Une Sims en pleine séance de jardinage dans Les Sims 4 Seasons.
PC

Les Sims : toutes ces choses immorales qu’on a osées

Une Sims en pleine séance de jardinage dans Les Sims 4 Seasons. © The Sims 4 Seasons / Electronic Arts

Les Sims nous offre une liberté totale sur un groupe de personnages que nous contrôlons. Alors forcément, à plusieurs reprises, en jouant au jeu PC, nous avons dépassé les bornes...

Tuer ses Sims sans aucune pitié

Quand on joue aux Sims, nous obtenons le statut de Dieu. Nous avons littéralement droit de vie et de mort sur quiconque passe sur notre écran. Et bien souvent, les décès sont rarement de causes naturelles. Il y a le traditionnel, et toujours aussi hilarant, retrait de l’échelle dans la piscine pour noyer son Sims. Mais on peut aussi l’enfermer entre quatre murs et attendre qu’il passe l’arme à gauche. Ou encore arrêter simplement de le nourrir, l’empêcher de faire ses besoins, l’étouffer dans la saleté… Bref, il y a autant de moyens de tuer un Sims que de choix de carrière. Au fil des opus, les joueurs ont su faire preuve de toujours plus de créativité.

Jouer 12 heures aux échecs en solitaire

La grande priorité, dans Les Sims, c’est de faire évoluer les compétences de nos personnages. La maison est en feu ? Voilà un évènement totalement secondaire. Car à ce moment là, vous êtes en train de terminer une session de 12 heures d’échecs pour améliorer votre compétence logique au niveau 9. Et quand on y réfléchit, infliger ça à un Sims est complètement inhumain. Surtout qu’il a embrassé la profession de chirurgien. Quel rapport entre les échecs et une opération du coeur ? Si j’étais un patient, j’aurais bien peur.

Créer des Sims juste pour les torturer

Ne nous regardez pas comme ça avec votre air innocent. Vous l’avez déjà fait et on le sait parfaitement. Un différend avec votre supérieur au travail ? Un camarade qui vous énerve ? L’un de vos frères et soeurs que vous ne pouvez plus piffrer ? Ou tout simplement une rupture amoureuse difficile ? Ne faites pas comme si vous ne saviez pas de quoi on parle. Dès que vous rentrez-chez vous, vous lui créez un Sims à son effigie, et c’est parti pour le massacre. Vous l’enfermez dans une boîte de verre, ruinez son couple, lui faites rater sa vie ou vous brûlez sa maison, tout est bon pour organiser votre vengeance. Ça ressemble presque à du vaudou si vous voulez notre avis.

Isoler votre Sims à cause de vos ambitions

Dans votre vie, vous profitez probablement de votre weekend pour vous divertir, voir vos amis, vous détendre. Rien de plus normal. Par contre, quand il est question de vos Sims, c’est complètement différent. Pas de vie sociale, pas de divertissement, un seul objectif : travailler dur, développer vos compétences, ramener du boulot à la maison, tout ça pour atteindre vos objectifs et avoir la carrière parfaite. Et il n’est pas question de perdre du temps avec des relations sociales, sauf si c’est pour faire un enfant et développer votre arbre généalogique. Mais avez-vous vraiment pensé à votre Sims ? Et s’il avait envie d’avoir des amis ? Vous êtes un monstre.

Manger un gâteau pour vieillir

Dans Les Sims, il existe deux moyens pour vieillir. Le premier, laisser le temps s’écouler et attendre votre anniversaire. Comme dans la vraie vie. Le second, forcer le destin et faire manger frénétiquement des gâteaux d'anniversaire à vos Sims. C’est un moyen assez idéal pour sauter toute la phase d’apprentissage un peu fastidieuse des bambins. Mais imaginez-vous une seconde qu’à l’âge de trois ans, vos parents en aient eu assez de vous apprendre à être propre et vous aient fait manger des gâteaux pour vous propulser illico presto dans la vie professionnelle. Vous auriez été contents ? C’est pareil pour votre Sims, vous les faites se sentir misérables. Heureux de votre travail ?

Oublier de s’occuper des vieilles générations

Vos premiers Sims sont toujours vos petits chouchous. Puis, ils ont des enfants, la famille s’agrandit, il y a des petits enfants, tout le monde continue de vivre étrangement sous le même toit. Avec plus de personnages à gérer, forcément vous commencez à en négliger certains. Comme par hasard, sur qui est-ce que ça tombe : vos vieux Sims. Ils ont travaillé dur pour vous faire gagner des simflouz, vous acheter du mobilier incassable et agrandir votre maison. Et comment vous les remerciez ? En les abandonnant parce que vous avez un nouveau jouet. Vous appelez ça un traitement humain ? On n’a pas hâte que vous fondiez une famille, ça pourrait mal se terminer.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur