SFR Actus
Consoles

Un documentaire sur les jeux de skate Tony Hawk arrive

Tony Hawk's Pro Skater 5, énième suite du jeu à succès, est sorti en 2015 © Disruptive Games

En 1999, le marché du jeu vidéo a été frappé par une énorme vague de fraîcheur et de cool attitude, avec l'arrivée d'un jeu que personne n'attendait : Tony Hawk's Pro Skater. Ou comment des millions de kids ont découvert la joie de la planche à roulettes grâce à leurs manettes...

"So here I am, doing everything I can Holding on to what I am Pretending I'm a superman"

Ces paroles, issues de la chanson Superman du groupe californien Goldfinger, ont accompagné des heures et des heures de jeu sur PlayStation à l'époque. Elles sont tellement emblématiques du premier jeu, Tony Hawk's Pro Skater (ou Tony Hawk's Skateboarding en version française), qu'elles constituent même le titre du documentaire événement sur les jeux, qui sera dévoilé en fin de semaine.

Pretending I'm a superman sera projeté en avant-première pendant le Mammoth Film Festival, en Californie, ce samedi 29 février. Ce documentaire revient sur le monde du skateboard dans les années 1990, alors que le sport extrême était en perte de vitesse. Et puis, en 1999, l'arrivée sur les consoles de Tony Hawk's Pro Skater va permettre de totalement relancer la discipline. En proposant aux joueurs de pouvoir effectuer des ollies, grabs, flips ou slides depuis leur canapé, le jeu parvient à donner envie à beaucoup de se mettre au skate pour essayer de reproduire ces mouvements, alors que la seule figure qu'ils auraient pu espérer réaliser à la base était "aller tout droit sans tomber"...

Tony Hawk, du skate et des chansons

Neuf millions d'exemplaires sont écoulés dans l'année qui suit la sortie de Tony Hawk's Pro Skater, devenu un tel phénomène qu'il devient le premier volet d'une nouvelle franchise. Un jeu sort chaque année, proposant à chaque fois des nouveaux décors, des figures toujours plus folles, ainsi que la possibilité d'incarner les skateurs les plus populaires de l'époque : Tony Hawk, évidemment, Andrew Reynolds, Bob Burnquist, Chad Muska ou encore Elissa Steamer. Incoryablement fun, les jeux sont en plus saupoudrés d'une bande-son aux petits oignons, tapant essentiellement dans le punk rock (Bad Religion, Millencolin, Lagwagon...), le neo-metal, très populaire à l'époque (Papa Roach, Alien Ant Farm...) ou le hip-hop (Xzibit, House of Pain...). C'était l'époque de MTV2, et les compilations Tony Hawk sortaient dans les bacs, faisant découvrir aux joueurs une musique et un état d'esprit qui allaient avec le monde du skate.

Avec des témoignages du génie du skate qui a donné son nom à la franchise, Tony Hawk, mais aussi à d'autres skateurs comme Rodney Mullen, Steve Caballero ou Chad Muska, le documentaire Pretending I'm a superman s'annonce comme un joli moment de nostalgie, explorant les coulisses du jeu vidéo devenu culte.

Ce qui pourrait peut-être même donner des idées aux éditeurs. Pourquoi ne pas relancer une licence dont les derniers titres n'ont pas convaincu, ou même proposer un remake des premiers ? Après tout, Tony Hawk's Pro Skater est de la même époque que Resident Evil 2 ou Final Fantasy VII. C'est très à la mode, les remakes...

Sources : Jeuxvidéo.com, Dexerto

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur