Le clip de Smells Like Teen Spirit, la chanson qui a lancé le succès mondial de Nirvana, le groupe de grunge mené par Kurt Cobain et Dave Grohl (les cheveux derrière la batterie)
Clips

5 clips pour redécouvrir Nirvana

Le clip de Smells Like Teen Spirit, la chanson qui a lancé le succès mondial de Nirvana, le groupe de grunge mené par Kurt Cobain et Dave Grohl (les cheveux derrière la batterie) © YouTube - nirvana

25 ans après la mort de Kurt Cobain, Nirvana ne cesse de revenir à la mode. SFR Actus vous propose de replonger dans le grunge, un peu comme le bébé sur la pochette de Nevermind, en images et en musique.

In Bloom

Sans aucun doute le clip le plus humoristique de Nirvana, parodiant les émissions musicales des années 1960. Le groupe joue en costume tiré à quatre épingles, avec des coupes de cheveux impeccables à base de raies sur le côté et des grosses lunettes pour Kurt Cobain. Le public, exclusivement féminin, lâche des cris hystériques du début à la fin, comme devant un boys band. Au fur et à mesure de la vidéo, des séquences alternatives se mélangent, avec le trio qui s’habille en femmes et joue à casser le décor. Tout cela se fait en noir et blanc, et a été imaginé parce que Cobain en avait marre qu’on le prenne trop au sérieux depuis le succès de Nevermind.

Heart-Shaped Box

Le premier single extrait de In Utero est la chanson qui aura eu le droit à la vidéo la plus aboutie. Réalisé par le néerlandais Anton Corbijn, le clip montre au début et à la fin le trio composant Nirvana face à un vieil homme sur son lit d’hôpital. Pour la petite histoire, le groupe voulait que le patient soit joué par l’écrivain William S.Burroughs, auteur du Festin Nu, entre autres. C’est Kurt Cobain lui-même qui a écrit le scénario de la vidéo. Et sans surprise, c’est aussi tordu qu’ absurde et captivant. On y retrouve le vieillard, déguisé en Père Noël, qui veut se pendre sur une croix au milieu d’un champ de coquelicots, tandis qu’une jeune fille portant la tenue du Ku Klux Klan se tient face à une forêt surréaliste, où des fœtus sont suspendus aux arbres. Aussi beau qu’ effrayant. On a l’impression de se retrouver propulsé dans un tableau signé Bosch, avec du gros son dans les oreilles :

Come As You Are

Tube parmi les tubes du groupe, Come As You Are est le second single tiré de l’album phénomène Nevermind. En gros, c’est une chanson mi-calme mi-grunge, que l’on peut passer en soirée même avec des gens qui n’aiment pas le rock. Peu convaincu par le clip de Smells Like Teen Spirit, Kurt Cobain demande au réalisateur Kevin Kerslake de s’occuper de celui de Come As You Are, avec comme consignes de mettre en avant le visuel de l’album, ainsi que les couleurs rouge et violette, parce que pourquoi pas. Le groupe joue dans une pièce sombre, Kurt est suspendu à un lustre, et un filet d’eau déforme les visages du trio. Un pistolet coule lentement pour reprendre la pochette du disque, histoire d’accompagner les paroles “I swear I don’t have a gun”, qui seront malheureusement prophétiques :

Smells Like Teen Spirit

Forcément le plus connu des clips, celui accompagnant le plus gros des tubes. Où comment l’esthétique grunge a été redéfinie, comment les Converse sont redevenues à la mode et des milliers d’adolescents ont voulu acheter une guitare pour pouvoir jouer ces quatre accords. La vidéo commence comme un concert banal dans un lycée, avec quand même des pom pom girls portant le logo de l’Anarchie sur leurs tenues. Plus la chanson avance, plus le public, tout d’abord apathique, se déchaîne, avant de finir sur un gros pogo et de tout casser. Le réalisateur Sam Bayer signait là le premier clip de sa carrière, mais pas le dernier. Il a par la suite clippé des chansons pour The Offspring, Garbage, The Cranberries, Justin Timberlake, Green Day ou Metallica. Plutôt pas mal.

Sliver

Considérée comme l’une des meilleurs chansons du groupe, Sliver a été enregistrée en 1990, et a eu le droit à son clip en 1993. pourquoi trois ans entre les deux ? Parce que Nirvana est devenu énorme en 1991 avec l’album Nervermind. Alors le label Sub Pop a décidé de réunir tous leurs anciens singles dans une compilation, baptisée Incesticide, et Sliver en est le single. D’où la vidéo, très simple, plein d’énergie, montrant le groupe jouer dans une toute petite pièce remplie d’objets loufoques. Et oui, c’est bien la fille de Kurt Cobain et Courtney Love, Frances Bean, que l’on voit danser :

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur