La Nintendo Switch n'est pas la console préférée de 60 millions de consommateurs...
Consoles

La Nintendo Switch, trop fragile pour 60 millions de consommateurs

La Nintendo Switch n'est pas la console préférée de 60 millions de consommateurs... © science photo / Adobe Stock

En cette fin d'année 2019, le magazine 60 millions de consommateurs n'a pas hésité à épingler la Nintendo Switch, considérée comme beaucoup trop fragile.

La Nintendo Switch est loin d'être la console favorite de 60 millions de consommateurs. À tel point que pour célébrer la fin de l'année, le magazine a décidé de lui attribuer son "cactus d'or". Un prix pas franchement gratifiant puisqu'il récompense les produits les plus fragiles de l'année.

En 2017, la console phare de Nintendo bouleversait complètement le marché du gaming. Il s'agissait du premier engin à offrir à ses utilisateurs la possibilité de jouer à la fois sur un téléviseur et en mode portable. Complètement révolutionnaire. Une avancée technique permise par des manettes sans fil qu'il est possible de détacher de la console. Mais voilà, cette avancée n'est pas arrivée sans son lot de problèmes techniques.

Le Joy-Con drift : une véritable plaie

En quoi la Switch est-elle si fragile que ça ? Principalement à cause de ses fameux Joy-Con. Rapidement, après plusieurs heures d'utilisation, les joueurs constatent que leur manette effectue des mouvements qu'ils ne commandent pas, bien souvent dans une direction unique et précise. Pas franchement pratique pour jouer, quand votre Joy-Con décide des mouvements lui-même.

Un bug technique qui touche une grande majorité des joueurs. Déjà, en décembre 2018, 60 millions de consommateurs alerte sur la question. Le magazine interroge un commerçant qui explique : "Chaque mois, je reçois entre cinquante et une centaine de consoles Switch à retaper. C’est tout à fait anormal pour une console qui a été lancée en 2017. En règle générale, les machines tombent en panne après cinq ou six années d’utilisation".

La Nintendo Switch Lite n'arrange pas les choses

Face à ce problème, Nintendo ne semble pas proposer de solution miracle : un remplacement moyennant une contrepartie de 45 euros. C'est mieux que de racheter une nouvelle paire de Joy-Con à plus de 60 euros, mais c'est toujours trop pour une anomalie généralisée dont le fabricant japonais semble être le fautif.

Mais le problème devient massif lorsque Nintendo décide de lancer une nouvelle déclinaison de sa console : la Switch Lite. Cette fois, l'appareil est exclusivement portable et les manettes ne peuvent plus se détacher. Sauf qu'elles sont également touchés par le Joy-Con drift, car la marque nippone n'a pas changé sa technologie. En cas de bug technique de ce genre, il n'est plus possible de simplement changer les manettes, il faut remplacer la console dans son intégralité.

Un problème de fiabilité de taille pour Nintendo et sa Switch, qui lui vaut de se faire décerner le Cactus d'Or du produit le plus fragile de l'année par 60 millions de consommateurs...

Sources : 60 millions de consommateurs, Jeuxvideo.com

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur