Nekfeu sur la scène du Zénith de Paris lors de sa prestation aux Victoires de la Musique en 2016
France

Nekfeu met le feu sur Netflix

Nekfeu sur la scène du Zénith de Paris lors de sa prestation aux Victoires de la Musique en 2016 © Bertrand Guay / AFP

Sans crier gare, ni aéroport, le film du rappeur français Les Étoiles Vagabondes a débarqué sur la plateforme de streaming, permettant ainsi aux fans de le (re)découvrir.

Le 6 juin dernier, Nekfeu sortait en salle un film sur la composition et l'écriture de son nouvel album. Projeté dans 189 salles, le long métrage Les Étoiles Vagabondes avait réuni près de 100 000 spectateurs, avant de s'éteindre pour laisser briller à son tour le disque du même nom. Celui-ci devenu numéro un des ventes en France, dépassant les 250 000 exemplaires écoulés, la hype était forcément au top pour revenir sur la genèse du succès.

L'étoile vagabonde de Tokyo à Mytilène

D'où l'idée géniale -et improbable- d'allier Nekfeu et Netflix dans la même phrase, en proposant le film sur la plateforme que les fans de La Casa de Papel connaissent bien. Tout débute dans les coulisses d'un concert, avant de voir l'artiste partir aux quatre coins du monde pour travailler et préparer les nouveaux titres qui composeront le disque. L'occasion parfaite d'en découvrir un peu plus sur l'intimité de Nekfeu, de Tokyo à Bruxelles en passant par La Nouvelle-Orléans, pour enregistrer des cuivres. Jusqu'à une destination aussi émouvante que le reste du film : l'île grecque de Mytilène, d'où son grand-père était originaire et où arrivent régulièrement de nombreux migrants.

Un docu indispensable à voir ou à revoir pour les fans du chanteur ou simples curieux, permettant une vraie plongée dans son processus créatif. Par contre, Nekfeu rimant avec mystérieux, pour trouver le film sur Netflix, il faut faire une recherche bien précise...

Allez, on vous dit laquelle : tapez "Nekfe$" dans l'outil de recherche de la platerforme de steaming. Pas de quoi. Et on vous laisse avec la bande-annonce :

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur