Bilal Hassani, candidat pour la France à l’Eurovision 2019.
France

Bilal Hassani peut-il remporter l’Eurovision ?

Bilal Hassani, candidat pour la France à l’Eurovision 2019. © Thomas Samson

L’Eurovision se tiendra du 14 au 18 mai prochain, à Tel-Aviv. Le candidat Français Bilal Hassani a-t-il des chances de remporter la compétition ?

Mais qui est donc ce Bilal Hassani ? Il y a quelque mois, personne ne le connaissait. Du moins pas le grand-public. YouTubeur, il partage ses états d’âme dans des vidéos et se crée rapidement une base de jeunes fans. Chaque vidéo commence par un légendaire “Bonsoir Paris”, chanté, et l’extravagance du jeune-homme séduit.

Le voilà donc qui se retrouve à concourir à Destination Eurovision, pour être celui qui représentera la France au concours international annuel. Face à Chimène Badi, Emmanuel Moire ou encore Seemone, la concurrence est rude. Mais le jeune chanteur n’a peur de rien et il a l'assentiment populaire de son côté.

Bilal Hassani représentera donc la France à l’Eurovision avec son titre Roi, qui porte le message de l’estime de soi, de la différence du regard des autres. Une chanson à la fois personnelle mais qui aborde aussi des thèmes universels. Mais est-ce assez pour remporter l’Eurovision ?

Comment remporte-t-on l’Eurovision ?

Pour savoir si Bilal Hassani a ses chances de remporter l’Eurovision, il faut d’abord regarder qui sont les dernier vainqueurs. L’année dernière, c’est Netta qui remportait la compétition avec son titre électrique Toy, une performance tant visuelle que musicale. Deux ans auparavant, l’ukrainienne Jamala avec 1944 impressionnait les juges. La diva de l’Est chantait la déportation des Tatars de Crimée en 1944 dans un contexte politique marqué par l’annexion de la région par la Russie. Enfin en 2014, c’est la légendaire Conchita Wurst qui gagnait, drag queen à barbe.

On retrouve dans Bilal Hassani, l’héritage des anciens vainqueurs. L’énergie, la diva, et l’engagement politique et sociétal. Et cela n’est pas négligeable. De nombreuses personnes ont décrié le chanteur pour avoir été sélectionné pour sa personnalité plus que pour son talent. Mais l’Eurovision, ce n’est pas que la musique. C’est la musique pour ce qu’elle représente, la musique par celui ou celle qui la chante. Et on ne peut pas gagner sans avoir ce fameux facteur X, sur celui qui dans sa voix, son apparence, sa personnalité et sa présence scénique, représente le talent. Ce n’est pas qu’un concours musical, c’est un concours de scène. Et Bilal Hassani possède, pour l’heure, toutes les clés pour remporter la compétition. Pour cela, il faudra prévoir un dispositif grandiloquent. Le jeune YouTubeur doit prévoir une représentation qui en met plein les yeux aux juges et aux votants pour que son talent soit réellement distillé et qu’il arrive au sommet.

Que disent les statistiques ?

Comme pour toute compétition, les parieurs sont sur le coup et ont dressé les statistiques des pays qui ont le plus de chances de gagner. Le jeune Bilal Hassani est-il en tête des probabilités ? Malheureusement non. Sur les 41 candidats, la France se situe pour l’instant en septième position, au coude à coude avec la Belgique et derrière la Norvège, Chypre, les Pays-Bas, l’Italie et la Suède. En première place, cette année, on trouve le Russe Sergey Lazarev et sa chanson électro tout en ombre chinoises You Are The Only One.

Est-ce que ça veut dire que tout est plié pour autant ? Pas vraiment. Tant que le gagnant n’a pas été déclaré lors de la finale, tout est encore possible. Si Bilal Hassani n’est pas le favori numéro 1, il se situe tout de même dans le peloton de tête. S’il ne remporte pas la compétition, il devrait tout de même être bien placé et devrait finir dans le top 10, ce qui n’est arrivé que deux fois les quinze dernières années.

Par Clément Capot