Votre panier est vide
France

Découvrez le nouveau clip de Renaud, "Si tu me payes un verre"

Renaud dans son nouveau clip pour "Si tu me payes un verre" © YouTube - Warner Music France

Renaud est enfin de retour, avec le premier extrait de son album de reprises, Métèque, qui paraîtra le 6 mai prochain. À défaut de partir en tournée, il a décidé de chanter Si tu me payes un verre, de Serge Reggiani, qu'il interprétait déjà en live, mais qui a cette fois eu le droit à une version enregistrée.

Il ne laisse pas béton. Renaud est bientôt de retour dans les bacs, avec un album de reprises, Métèque (d'après le titre de Georges Moustaki), qui sortira le 6 mai prochain et sera composé de 13 chansons qui l'ont marqué. Pour ce qui sera son 19e enregistrement studio, il ré-interprétera des titres de Georges Brassens, Jean Ferrat, Yves Montand, Jacques Higelin, et donc Serge Reggiani (entre autres). C'est en effet avec Si tu me payes un verre que Renaud revient, avec sa voix inimitable, dans un premier extrait qui a eu le droit à un clip, dans lequel on retrouve un comédien bien connu. Un indice ? On le laisse pas Robin des Bois sur le banc de Tuche. Si avec ça, vous n'avez pas compris qu'il s'agit de Jean-Paul Rouve... Oups.

Blouson en cuir sur les épaules, évidemment, filmé de dos, Renaud arrive dans un bar quand résonnent les premières notes au piano de Si tu me payes un verre. Et l'endroit n'a pas été choisi au hasard : il s'agit du Lux Bar, rue Lepic, sur la Butte Montmarte à Paris. Là même où Bernard Dimey avait écrit, vite fait bien fait, sur son bloc-notes, les paroles de la chanson, qu'il avait aussitôt confiée à Serge Reggiani, dont la version sortira en 1975. La boucle est bouclée.

Conversation avec Renaud

Ce morceau, Renaud l'avait déjà repris en live, et les mauvaises langues diront que le titre va parfaitement au personnage. Sauf que l'on voit vite que l'interprète légendaire de Mistral gagnant, Dès que le vent soufflera ou Marche à l'ombre, désormais sobre, ne va boire qu'une grenadine, une fois attablé. Et en face de lui, on retrouve donc le comédien Jean-Paul Rouve, sirotant un café (il devait être "tranquille, peinard, accoudé au comptoir, quand il est entré dans le bar, a commandé un café noir"), et écoutant avec attention Renaud, qui débite son texte. Et on le comprend, avoir le chanteur de bientôt 70 ans en pleine interprétation, à 30 centimètres à peine de soi, ça doit être plutôt impressionnant. On assiste donc à une conversation, avec le phrasé si particulier du chanteur, avant que les arrangements ne viennent rejoindre le piano, avec notamment un accordéon du plus bel effet. Une autre tournée, patron ?

Source : Warner Music

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur