Votre panier est vide
Streaming VOD

Augmentation de l'abonnement Amazon Prime Video : pourquoi tant d'agitation ?

L'abonnement Prime Video va augmenter dès septembre © Marco_Piunti / Getty Images

Amazon Prime Vidéo vient de l’annoncer : le prix de son abonnement en France va augmenter de 43 % pour son forfait annuel. Certains médias parlent d'une forte hausse sur le marché français, mais l’agitation autour de cette nouveauté est-elle justifiée ? Que représente concrètement ce changement pour les abonnés Prime Video, à l'approche de la rentrée en septembre ?

Les Français et Françaises qui disposent de l’abonnement Amazon Prime Video ont eu la surprise d’apprendre la nouvelle, par un communiqué du géant du e-commerce, dans leur boîte mail. Leur abonnement va connaître une hausse inattendue, et cela dès le 15 septembre 2022. Les habitants de l’Hexagone ne seront pas les seuls à pâtir de ce changement historique pour la plateforme, puisque d’autres pays européens comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou encore le Royaume-Uni vont voir leurs tarifs évoluer également, mais à différentes échelles.

Une augmentation liée aux coûts d’exploitation en France

C’était il y a quelques jours. Un mail a été diffusé à tous les abonnés Prime Video de France, afin d’expliquer le contexte de cette hausse, puis de proposer, modifier, voire d’annuler leur abonnement. En voici une première partie :

“Cher membre Prime, merci d'être un membre Amazon Prime. Nous vous écrivons au sujet d'un changement à venir concernant votre abonnement. À compter du 15 septembre 2022, le prix de l'abonnement Prime mensuel augmentera de 5,99 € à 6,99 €, et le prix de l'abonnement Prime annuel augmentera de 49,00 € à 69,90 €. Le nouveau prix s'appliquera au renouvellement de votre abonnement à partir du 15 septembre 2022. Vous pouvez consulter la date de votre prochain renouvellement, gérer ou annuler votre abonnement en vous rendant sur votre compte.”

Le géant du commerce en ligne a ainsi justifié cette décision dans une seconde partie du communiqué, par l'augmentation des coûts d'exploitation :

“Ce changement est lié à l'augmentation des coûts d'exploitation de Prime en France. Nous concentrons nos efforts à constamment améliorer le programme Prime.”

Et de poursuivre :

“Nous avons élargi la sélection de produits éligibles à la livraison rapide et illimitée Prime ; ajouté et étendu la livraison rapide de courses alimentaires ; et ajouté plus de divertissements digitaux de qualité, y compris des séries TV et films sur Prime Video, la musique avec Amazon Music Prime, les jeux avec Prime Gaming et les livres avec Prime Reading. Prime Video, en particulier, a augmenté le nombre de séries et de films Amazon Original et a ajouté l'accès à la diffusion du tournoi de Roland-Garros.”

Une hausse de l'abonnement pas si significative que ça

La nouvelle de cette hausse, vivement relayée médiatiquement, a eu le don de faire bondir certains utilisateurs. En revanche, en y regardant de plus près, elle ne semble pourtant pas si significative en comparaison avec les tarifs pratiqués par les autres offres de streaming en ligne comme Netflix ou encore Disney +. L’actualisation mensuelle se traduit par une hausse relative, équivalente à un euro par mois. Et si l'augmentation annuelle suscite autant de réactions auprès des abonnés Prime Video, elle s'explique par un catalogue d'offres toujours plus etoffé. De fait, comme le précise le communiqué de presse, un élargissement du catalogue, une livraison de plus en plus rapide et illimitée de la part d’Amazon, et l’ajout de davantage de divertissements digitaux dits “de qualité”, tendent à expliquer cette augmentation à venir. Pour sa défense, Amazon Prime Video n’avait pas fait évoluer ses tarifs depuis sa création, en 2005, sur le marché français.

Ce nouveau tarif serait ainsi justifié par une augmentation des coûts d’exploitation en France. Mais pas seulement, puisque les différentes options disponibles sur la plateforme de streaming vidéo se sont, selon les explications fournies par Amazon, largement étendues depuis la création du dispositif lui-même. L’abonnement mensuel d’Amazon Prime Video, dans sa version classique, passera ainsi dès le 15 septembre 2022 à 6,99 euros contre 5,99 euros jusqu'à présent, soit une hausse de 17 %. La formule annuelle grimpera, quant à elle, à 69,90 euros au lieu de 49 euros (soit +43 %) à la rentrée prochaine. L'abonnement dédié aux étudiants (Prime Student mensuel) subira une augmentation moindre, puisqu’elle sera équivalente à moins d’un euro par mois : elle passera donc de 2,99 euros à 3,49 euros, et la formule annuelle de 24 à 34,95 euros .

La colère de certains abonnés gronde sur Twitter

Malgré les justifications présentes dans le communiqué de presse, de nombreux utilisateurs français de Prime Video n'ont pas tardé à réagir en exprimant leur mécontentement concernant cette décision du groupe de commerce en ligne. C'est ainsi que le hashtag #Amazonprime arrive aujourd'hui en top tweet France sur le réseau social à l'oiseau bleu.

Sources : Macgeneration, GQ, Amazon

Valentine Dunyach Rédactrice