"Bonjour, je suis le maître-nageur. Au programme aujourd'hui, la brassaaarrrgh"
Consoles

Dead Island, destination de rêve pour séjour cauchemardesque

"Bonjour, je suis le maître-nageur. Au programme aujourd'hui, la brassaaarrrgh" © Techland

Les pires vacances de votre vie. Voilà ce qui vous attend dans Dead Island. Quand une île paradisiaque est envahie par une horde de zombies, plus question de rester au bord de la piscine à siroter des cocktails...

Halloween aproche à grands pas, mais l'automne vous fait regretter l'été, le sable chaud, la mer turquoise et la natation plus ou moins synchronisée ? Dead Island risque bien de vous faire changer d'avis...

Ce jeu vidéo a des allures de série B, et le B ne veut certainement pas dire "Bonnes vacances". Pourtant au début, tout semble parfait. Il fait beau, il fait chaud, l'hôtel où votre personnage (à choisir entre quatre avatars disponibles) se régale est magnifique et il ou elle profite de la vie au bord de l'eau. Et là, c'est le drame. Des cris. Un mouvement de foule. Des bagages renversés. Et du sang. Beaucoup trop de sang. Il va falloir courir vite et vous armer pour survivre. Mais pas n'importe comment. Car dand Dead Island, les armes à feu sont plutôt rares. Il faut donc très vite se rappeler des meilleurs moments de la série MacGyver et utiliser chaque objet qui vous tombe sous la main.

Glaces, chouchous, beignets, êtres humains !

En vous promenant dans les hotels luxueux, bungalows et autres résidences qui sentent bon l'été, vous allez pouvoir mettre la main sur plein d'objets, que vous pourrez utiliser et associer entre eux (rien ne vaut une bonne machette entourée d'un fil électrique, ça coupe et ça grille en même temps !) pour dégommer les zombies qui ont faim. Et impossible de satisfaire leur appétit en leur proposant des "glaces, chouchous, beignets" comme en propose normalement le marchand ambulant : ils l'ont déjà mangé. Ce qu'ils veulent manger, c'est vous et les autres survivants. Car vous n'êtes pas seul dans cette mésaventure. Mais c'est quand même vous qui allez devoir vous taper tout le boulot...

Avec un système d'expérience, votre personnage peut progresser en menant à bien des actions et des missions. Celles du scénario principal sont indispensables pour progresser dans l'histoire, mais les quêtes annexes, comme dans un bon RPG, vous permettent de devenir plus fort et de dégommer plus facilement du zombie. Alors il ne faudra pas vous étonner si des fois, on vous demande d'aller chercher une boîte de haricots à l'autre bout du village, ou retrouver la petite amie d'un gars qui n'ose pas y aller lui-même. Ils sont sympas les gens quand même, de vous refiler toutes ces tâches. Ils n'ont pas remarqué que c'était l'apocalypse là-dehors ? Il y a peut-être autre chose à faire que de jouer au parfait livreur UPS, non ?

Mais il faudra passer par là pour vous améliorer et développer vos compétences, qui vous seront bien utiles pour vous en sortir face aux hordes de zombies qui voudront s'en prendre à vous. Parce que bon, les frapper avec une pagaie, ça va bien cinq minutes... Surtout que Dead Island possède une durée de vie conséquente et une map plutôt étendue. Après avoir arpenté le front de mer et son décor paradisiaque, vous vous retrouverez à l'intérieur de l'île, et l'atmosphère sera bien plus cauchemardesque. Au milieu des taudis, une ambiance poisseuse digne de la saga Resident Evil vous attend. Vous allez enfin pouvoir comprendre comment cette catastrophe a pu arriver et venir gâcher vos vacances pourtant bien méritées...

Pour partir sur l'île cauchemardesque de Dead Island, rendez-vous sur SFR Jeux, disponible depuis votre box SFR.

Par la rédaction SFR Actus
Par la rédaction SFR Actus