Le plombier moustachu Mario s'est imposé comme l'égérie de Nintendo.
Consoles

Mais au fait, pourquoi Mario s'appelle Mario ?

Le plombier moustachu Mario s'est imposé comme l'égérie de Nintendo. © Nintendo

C'est le prénom le plus connu de l'histoire du jeu vidéo. Mais pourtant, on ne sait pas forcément que le plombier italien qui saute partout ne s'appelle pas ainsi par hasard...

Jumpman, le moustachu à salopette

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Mario est d'abord apparu dans un jeu... Donkey Kong, en 1981. Alors baptisé Jumpman, pour des raisons plutôt évidentes, il porte à ses débuts une salopette marron. Le jeu se déroulant sur un chantier, il a comme premier métier celui de charpentier. En revanche, il a déjà sa casquette et cela pour une raison très simple : c'est plus facile à représenter en pixels que des cheveux bruns, qu'on n'aurait de toute façon pas distingués sur des niveaux où le fond était noir. D'où la casquette de couleur. C'est vrai qu'avec les graphismes de l'époque, ce genre d'astuce était aussi bienvenu qu'un ventilateur un jour de canicule...

De retour en 1983 dans Mario Bros., Jumpman est définitivement devenu Mario, et se voit même accompagné d'un frère, le fameux Luigi. La suite, on la connaît, et elle appartient à la légende du jeu vidéo. Mais si le nom de Jumpman s'expliquait de par l'époque (Pac-Man, Walkman), pourquoi avoir choisi Mario, parmi tous les prénoms italiens possibles ? Parce que c'était le prénom du plombier de son créateur, Shigeru Miyamoto ? Pas. Du. Tout.

Le prénom Mario a été inspiré par celui de l'homme d'affaires Mario Segale, qui avait fait fortune dans l'immobilier et louait à Nintendo les locaux qu'ils occupaient alors. Un jour, il est venu dans l'entrepôt en question réclamer le loyer mensuel que la firme japonaise lui devait, à l'ancienne. Et son apparition a inspiré les équipes qui planchaient sur le jeu, et qui étaient justement en train de chercher le nom des personnages. Décédé l'an passé à l'âge de 84 ans, l'italo-américain a eu le droit à de nombreux hommages sur les réseaux sociaux, grâce au héros qu'il a inspiré sans le vouloir :

Source : Numerama

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur