroy à Paris pour la promotion de "La Bande à Renaud', le 3 juin 2014 © LIONEL BONAVENTURE / AFP

C'est un bien triste anniversaire que va célébrer la Bretagne ce jeudi 12 décembre : celui des 20 ans de la marée noire causée par le naufrage de l'Erika. Pour l'occasion, la chanteuse a participé à un documentaire événement sur Ushuaïa TV...

Le 12 décembre 1999, alors qu'il transportait 30 884 tonnes de fioul lourd, le pétrolier Erika, construit en 1975, a fait naufrage au large des côtes bretonnes, alors qu'il effectuait un trajet entre Dunkerque et Livourne.

Affrété par Total, le navire de 84 mètres de long affronte une mer déchaînée, notamment le 11 décembre, et envoie des informations contradictoires, passant de messages de détresse en messages de sécurité. Le pont de l'Erika est alors balayé par les vagues, et subit une gîte, ce qui désigne en termes marins une inclinaison transversale d'un navire. Et ça, pas besoin de s'appeler Christophe Colomb pour savoir que ce n'est pas bon signe...

La Bretagne n'oublie pas

La suite, on en connaît les grandes lignes, avec le naufrage du pétrolier le 12 décembre 1999, et la marée noire qui va s'en suivre, pendant des mois, dévastant plus de 400 kilomètres de littoral breton, et tuant entre 150 000 et 300 000 oiseaux, avec 10 tonnes de produits cancérigènes ainsi versés en mer. Une véritable catastrophe naturelle, et le début d'une affaire juridique invraisemblable...

Car dans le rapport qui va suivre, il sera impossible de retrouver le véritable propriétaire de l'Erika. Entre le propriétaire apparent, de toute évidence une société écran basée à Malte, la société de gestion nautique, l'affréteur et le sous-affréteur, c'est un véritable sac de nœuds (marins) dans lequel se retrouvent plongées les autorités compétentes, qui condamneront Total à 200 millions d'amende à l'issue du procès, en 2010. 11 ans après. Depuis le naufrage du pétrolier, de nombreuses mesures sont entrées en vigueur pour éviter que pareille catastrophe ne se reproduise, et cette sombre affaire a mis en lumière certaines pratiques d'inspection plus que douteuses...

Pour revivre les événements tragiques, comprendre comment cela a pu arriver et revoir les images spectaculaires du naufrage de l'Erika et de la marée noire, Ushuaïa TV propose ce soir un documentaire inédit, à partir de 20h40, sur le canal 200 de votre box SFR. Et si vous reconnaissez la voix qui fait le récit de ces tristes événements, c'est normal.

Car la chanteuse Nolwenn Leroy, très attachée à sa Bretagne d'origine, a été sollicitée pour être la voix off de Erika, chronique d'une marée noire, et n'hésite pas à incarner la narratrice : "14 décembre 1999, je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais 17 ans". Jugée trop rare dans les médias par ses plus grands fans, sa motivation à participer à ce documentaire était donc toute trouvée, car correspondant au titre de son plus grand tube :

Sources : Ouest-France, RTL

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur