Norman Reedus, Daryl dans Walking Dead, incarne le héros du jeu Death Stranding
Astuces

À quoi servent les likes dans Death Stranding ?

Norman Reedus, Daryl dans Walking Dead, incarne le héros du jeu Death Stranding © Sony Interactive Entertainment - Kojima Productions

Ça y est, le jeu le plus mystérieux de l'année, attendu depuis très longtemps, est enfin sorti, et enchante les gamers du monde entier. Parmi ses nombreuses innovations, un système de likes qui ne fonctionne pas vraiment comme sur les réseaux sociaux...

Un nouveau jeu signé Hideo Kojima est toujours un événement, et Death Stranding était particulièrement attendu au tournant. Présenté depuis 2016, avec des images énigmatiques et un casting hallucinant (Norman Reedus de The Walking Dead, Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Guillermo Del Toro...), le titre est disponible depuis le 8 novembre, et semble ravir tout le monde.

Beaucoup se demandent encore quelle est l'histoire de ce jeu exclusif PlayStation, où il faut incarner un homme qui effectue des livraisons en compagnie d'un bébé dans un bocal... Écrit comme ça, c'est encore plus étrange qu'un film de David Lynch, et Death Stranding semble effectivement compliqué à décrire, tant il propose une atmosphère bien différente des jeux habituels. Kojima, auteur de la saga Metal Gear Solid, a déclaré à de nombreuses reprises que l'objectif du jeu était de "créer du lien". De la même façon que le personnage du jeu tente de reconnecter les villes isolées à la société, pour relier les joueurs entre eux, Death Stranding propose un système de likes particulièrement novateur.

Votre colis est en cours d'acheminement, il arrivera dans 179 jours

Lorsque Sam, le héros malgré lui, effectue une livraison, il reçoit donc des likes, qui lui servent en quelque sorte de points d'expérience. Contrairement à vos colis, que vous recevez toujours en retard, abîmés, livrés chez un voisin que vous ne connaissez pas ou même que vous ne recevez pas du tout alors que vous étiez chez vous, Sam doit faire très attention à ses livraisons (ne pas abîmer les machandises, respecter le délai...) pour obtenir le plus de likes possibles. Pas question pour lui de déposer sa cargaison dans un point relais à 14 kilomètres de l'endroit prévu...

Les likes obtenus sont ensuite répartis dans cinq catégories différentes, qui sont : Pont de connexion, État de la marchanside, Divers, Délai de livraison, Volume de livraison. Leur somme va ainsi constituer le niveau de porteur de Sam, et lui permettre d'améliorer ses capacités (équilibre, endurance, capacité de stockage...). Il est possible de monter jusqu'un niveau 60 dans chaque catégorie, donc à priori, le niveau maximum dans Death Stranding pourrait etre de 360. Mais parmi ces catégories, il y en a une un peu spéciale, qui donne un tout autre intérêt à tous ces petits pouces levés...

Pouces en l'air

Vous l'avez remarqué, la direction artistique du jeu est très inspirée des paysages désertiques et spectaculaires de l'Islande ou de l'Écosse, surtout sur l'île de Skye. Sam arpente montagnes et vallées dans un océan de solitude, et doit parfois faire des kilomètres pour contourner des obstacles comme des cours d'eau. C'est là qu'intervient une notion indirecte de multijoueurs, avec la possibilité de construire des structures ou de laisser des panneaux d'indication (ou de motivation) à destination des autres joueurs !

Petite astuce au passage : les panneaux sont plus faciles à réaliser, puisque ne nécessitant pas de matériaux. Et certains se déclenchent de façon automatique au passage des autres joueurs, comme les messages d'encouragement "Bravo BB" (ce n'est pas un surnom déplacé, mais le fameux bébé dans son bocal), ou "N'abandonnez pas". Il est donc possible de recevoir des likes de la part de joueurs reconnaissants, mais aussi d'en donner à ceux qui ont justement pris de leur temps pour vous faciliter la vie.

La notion d'entraide est donc comme annoncée par Kojima ultra-présente. Et les joueurs day one, qui jouent à Death Stranding depuis la première heure doivent avoir le doux sentiment d'être des pionniers dans ce nouveau monde vaste et étrange. Ceux et celles qui découvriront le jeu dans quelques mois pourraient donc découvrir un univers bien différent, avec de nombreuses structures. Avec peut-être même... des autoroutes ? Des immeubles ? Des boîtes aux lettres ? Et des colis perdus ?

Sources : Millénium, JVFrance, Numerama

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur