Salaam, le jeu humanitaire développé par Junub Games
Jeux mobile

Salaam, le jeu humanitaire qui nous plonge dans la vie d'un réfugié

Salaam, le jeu humanitaire développé par Junub Games © Junub Games

Lual Mayen, un jeune soudanais de 25 ans, a fondé une start-up aux États-Unis et développé un jeu vidéo retraçant un parcours qu'il n'a que trop bien connu dans sa jeunesse. Celui des réfugiés.

En général, les jeux vidéo proposent d'incarner des héros ou héroïnes qui vont devenir de plus en plus puissants, en trouvant du matériel (armes, armures...) au cours de leurs aventures, qui prennent souvent des allures de quête initiatique.

Dans Salaam, c'est un tout autre type de personnage que Junub Games propose de diriger. Des personnages malheureusement bien ancrés dans le réel : des réfugiés humanitaires, cherchant à fuir leur pays et les horreurs de la guerre. Une idée que Lual Mayen, le créateur du jeu, qui s'est appuyé sur son expérience personnelle, ayant grandi dans un camp au Soudan, avant de trouver refuge aux États-Unis et de fonder son propre studio de jeu vidéo. Son objectif avec Salaam : mettre des images sur la réalité de la vie des réfugiés, en incarnant des personnes qui doivent parcourir la jungle pour espérer atteindre une zone sécurisée, et affronter de nombreux obstacles...

Salaam, l'anti-Grand Theft Auto

Il faut par exemple éviter les ennemis armés qui n'hésitent pas à ouvrir le feu, trouver de l'eau, ou encore incarner des parents qui doivent porter leurs enfants pour prendre la fuite, et sont par conséquent ralentis dans leurs déplacements... Un gameplay immersif, qui peut aider à prendre conscience des horreurs traversées par les réfugiés. Pour le mettre au point, Lual Mayen a appris à programmer tout seul, après que sa mère ait économisé 300 dollars en trois ans pour lui payer son premier ordinateur, comme nous l'apprend un reportage de France 2. Et l'idée de Salaam lui est ainsi venue après avoir joué à... Grand Theft Auto !

"J'ai réalisé l'impact du monde du jeu vidéo à ce moment. Celui-là était violent : on tue des gens ! Et moi qui viens d'un pays en guerre, j'ai eu la sensation que ce que je voyais dans le jeu était exactement ce qui se passait dans mon pays. Et je me suis dit : 'Pourquoi ne pas créer en jeu qui peut susciter de l'empathie, où il faut plutôt résoudre les conflits et construire la paix."

Une histoire tragique, mais qui a très vite tapé dans l'œil des médias américains, toujours friands de ce genre d'histoires. Salaam a ainsi été présenté lors des Game Awards 2019 à San Diego, preuve des grandes attentes suscitées par un jeu décidément pas comme les autres...

Encore en cours de développement, Salaam est attendu pour l'été 2020, sur Facebook Gaming notamment, et proposera des micro-transactions en faveur d'un fonds d'aides aux réfugiés.

Sources : Francetvinfo, Jeuxvidéo.com

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur