Les Pokémon de la région Hoenn, de la troisième génération, lorsqu’ils sont arrivés dans le jeu mobile Pokémon GO.
Jeux mobile

Pokémon GO : comment améliorer le jeu ?

Les Pokémon de la région Hoenn, de la troisième génération, lorsqu’ils sont arrivés dans le jeu mobile Pokémon GO. © Pokémon Go / Niantic / The Pokémon Company International

Avec le temps, le jeu mobile Pokémon GO s’est légèrement essoufflé. Comment pourrait-on l’améliorer ? Voici quelques pistes.

Voilà près de trois ans que Pokémon GO est arrivé sur mobile. Si les premiers mois le jeu a cartonné, devenant un énorme phénomène, au fil des années le succès s’est progressivement affaibli, même s’il continue de rassembler beaucoup de fans. La faute à quelques défauts qui n’ont jamais été corrigés, mais surtout à peu de grandes améliorations. Voici quelques pistes qui permettraient d’enrichir et parfaire Pokémon GO et ainsi redonner ses lettres de noblesse au jeu mobile.

Plus d'interactions entre les joueurs de Pokémon GO

La promesse de Pokémon GO, c’était, comme Sacha, de devenir le meilleur dresseur, vous battre sans répit, tout faire pour être vainqueur et gagner les défis. Tout ça, bien sûr, en parcourant la terre entière, traquant avec espoir les Pokémon et leurs mystères, sans oublier le secret de leur pouvoir. Vous voilà donc parti dans les rues de votre ville, à la conquête de ce nouveau monde. Sauf que la différence entre vous et Sacha, c’est qu’il rencontre des gens et lie des amitiés. Si le jeu a tenu son engagement de transformer vos samedis canap’ en journées vadrouille, mine de rien, vous restez solitaire. Car il n’y a, au final, que très peu d’interactions entre les joueurs.

Certes, il est possible pour les différents adeptes du jeu de se rassembler pour effectuer un raid et notamment pour défaire des Pokémon légendaires. La fonction d’échanges a été introduite et il est possible de s’affronter entre différents joueurs. Mais cela reste tout de même très limité. Qu’est devenu ce frisson de croiser le regard d’un autre dresseur et de voir apparaître une bulle avec un point d’exclamation au-dessus de sa tête ?

Diversifier les modes de jeu

À l’origine, les jeux Pokémon laissent la possibilité aux joueurs de modeler leur aventure comme ils l’entendent. S’il est obligatoire de terminer l’histoire principale, une fois les badges récoltés et la ligue battue, chacun est plus ou moins libre de faire ce qu’il veut. Compléter le Pokédex, entraîner ses Pokémon jusqu’au niveau 100 ou se lier d’amitié avec eux pour exceller dans les concours, il existe différentes alternatives. Et on ne les retrouve pas nécessairement dans la version mobile du jeu.

Même si l’objectif n’est pas de créer un double des jeux sur console, on regrette tout de même la possibilité de se limiter au fait d’en attraper le plus possible. Il est par exemple impossible de créer des liens avec ses petits monstres. Ils ne sont que des créatures jetables dès qu’il y en a un plus fort qui se présente à vous. Il n’est quasiment pas possible de les entraîner puisque seul le dresseur augmente de niveau. Diversifier les modes de jeux permettrait de rassembler un plus grand panel de joueurs !

Ne pas oublier les Pokéfans !

Lors du développement de Pokémon GO, la firme Niantic a décidé de s’adresser à un large public et pas seulement aux fans. Si on comprend l’initiative, il ne faut pas non plus délaisser les Pokéfans ! Si la licence a pu survivre autant de temps, c’est en grande partie grâce aux adorateurs de la première heure.

Si les développeurs font comme ils peuvent, il y a tout de même certains aspects à améliorer. S’ils ont décidé, sur le tard, de renforcer le mode combat, ce n’est pas encore tout à fait ça. Avec peu -voire très peu- de stratégie, les affrontements entre vos petits monstres préférés restent très simplistes et sans grand intérêt. Rien à voir avec les jeux de la licence classique qui peuvent parfois s’annoncer comme des casse-têtes quand ils prennent place entre deux connaisseurs.

Les fans regrettent également que le mode de jeu ne soit pas entièrement centré autour des Pokémon. Remplacez-les par des Digimon, des animaux du zoo ou des personnalités politiques et vous obtiendrez absolument le même résultat. Les créatures japonaises sont principalement utilisées pour l’image de marque et ne sont pas pleinement exploitées.

Intensifier Pokémon GO dans les zones non-urbaines

Depuis le lancement du jeu, c’est l’un des plus grands défauts de Pokémon GO. Si vous résidez dans une grande ville, vous aurez de quoi vous occuper pour des heures. En revanche, si vous habitez plutôt en campagne, retournez jouer à Candy Crush, il n’y a pas grand-chose à voir pour vous.

Pour répartir ses Pokéstops, Niantic s’est basé sur les données déjà en leur possession d’Ingress. S’il est logique qu’on en trouve autant dans les zones urbaines, il n’est pas normal que les autres régions aient été autant délaissées. S’il n’est pas nécessaire de réduire l’activité en ville, s'intensifier dans les campagnes pour inclure le plus de personnes possible dans le jeu ne serait pas une mauvaise idée !

Par Clément Capot