Lionel Messi est l'ambassadeur mondial de eFootball PES 2020, qui s'annonce comme une vraie révolution pour la licence
Consoles

eFootball PES 2020 : nouveau nom pour un nouveau départ ?

Lionel Messi est l'ambassadeur mondial de eFootball PES 2020, qui s'annonce comme une vraie révolution pour la licence © Konami

PES change de nom et revient dans une nouvelle édition qui ne manque pas d’ambitions. On a pu le tester et constater que la firme japonaise Konami a clairement fait comme Robert Pirès : elle a musclé leur jeu !

Un blase de joueur brésilien

Depuis des années, c’est toujours le même débat qui anime les passionnés de foot et de jeu vidéo : FIFA ou PES ? En septembre, il faut faire un choix et si la licence d’Electronic Arts remporte toujours le match commercialement parlant, celle de Konami continue de délivrer du beau jeu sur le terrain. On entend régulièrement que FIFA est bien pour le fun, l’arcade et les multiples modes, et PES cool pour le gameplay, plus réaliste et procurant des sensations plus proches d’un vrai match de football. Mais un peu comme l’équipe de Liverpool cette année, PES en a visiblement un peu marre d’être vu comme un loser magnifique et s’apprête à envoyer du lourd avec sa nouvelle édition. Plus qu’une évolution : une révolution !

Une volonté qui se manifeste dès le titre du jeu : eFootball Pro Evolution Soccer 2020. Un nom tellement à rallonge qu’on dirait le blase d’un joueur brésilien... Mais on continuera à appeler le jeu PES hein, pas d’affolement. Après tout, Pelé, même ses parents ne devaient pas l’appeler de son nom entier Edson Arantes do Nascimento. Vous imaginez la galère, sur un gobelet Starbucks ? C’est juste rigolo de constater que dans le nom du jeu, il y a désormais les termes Football et Soccer, qui désignent le même sport. Mais il y aussi le “e” qui désigne l’eSport, et qui montre bien l’ambition du titre : révolutionner le football en ligne. Pour cela, ils se sont donnés les moyens de leurs ambitions…

Passe d’Iniesta pour Ronaldinho sous le regard de Cruyff

Afin d’améliorer encore davantage le gameplay, Konami est allée voir la légende barcelonaise Andrès Iniesta, en pré-retraite du côté de la Chine, pour en faire un vrai consultant de luxe. Avec la vision de jeu du gaillard, nul doute qu’il a su donner de bonnes indications et que la notion de “dribble en finesse” (à l’aide du joystick droit) désormais présente dans PES n’est pas une coïncidence.

On a pu tester le jeu fin juin pour quelques matches et effectivement, le ressenti est juste dingue ! Les déplacements des joueurs sont incroyablement intelligents, les contacts sont parfaitement réalistes et on peut même voir des erreurs techniques, entre contrôles orientés foirés et passes du plat du pied qui ne vont pas du tout là où c’était prévu. Oubliez les séquences où presser X suffisait à enchaîner les passes et se prendre pour une équipe plus collective que Barcelone. Pour construire les actions, il faut désormais un maximum d’application et de concentration. Les impacts physiques correspondent parfaitement à ce que l’on peut voir, et la nouvelle caméra permet une qualité de retransmission encore plus proche de celle d’un vrai match. Les graphismes sont magnifiques et en tirant les corners, on aperçoit même des hordes de photographes parfaitement reproduits. D’ailleurs une centaine de joueurs ont vu leurs corps être copiés. Pas seulement leur visage donc, mais leurs corps entiers, de la tête aux pieds ! Le soin apporté aux détails est juste délectable et donne à eFootball PES2020 des allures de parfaite simulation de football. On a donc hâte de découvrir les autres modes de jeu, qui ont déjà été un petit peu annoncés.

La Ligue des Remasters

Parmi eux, il y a notamment Matchday, un événement collaboratif hebdomadaire, qui verra les meilleurs joueurs être élus représentants de le leur camp. À ce stade c’est encore un peu flou, mais on a hâte d’en découvrir davantage.

La fameuse Ligue des Masters a quant à elle été remasterisée ! Il sera possible de choisir plusieurs options de dialogues pour définir son style et un nouvel algorithme de transfert pour que les sommes concernées, indemnités et salaires, soient les plus réalistes possibles. En termes de personnalisation, il sera également possible de créer son avatar coach, ou même de créer et modifier les sponsors présents durant les conférences d’après-match. Des coach légendaires seront même disponibles, comme Zico, Cruyff et Maradona. Alors autant pour le hollandais, d’accord, mais les deux autres en coachs légendaires… Heu, bon, pourquoi pas…

L'argentin Diego Maradona est l'un des coachs légendaires disponibles : spectacle garanti !
L'argentin Diego Maradona est l'un des coachs légendaires disponibles : spectacle garanti ! © Konami

Autre personnalité du foot bien mise à l’honneur dans eFootball PES 2020, Ronadinho ! Le fantasque brésilien sera en couverture de l’édition LEGEND, et toutes ses techniques ont été motion capturées ! Il sera donc possible de distribuer plus de virgules qu’à une dictée de Bernard Pivot pour les amoureux du juga bonito, ou de faire des passes avec le dos ! Et il n’est pas le seul dont les mouvements ont été parfaitement reproduits : Messi, ambassadeur mondial du jeu, est également à l’honneur. Pas de news sur les roulades de Neymar ou skills de Giroud par contre…

Et pour aussi faire plaisir à Sergio Ramos et Luis Suarez, il sera également possible de commettre des fautes intentionnelles ! Histoire de tester la tolérance -ou non- de l’arbitre. Il paraît que cela fait aussi partie du jeu, mais on ne sait pas pourquoi, on imagine bien quelques grosses disputes entre potes et des manettes explosées en cas d’attentat non sanctionné…

Coup d’envoi le 10 septembre pour cette nouvelle ère de PES !

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur