SFR Actus
Consoles

Les jeux The Witcher revivent grâce à la série

Geralt de Riv dans The Witcher III : Wild Hunt © CD Projekt

Disponible sur Netflix depuis le 20 décembre, la série The Witcher a donnée envie à de nombreux gamers de (re)dévouvrir les aventures de Geralt de Riv, manettes en mains. Et de nouvelles se profilent peut-être...

Sorti en 2015, l'extraordinaire The Witcher III : Wild Hunt et ses deux DLC gratuits avait fait découvrir la franchise à de nombreux joueurs, qui ont ainsi pu se familiariser avec Geralt de Riv, Sorceleur au grand cœur, affrontant des créatures immondes et déjouant des complots maléfiques dans un monde médiéval fantastique, dans tous les sens du terme.

Une ambiance dingue, plus de 100 heures nécessaires pour faire vraiment le tour de tout ce que le jeu a à offrir : un succès qui a tapé dans l'œil de Netflix, qui a donc décidé de lancer la série en cette fin d'année. Avec dans le rôle-titre Henry Cavill, Superman lui-même, qui voulait absolument incarner Geralt après avoir lui aussi adoré le jeu. Pourtant, la série ne se base pas sur les jeux mais bien sur la trame des livres signés de l'auteur polonais Andrzej Sapkowski, avec une intrigue peut-être un peu compliquée à saisir au cours des deux premiers épisodes, puisque recoupant trois timelines différentes : celle de Geralt, celle de Yennefer et celle de Ciri. Mais comme dans les livres et dans les jeux, une fois que tout se met en place, l'histoire se suit avec grand plaisir.

Autant de joueurs qu'en 2016

À un point tel que le visionnage de la série a tout simplement relancé l'engouement pour les jeux ! PlayTracker, qui tient en quelque sorte les statistiques du jeu vidéo, a annoncé que plus d'un million de joueurs avaient lancé le jeu durant le mois de décembre, principalement sur PC, avec même un pic le week-end du lancement de la série, entre le 20 et le 22 décembre. Avec environ 50 000 joueurs connectés simultanément, soit un chiffre similaire à celui observé lors du lancement de l'extension Blood & Wine, en... 2016 ! Un regain d'intérêt certain, y compris pour les deux premiers titres (de 2007 et 2011), avec 5000 et 3000 joueurs simultanés. C'est peu, mais pour des jeux aussi vieux, c'est aussi beaucoup.

Sur consoles aussi, Geralt de Riv est remonté sur son fidèle destrier Ablette, bien aidé par le portage sur Nintendo Switch enfin arrivé en cette fin d'année. Et les bonnes nouvelles ne s'arrêtent pas là pour The Witcher, l'éditeur du jeu CD Projekt ayant annoncé avoir enfin trouvé un accord avec l'auteur des livres Andrzej Sapkowski. Celui-ci s'estimait effectivement lésé d'avoir cédé les droits de la saga pour un montant fixe et non un pourcentage sur les ventes des jeux et des produits dérivés, et réclamait 14 millions de dollars. Il faut dire que si les livres cartonnent dans le monde entier (15 millions d'exemplaires vendus, un million rien qu'en France), les jeux ont fait le double, dont 20 millions rien que pour The Witcher III : Wild Hunt.

Mais dans un communiqué qui ne rentre pas dans les détails, CD Projekt a annoncé qu'un accord avait été trouvé ce mardi 23 décembre, et que le lien entre l'auteur et l'éditeur ressortait même "renforcé" de cette histoire. Il n'en fallait pas plus pour relancer l'idée de The Witcher IV, un nouveau jeu, malgré les déclarations des développeurs que les aventures vidéoludiques de Geralt de Riv devraient rester une trilogie...

Par contre, la série à découvrir sur Netflix, disponible depuis votre box SFR, semble bien partie pour avoir une deuxième saison. Et ça, c'est une nouvelle bonne nouvelle pour Geralt, Yennefer, Ciri et leurs amis. Espérons juste que Jaskier n'en fasse pas une nouvelle chanson...

Sources : Jeuxvidéo.com, Gamekult

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur