SFR Actus
La Smitch, fausse Nintendo Switch commercialisée pendant les fêtes de Noël.
Consoles

Nanica Smitch : la fausse console qui a gâché Noël

La Smitch, fausse Nintendo Switch commercialisée pendant les fêtes de Noël. © wachiwit / Adobe Stock

Une fausse console, copie illégale de la Nintendo Switch, a dû faire quelques déçus pour Noël...

Le 25 décembre a sonné et le moment tant attendu du déballage des cadeaux est enfin arrivé. Vous ouvrez le plus gros paquet sous le salon et espérez découvrir la console de vos rêves que vous attendiez depuis si longtemps. Sauf que c'est la douche froide. À la place, vous découvrez une triste contrefaçon : la Nanica Smitch...

Il s'agit là d'une console bon marché qui reproduit grossièrement les caractéristiques de la célèbre Nintendo Switch. On retrouve presque les mêmes caractéristiques : un appareil qui s'utilise en mode portable comme sur un téléviseur, des manettes détachables, la copie est vulgaire mais reste tout de même plus ou moins fidèle à l'appareil original vendu par Nintendo.

Une contrefaçon à moins de 50 euros

Le problème, c'est que la Smitch est bien loin de valoir la Switch. Et quand on se penche un peu plus sur le produit, on se rend compte de l'arnaque. La console, comme ses manettes, ne fonctionnent pas avec une batterie, mais avec des piles. Ça sent le sapin et pas qu'un peu puisque ce n'est pas encore fini. Il est en effet possible d'y jouer sur un téléviseur, mais pas à grâce à un câble HDMI : avec un câble RCA, celui qu'on utilisait pour nos vieilles consoles comme la GameCube ou la PlayStation 2, par exemple.

Quant aux jeux, n'espérez pas pouvoir y insérer le dernier Pokémon Épée et Bouclier, l'innovant The Legend of Zelda : Breath of the Wild ou encore le très divertissant Mario Kart 8. D'ailleurs, vous ne pourrez rien y insérer du tout. Le catalogue est déjà intégré à la console et il ne comporte que de très vieux titres très pixélisés de la Super Nintendo, comme Mario Bros ou Pac-Man.

Une belle arnaque qui a cherché à piéger ceux et celles qui ne s'y connaissent franchement pas en gaming et qui voulaient simplement faire plaisir à un proche en lui offrant la dernière console à la mode. Le seul avantage de la Nanico Smitch c'est qu'elle n'a pas vraiment crevé le budget de Noël : elle est vendue entre 40 et 50 euros. Fort heureusement, il y a peu de chances que vous l'ayez trouvée sous votre sapin puisqu'elle a principalement été commercialisée en Colombie. Mais si vous avez reçu une Nintendo Switch pour Noël, dans le doute, vous feriez bien d'aller vérifier que ce n'est pas une Smitch...

Sources : Frandroid, Fredzone

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur