La musique de Blink-182 a bien changé depuis le punk rock des débuts...
Clips

L’évolution de Blink-182 en 5 clips

La musique de Blink-182 a bien changé depuis le punk rock des débuts... © Christopher Polk / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

C’est sans doute l’un des groupes de rock à la trajectoire la plus étonnante. De la pop punk à paroles débiles des débuts à des chansons plus indie, embarquez pour un retour en images et musique sur l’évolution du trio de San Diego, Blink-182.

“Dammit “ - 1997

L’album Dude Ranch est celui qui a permis au petit groupe californien de se faire connaître, particulièrement avec cette chanson, jouée en dernier morceau des concerts de Blink-182 depuis des années. On y retrouve tout ce qui a fait le succès des groupes au milieu des années 1990 : quatre accords, un riff simple mais entêtant à la guitare et des paroles sur les déceptions amoureuses pour que les kids puissent facilement s’identifier. Le clip, en mode comédie, reflète bien l’état d’esprit du groupe et de ses fans de l’époque : du fun, du fun et encore du fun !

“What’s My Age Again ?” - 1999

Enema of The State est l’album de l’explosion pour le groupe, qui ajoute encore plus de pop à son punk, avec une production plus soignée et une distorsion mois agressive. Blink apparaît alors comme le groupe punk commercial par excellence, surclassant en termes de popularité les NOFX, The Offspring, Bad Religion et même Green Day (avant que ceux-ci ne sortent Amercian Idiot). Derrière, chaque maison de disques veut avoir son groupe de pop-punk et les Sum 41, Good Charlotte, New Found Glory débarquent sur MTV.

Avec le morceau "What’s My Age Again ?", Blink dévoile un son plus accessible et une imagerie toujours aussi fun. La chanson parle d’un homme de 23 ans qui se comporte comme un adolescent et le clip montre le groupe courir tout nu. À la même époque le trio et son nouveau batteur Travis Barker, apparaît dans le film American Pie. Blink devient la voix d’une génération adorant le skate, MTV, le punk et des programmes comme Jackass ou South Park.

“I Feel So” - 2002

Bizarrement (ou pas), l’évolution de Blink va se faire via… un autre groupe. Si on trouvait déjà des chansons plus sombres aux sujets sérieux dans les albums Enema Of The State ("Adam’s Song") ou Take Off Your Pants And Jacket ("Stay Together For The Kids", "What Went Wrong ?"), le side project du guitariste-chanteur Tom DeLonge, accompagné de Travis Barker, va explorer de nouveaux horizons musicaux. Les chansons de Box Car Racer ont été écrites par Tom alors qu’il souffrait de gros problèmes de dos et n’allait pas très bien. Avec des influences plus emo et post-hardcore (Fugazi, Jimmy Eat World…), il compose des titres loin du fun de Blink-182, mais qui lui font prendre conscience d’autres manières de jouer de la guitare et d’utiliser sa voix. Un album devenu culte pour les fans de Blink, et qui va tout changer…

“I Miss You” - 2003

De retour en 2003, Blink sort un album éponyme, signification d’un nouveau départ. Et c’est vrai qu’à la première écoute, il y a de quoi être déboussolé ! Si l’on retrouve toujours des mélodies et riffs typiques du groupe, on pense aussi à des influences bien loin du punk, comme The Police, U2, ou The Cure. La preuve, Robert Smith est invité à chanter sur "All Of This". L’album le plus expérimental du groupe regorge de petites pépites, dont cette ballade justement, qui fait plusieurs références dans les paroles à L’Étrange Noël de Mr.Jack et bénéficie d’un clip à l’esthétique gothique loin, très loin du fun des débuts :

“Why Are We So Broken” - 2019

Blink s’est séparé une première fois en 2005, puis s’est remis ensemble en 2009 pour sortir un album peu réussi, Neighborhoods, avant de se séparer à nouveau en 2015. Tom DeLonge est viré pour manque d’investissement (gros raccourci : il préfère chasser les aliens) et Matt Skiba du groupe Alkaline Trio est recruté pour le remplacer. Le nouveau line-up sort un album plutôt bon, California, renouant avec le punk rock période Take Off Your Pants And Jacket. Puis annonce un nouvel album plus expérimental en 2019. Mais avant de découvrir ces nouveaux sons, on peut découvrir le groupe en featuring sur l’album du DJ Steve Aoki. Et on peut constater qu’effectivement, ça a vraiment bien changé, Blink-182…

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur