Tryo sur la scène des Francofolies de La Rochelle, le 16 juillet 2017
France

Les festivals annulés cet été ?

Tryo sur la scène des Francofolies de La Rochelle, le 16 juillet 2017 © XAVIER LEOTY / AFP

Le Helllfest 2020 n'aura pas lieu. Le plus gros festival de France a annoncé cette semaine son annulation, et pourrait être le premier d'une longue série, alors que le confinement semble bien être parti pour durer...

La rumeur enflait depuis plusieurs jours. Et puis ce mercredi 8 avril, la nouvelle est tombée et a fait mal à la tête de tous les metalleux qui espéraient encore pouvoir aller fêter la fin du déconfinement en allant headbanguer à Clisson, au Hellfest. Mais en 2020, le festival de metal, prévu les 19, 20 et 21 juin, n'aura pas lieu...

Une décision qui n'a pas été facile à prendre, mais finalement très logique, compte tenu des contraintes relatives à ce genre d'événements, rassemblant des dizaines de milliers de personnes. L'installation devait commencer dès ce mois d'avril, et le confinement, tout comme les mesures de distanciation sociale, rendent cela absolument impossible. Surtout, cette première annulation d'un festival majeur en France n'est sans doute que le début d'une liste qui s'annonce plus longue que celle des courses en ce moment (des pâtes, du papier-toilette et de la farine). Car en plus des installations qui doivent normalement débuter ces prochains jours, il est actuellement impossible de savoir quand la crise du coronavirus se terminera, et quand les rassemblements aussi importants seront à nouveau autorisés. Parce que bon, on n'a pas fait médecine, mais à priori, le déconfinement ne devrait pas ressembler à des milliers de personnes torses nues qui dansent et chantent serrées les unes contre les autres...

L'été 2020 risque donc de paraître aussi étrange que le printemps pour les amoureux de musique, qui rythment souvent leurs vacances en fonction de leur festival préféré sur le territoire. Prévus à la fin du mois d'avril, le Printemps de Bourges et le festival Chorus des Hauts-de-Seine ont déjà été annulés. D'autres, comme les Nuits Sonores ou Papillons de Nuit, on fait le pari de reporter leur festival de quelques mois. Du côté du Royaume-Uni, les décisions ont été plus radicales, avec les annulations pures et simples du Download Festival et du prestigieux Glastonbury, qui devait cette année accueillir ni plus ni moins que Paul McCartney, Taylor Swift ou Kendrick Lamar. Ce qui pose un autre problème : car ces dates supprimées deviennent des trous dans les tournées des grands artistes, et peuvent donc causer l'annulation pure et simple de la venue en Europe des plus prestigieux américains.

Le Hellfest, première annulation d'une longue série pour les festivals ?

En France, pour l'instant, les festivals sont dans l'attente et continuent de travailler en lien étroit avec le Ministère de la Culture. C'est ainsi que Les Vieilles Charrues, qui doivent accueillir Céline Dion mi-juillet, ont annoncé qu'une décision serait prise le 15 avril sur la tenue ou non du festival. Du côté de Garorock, de FNAC Live, de Beauregard, des Nuits de Fourvière, du Main Square, des Francofolies de La Rochelle ou des Eurockéennes de Belfort, rien n'a encore été annoncé concernant un éventuel report ou une annulation, et le travail continue d'être effectué aussi bien que possible, en regardant jour après jour l'évolution de la situation. En revanche, pour le Lollapalooza de Paris, la décision vient d'être prise, et elle est la même que pour le Hellfest : un report en 2021. Avec déjà la garantie que le groupe Pearl Jam sera bien à l'affiche, comme prévu cette année :

Pour Rock en Seine, Le Cabaret Vert et les autres festivals se déroulant en août / début septembre, les doigts risquent de rester croisés pendant de nombreuses semaines. Mais pour les organisateurs, les artistes, les intermittents du spectacle, les drapeaux bretons (il y en a toujours au moins un dans la foule) et les festivaliers, la crainte est désormais très grande que cette annulation du Hellfest annonce la tendance de la mode printemps / été 2020 pour les festivals de musique...

Il faudra sans doute attendre 2021 pour pouvoir s'ambiancer en live au son de ses artistes préférés. D'ici-là, il va falloir se contenter de les écouter en boucle à la maison. Ça tombe bien, ils sont tous sur Napster disponible depuis votre abonnement SFR !

Sources : Le Parisien, Sortir à Paris, Route des Festivals

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur