Une Aya Nakamura plus posée dans son nouveau clip pour le titre Soldat
Clips

Aya Nakamura surprend avec son nouveau clip, "Soldat"

Une Aya Nakamura plus posée dans son nouveau clip pour le titre Soldat © Youtube - Aya Nakamura

Dans une nouvelle vidéo pour un titre qui ne s'est finalement pas retoruvé sur l'album Nakamura, la nouvelle idole des jeunes propose un son bien différent de celui de ses gros tubes Pookie ou Djadja. Et on comprend toutes les paroles ! Enfin, presque...

J'suis pas ta catin Djadja, genre en Catchana baby tu dead ça...

Ces paroles, vous ne les avez peut-être pas comprises, mais vous les avez forcément entendues au cours de l'année écoulée. Le tube Djadja a été diffusé partout, chanté dans toutes les cours de récré et le phénomène Aya Nakamura est né. Des paroles qui paraissent incompréhensibles, qui font prendre un coup de vieux à beaucoup de gens mais aussi des rythmes urbains percutants qui font que le refrain reste direct en tête. Et ne veut plus en sortir. Voilà la recette miracle de la jeune chanteuse d'origine ivoirienne.

Faut pas écouter les bails noirs

Mais avec Soldat, un titre annoncé en 2018 mais qui n'a finalement pas été placé sur l'album Nakamura, la chanteuse surprend un peu tout le monde. Si le thème abordé est un classique de son répetoire, à savoir une histoire d'amour et de jalousie, l'ambiance est plus posée. Même la prod du morceau est plus calme, presque pop. Au bord d'un superbe lac dans une magnifique villa qui donne envie de partir en week-end (et d'être riche), Aya clame son texte à son "soldat" du clip et miracle, on comprend presque tout.

Tu m'as dans le viseur / T'as tiré dans le mille / Je ne contrôle pas ma jalousie / C'est comme ça quand je suis piquée

Le champ lexical emprunte donc au jargon militaire ("viseur", "tirer dans le mille") pour appuyer le titre du morceau, Soldat, et ainsi proposer une analogie entre les relations amoureuses et les combats. Ce qui n'est pas sans rappeler les premiers travaux de Victor Hugo et pourrait même évoquer une dichotomie... Oui, bon, non. Calmons-nous. Comme dans chacune de ses chansons, Aya nous a réservé quelques expressions bien de son cru, comme :

On est liés, c'est die / Personne divisera le règne, c'est die

Voilà une expression bien mystérieuse, typique de la prose Nakamurienne. Madame Ernestine Philibert, professeure d'anglais au collège Franck Ribéry du 15ème arrondissement de Paris*, pense que "C'est die, veut dire que "c'est mort", comme disent les jeunes. Mais là "die" est sous sa forme verbale, alors que "c'est dead" aurait été plus convenable. C'est d'ailleurs sous cette forme que j'entends cette expression de temps à autres, dans la cour de récréation, voyez-vous." Mais en plaçant le verbe plutôt que le simple mot, Aya Nakamura ne signifie-t-elle pas que même face à une menace telle que la mort, elle préfère rester en mouvement, continuer d'agir plutôt que de subir ? En tout cas, les commentaires sur YouTube montrent bien que les fans sont conquis par ce style plus épuré, comme l'indique ce commentaire adorable de Lilou Jdrz :

Aya j'ai 10 ans et j'écoute t'es musique depuis l'année dernière et je l'ai connais par choeur

* Les personnages et les situations de ce passage étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur