Le Parvis de l'Hôtel de Ville accueille depuis ce mercredi 3 juillet 2019 la 9e édition du FNAC Live Paris.
France

FNAC Live Paris 2019 : premier jour en images

Le Parvis de l'Hôtel de Ville accueille depuis ce mercredi 3 juillet 2019 la 9e édition du FNAC Live Paris. © Jessica Rat / SFR Actus

En ce jour de lancement du festival, sous un soleil de plomb sur le Parvis de l'Hôtel de Ville, le public a pu assister à une première série de concerts aussi éclectiques que de premier choix. Au programme : du rock avec Radio Elvis, de la variété avec Stephan Eicher, du R&B avec Aya Nakamura, de l'electro avec Étienne de Crécy... Entre autres. On vous résume la journée, en images !

Soleil et exotisme avec Delgrès

C'est un groupe dénommé Delgrès qui a ouvert les festivités, à 18h ce mercredi 3 juillet 2019. La formation menée par Pascal Danaë, au chant et à la guitare, a fait voyager le public avec son blues créole peu ordinaire, mais efficace.

Pascal Danaë, leader du groupe Delgrès.
Pascal Danaë, leader du groupe Delgrès. © Jessica Rat / SFR Actus

Radio Elvis pour la pause rock

S'en sont suivis les jeunes hommes de Radio Elvis. Si elle n'était de prime abord pas très enthousiaste à l'idée d'un set rock, n'attendant qu'une chose ce jour-là, le concert d'Aya Nakamura, l'audience s'est finalement laissée conquérir par la musique de Pierre Guénard et sa bande.

Pierre Guénard et Manu Ralambo, deux tiers du trio Radio Elvis.
Pierre Guénard et Manu Ralambo, deux tiers du trio Radio Elvis. © Jessica Rat / SFR Actus

Moment intime avec Stephan Eicher

Pendant ce temps-là, à l'intérieur de l'Hôtel de Ville, sur la luxuriante scène du Salon, c'est Stephan Eicher qui divertit l'assemblée. Devant quelques centaines de VIP, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, le Suisse présente en toute humilité les chansons de son dernier album, Hüh!

C'est dans l'intimité du Salon, et accompagné de quatre musiciens, que Stephan Eicher interprète ses nouvelles chansons à la guitare.
C'est dans l'intimité du Salon, et accompagné de quatre musiciens, que Stephan Eicher interprète ses nouvelles chansons à la guitare. © Jessica Rat / SFR Actus

Bon Entendeur électrise la foule

De retour sur le Parvis, on retrouve ensuite un duo de DJs qui s'est vraisemblablement donné pour mission d'ambiancer la soirée. Il est 20h et quelques, le soleil commence à se coucher mais le public, lui, se réveille. Et pour cause : Bon Entendeur balance ses samples de voix célèbres et son gros son electro. La mayonnaise est montée.

Les DJs de Bon Entendeur n'ont pas eu de mal à stimuler la foule.
Les DJs de Bon Entendeur n'ont pas eu de mal à stimuler la foule. © Jessica Rat / SFR Actus

Suzane trouve son public

Alors que les jeunes gens commencent sérieusement à brûler d'impatience, attendant depuis des heures LA star de la soirée, c'est d'abord une silhouette moins connue qui s'invite sur scène. Carré roux et combi bleue, Suzane débarque avec son electro-pop. Rien à voir avec la musique qui doit suivre, donc, mais ça ne choque personne. Au contraire, ce petit brin de jeune femme à l'énergie débordante repartira sous les acclamations du public.

Seule derrière son micro et son clavier, Suzane met tout le monde d'accord avec son electro-pop accrocheuse.
Seule derrière son micro et son clavier, Suzane met tout le monde d'accord avec son electro-pop accrocheuse. © Jessica Rat / SFR Actus

La folie Aya Nakamura

L'heure tourne et les fans attendent toujours. C'est avec un bon quart d'heure de retard qu'Aya Nakamura finit par débarquer sur la scène du Parvis. Tête d'affiche de ce premier jour de FNAC Live, la chanteuse est en terrain conquis. Si bien qu'elle ne semble pas faire beaucoup d'efforts... Ses déplacements nonchalents vers l'avant-scène, comme ses déhanchés langoureux, suffisent à faire crier la foule, qui chante aussi en cœur (et à tue-tête) ses moindres paroles.

L'interprète de "Djadja" peut compter sur ses jeunes admirateurs et admiratrices pour l'accompagner sur ses tubes.
L'interprète de "Djadja" peut compter sur ses jeunes admirateurs et admiratrices pour l'accompagner sur ses tubes. © Jessica Rat / SFR Actus

Et pour finir, la performance d'Étienne de Crécy

À peine trois quarts d'heure après le début de son concert, Aya Nakamura salue son public et quitte la scène. Place maintenant à un tout autre genre, qui attire une toute autre foule. Pour clôturer la soirée, le FNAC Live a invité un certain Étienne de Crécy sur le Parvis. Le pionnier de la French Touch en fait une vraie place de spectacle, avec son show hypnotisant de sons et lumières "Space Echo".

On le voit à peine derrière son installation lumineuse... Mais c'est là tout l'objectif d'Étienne de Crécy, qui voit la scène comme une véritable performance artistique.
On le voit à peine derrière son installation lumineuse... Mais c'est là tout l'objectif d'Étienne de Crécy, qui voit la scène comme une véritable performance artistique. © Jessica Rat / SFR Actus

C'est la fin de ce résumé en images de la première journée du FNAC Live Paris 2019. Rendez-vous demain pour de nouvelles aventures musicales !

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur