Professeur Layton Versus Ace Attorney, le crossover entre les deux licences de visual novel sur Nintendo 3DS.
Consoles

5 visual novels incontournables

Professeur Layton Versus Ace Attorney, le crossover entre les deux licences de visual novel sur Nintendo 3DS. © LEVEL-5 / CAPCOM / LTD. 2014

Les visual novels, littéralement romans visuels, constituent une forme de jeu-vidéo à part entière. Peu d’action, beaucoup de texte, mais un scénario généralement très élaboré et qui regorge de rebondissements inattendus et de surprises. La rédaction vous en présente une sélection d’incontournables.

La saga Professeur Layton

Il n’est presque pas nécessaire de présenter le professeur Layton. Dans chacune de ses aventures, l’archéologue au haut de forme est plongé dans des aventures rocambolesques et inexplicables. Inspiré à la fois des personnages de Sherlock Holmes et d’Indiana Jones, vous n’avez qu’une mission : percer les mystères et découvrir la vérité. L’histoire est parsemée d’énigmes pour vous échauffer le cerveau et prend place dans des lieux burlesques et hauts en couleur. Jusqu’à la fin, chaque jeu Professeur Layton sur DS et 3DS nous a laissé scotché à notre siège.

La saga Ace Attorney

Votre truc à vous, c’est plutôt les affaires de meurtre ? Ruez-vous de ce pas sur la saga Ace Attorney. Au travers de nombreux opus originellement sur DS puis 3DS, vous incarnez un avocat qui n’a qu’une seule mission : prouver l'innocence de son client. Le problème, c’est qu’il est le coupable idéal et que vous ne savez pas qui d’autre aurait pu commettre le crime. Les différentes affaires sont toutes plus originales les unes que les autres et à la fin, vous ne saurez plus faire rien d’autre que crier “Objection !” à tout bout de champ. Bonne nouvelle : il est prévu que les jeux ressortent sur Nintendo Switch dans une version remasterisée.

Heavy Rain

Qui a dit que les visual novels étaient forcément sur Nintendo DS ? En 2010, Sony a frappé fort en sortant Heavy Rain. Il est d’ailleurs présenté comme un film interactif. À l’image de Bandersnatch de Netflix, vous contrôlez quatre personnages dans une histoire où ce sont vos choix qui déterminent l’issue. “Jusqu’où irez-vous pour sauver ceux que vous aimez ?”, c’est la question que pose le jeu. Dans un thriller haletant, vous devez alors tenter de découvrir la vérité sur une affaire de tueur en série. Quand on commence à y jouer, impossible de s’arrêter. Le jeu a été réadapté sur PlayStation 4 en 2016, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas y jouer.

Ghost Trick : Détective fantôme

On repart sur Nintendo DS avec un jeu beaucoup plus léger et burlesque. Vous êtes mort. C’est du moins comme ça que commence l’aventure. Sauf que vous ne vous souvenez plus de rien. À votre grande surprise, vous êtes un fantôme et vous pouvez contrôler les objets. Désormais, votre but est simple : comprendre qui vous êtes, la raison de votre assassinat et tenter de comprendre l’apparition de vos pouvoirs surnaturels. Un mystère qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout dans cet univers clownesque et original.

La saga Zero Escape

On termine sur la plus sombre des sagas : Zero Escape. Étalé sur trois opus, chaque jeu commence de la même manière et suit le même concept : vous n’avez plus aucun souvenir, vous êtes enfermé dans un lieu mystérieux avec des personnes que vous ne connaissez pas. Le seul objectif est de vous en sortir, mais pas n’importe comment. II y a un certain nombre de règles à suivre. Dans le cas contraire, c’est la mort. Jouer avec ou contre les autres, il faut choisir. Mais une chose est sûre : vous ne pouvez imaginer une seule seconde quelles seront les révélations à l’issue de votre aventure. Et pour en arriver là, vous devrez passer par de nombreuses heures d’angoisse et de tension. Les trois jeux sont disponibles sur DS, 3DS et PS Vita.

Par Clément Capot