La princesse Zelda dans Breath of the Wild sur Nintendo Switch.
Consoles

Breath of the Wild 2 : Zelda enfin jouable ?

La princesse Zelda dans Breath of the Wild sur Nintendo Switch. © Nintendo

Alors que le monde entier a hâte de découvrir le prochain Zelda, suite de Breath of the Wild, une théorie émerge : et si l'emblématique princesse était enfin jouable ?

The Legend of Zelda compte probablement parmi les licences les plus fortes de Nintendo. Depuis 1986, la série de jeux met en scène un héros vêtu de vert, Link, combattant les forces du mal pour restaurer la paix. La plupart du temps, il doit secourir la princesse Zelda, retenue prisonnière par les forces du malin. En bientôt 25 ans, les joueurs et joueuses ont incarné le héros dans différentes aventures, mais il n'a pratiquement jamais été possible de prendre les commandes de la princesse, lorsqu'elle est présente dans le jeu. Seule exception : en 2009 dans Spirit Tracks, sur Nintendo DS, alors que Zelda a été transformée en fantôme et qu'elle prend possession de Spectres, il est possible, en quelque sorte, de la contrôler. Mais rien à voir avec un personnage à part entière.

Hors de la franchise, Zelda est jouable dans la licence Super Smash Bros depuis 2001, Hyrule Warriors depuis 2014 et Cadence of Hyrule depuis 2019. Ce n'est pas franchement énorme, c'est moins que la princesse Peach de l'univers Mario Bros., mais c'est plus que d'autres personnages non-jouables. Et si ça changeait dans Breath of the Wild 2 ? Une théorie que nous allons explorer de ce pas.

Breath of the Wild 2 : la révolution ?

En 2017, Nintendo sortait probablement l'un des meilleurs jeux de l'histoire du gaming : The Legend of Zelda : Breath of the Wild sur Nintendo Switch. Un gigantesque monde ouvert à explorer, qui regorge de possibilités, une aventure sans trame narrative déterminée où les joueurs et joueuses tracent leur propre chemin, une véritable claque visuelle... Bref, un immense succès reconnu tant par la critique que les fans. La barre est placée très haut. Comment vont-ils faire mieux pour le prochain jeu ?

En juin 2019, arrivait une première réponse, mais surtout une immense surprise : Nintendo dévoilait un premier court aperçu et officialisait que le prochain jeu serait bien un séquel. Pour la première fois, un jeu Zelda avait droit à une suite. Certes, ça avait plus ou moins été le cas entre Ocarina of Time et Majora's Mask, ainsi qu'entre The Wind Waker et Phantom Hourglass. Mais ce n'était pas aussi officiel, il ne s'agissait pas de véritables suites au sens commun du terme.

Les premières questions arrivent. Si l'aventure se déroule dans le même monde, avec changement de forme pour le méchant, supposément Ganondorf, à la place de Ganon, quelle sera la plus-value du jeu ? Breath of the Wild 2 peut-il être aussi révolutionnaire que le premier opus et satisfaire les attentes des joueurs et joueuses ? Pour cela, il faudrait opérer à un renversement des normes. Que pour la première fois, Zelda soit l'héroïne du jeu pour sauver Link. Est-ce possible ? Absolument. Et il y a même des indices qui étayent cette théorie.

Zelda jouable : les indices en faveur de la théorie

Les potentielles réponses à nos questions, nous les trouverons dans le court teaser du jeu d'un peu plus d'une minute, seul matériel que nous avons à nous mettre sous la main pour le moment. Aux alentours de 43 secondes, on peut voir une sorte de matière verte qui semble s'emparer de Link. L'attaque-t-elle ? Prend-elle possession de lui ? Impossible d'affirmer quoi que ce soit pour le moment. Mais il y a un premier sentiment qui ressort : il est probablement dans la panade. Certes, ce n'est pas encore suffisant pour affirmer que Zelda sera l'héroïne du jeu. Mais c'est déjà une bonne base de départ.

Fort heureusement, il y a un deuxième indice et pas des moindre : les cheveux de la princesse Zelda. Jusqu'ici, dans chaque opus, elle est systématiquement représentée avec des cheveux longs. Pour la première fois, dans les images de Breath of the Wild 2, elle apparaît avec des cheveux courts, qui ne lui tombent pas plus bas que le cou. Simple détail artistique ? Peut-être. Mais cela pourrait également être annonciateur de plus. Comme le fait remarquer bellossomraptor, un utilisateur de Reddit, les cheveux longs sont plus difficiles à animer par les concepteurs de jeux vidéo. Il rapporte alors que cela soutient la théorie d'une princesse Zelda jouable et que les concepteurs auraient alors opté pour une coupe courte dans un souci de réalisme.

Certes, ce n'est pas grand-chose. Mais il se trame quelque chose. Si Nintendo n'a rien voulu confirmer à ce sujet, dans une interview d'Eiji Aonuma, producteur de la série Zelda, accordée à IGN, lorsque la question lui avait été posée, il avait répondu : "Je ne peux pas vous le dire". Même constat lorsque Kotaku lui demande combien de personnages seront jouables : "Je ne peux rien dire", répond encore le producteur.

Quoi qu'il en soit, Zelda jouable ou pas, malgré le peu de détails que nous avons à son propos, Breath of the Wild 2 s'annonce déjà comme un jeu plus que prometteur. Reste à savoir quand il sortira sur Nintendo Switch. Fin 2020 ? Début 2021 ? Le mystère reste entier !

Sources : Reddit, IGN, Kotaku

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur