Jacques Dutronc sur la scène de la Fête de l'Humanité, à la Courneuve, le 12 septembre 2010.
France

Jacques Dutronc, pas fan de l’album posthume de Johnny

Jacques Dutronc sur la scène de la Fête de l'Humanité, à la Courneuve, le 12 septembre 2010. © MIGUEL MEDINA / AFP

L’illustre chanteur a accordé un entretien au Parisien ce jeudi 7 novembre 2019, en compagnie d’Eddy Mitchell, pour discuter de la sortie du live tant attendu des Vieilles Canailles. L’occasion d’évoquer les précédentes sorties musicales du Taulier… entre autres anecdotes !

Les voilà enfin ! Les fans l’attendaient depuis longtemps, et si elles ont effectivement pris leur temps, Les Vieilles Canailles sont bel et bien arrivées dans les bacs ce vendredi, avec le live d’un concert que le trio avait donné à l’AccorHotels Arena de Paris le 24 juin 2017 dans le cadre de leur fameuse tournée.

"Cela arrive un peu tard", conçoit Eddy Mitchell au Parisien, avant d’ironiser : "On aurait pu tous mourir entre-temps…" D’ailleurs ce live des Vieilles Canailles constitue déjà, en quelque sorte, le troisième ouvrage musical posthume du Taulier. Il survient en effet après Mon pays c’est l’amour, le dernier album studio sur lequel travaillait Johnny Hallyday avant de rendre son dernier souffle, et le plus récent Johnny, disque de reprises de ses classiques en versions symphonique et acoustique sorti en octobre dernier.

"Les trucs d’outre-tombe, je ne suis pas fan" - Jacques Dutronc

D’ailleurs, que pensent les deux acolytes du feu rockeur de ces précédentes œuvres posthumes ? "Son album rock’n’roll, il est pas mal", estime Jacques Dutronc quant au premier. Mais pour ce qui est du second… "Le symphonique, le truc d’outre-tombe ?", demande Eddy Mitchell avec son franc-parler légendaire, avant de lancer : "Moi je ne suis pas pour. C’est du beau travail mais cela reste du travail. Cela me fait penser à ce que les Américains font depuis longtemps avec Presley, Orbison… C’est des trucs pour la Toussaint." Et l’autre moitié du duo restant des Vieilles Canailles est du même avis. "Moi non plus, les trucs d’outre-tombe, je ne suis pas fan", dit-il.

Les Vieilles Canailles, "tous les soirs c’était formidable"

Lors de leur entretien avec Le Parisien, les deux chanteurs se remémorent par ailleurs la première fois qu’ils ont rencontré Johnny Hallyday. À commencer par Eddy Mitchell, qui avait déjà raconté cette drôle d’anecdote par le passé :

"Ce n’est pas une blague. Ce jour-là, il a pris une tarte dans la gueule. Je l’avais gaulé avec mes disques après une boum. Il s’est excusé. Et on est tombé dans les bras. Mais le plus drôle, c’est que c’est Johnny qui racontait à tout le monde cette histoire pourtant pas glorieuse."

Quant à Jacques Dutronc, il se souvient qu’il "passai(t) par le square de la Trinité en sortant du lycée et croisai(t) Johnny". "Même inconnu, il avait de la prestance, il était au-dessus du lot", se rappelle-t-il, avant de raconter : "Après, j’ai joué de la guitare avec lui dans quelques surboums et dans une cave rue de Clichy où j’ai failli être électrocuté."

Alors que les deux hommes avouent en outre que "la maladie de Johnny (les) préoccupait", mais qu’ils ont "pensé jusqu’au dernier moment qu’il s’en sortirait", ils confient au Parisien quels concerts des Vieilles Canailles ils gardent aujourd’hui en mémoire. "Tous les soirs, c’était formidable", considère Eddy Mitchell, tandis que Jacques Dutronc choisit celui de "Carcassonne, parce que c’est un bel endroit et parce que c’était le dernier". C’était le 5 juillet 2017. Cinq mois plus tard, le Taulier disparaissait à tout jamais.

Mais la sortie de ce live représente ainsi une nouvelle opportunité pour le public de découvrir encore la voix de Johnny Hallyday sur un enregistrement inédit. Nul doute, que ce soit pour ceux qui ont eu l’honneur de le voir une dernière fois sur scène avec les Vieilles Canailles, comme pour ceux qui ont manqué cet ultime rendez-vous, que celui-ci fera bien des heureux.

Sorti en CD, DVD, vinyle et autres coffrets dans les bacs, l'album live des Vieilles Canailles est aussi en écoute sur Napster.

Source : Le Parisien

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur