SFR Actus
France

Retour en 5 clips sur la carrière des Daft Punk

Le duo Daft Punk lors des Grammy Awards, le 26 janvier 2014 à Los Angeles, Californie © ROBYN BECK / AFP

Le nouvelle que personne n'attendait est tombée ce lundi 22 février : après 28 ans de tubes, le bal casqué est terminé, Daft Punk se sépare. Retour en musique et en images sur 5 clips qui auront particulièrement marqué la carrière du plus connu des groupes français.

Around the World - 1997

Si le nom de Daft Punk a commencé à circuler dans le milieu des clubs et de l'electro dès 1995, avec notamment le succès du titre Da Funk, c'est en 1997 que le duo français explose, avec la sortie de son 1er album, porté par le single Around the World. Le tube devient très vite un succès internationnal, et est accompagné d'un clip réalisé par un autre Frenchie bien décidé à conquérir le monde : Michel Gondry, futur réalisateur de Eternal sunshine of the spotless mind, La Science des rêves, Soyez sympa, rembobinez ou L'Écume des jours. Une vraie équipe de choc, pour un résultat... étonnant !

En fait, rien n'est laissé au hasard dans le clip d'Around the World. Chaque catégorie de personnages représente un instrument, et se déplace au rythme de celui-ci. Les athlètes représentent la basse, les squelettes les guitares, les robots les lignes de chant, les momies les boîtes à rythme, les nageuses le synthé, et tout ce drôle de petit monde se déplace sur une piste circulaire évoquant un disque vinyle. Sans surprise, ce clip très réussi contribue au succès de ce premier gros tube signé Daft Punk.

Da Funk - 1997

Da Funk, on vous en parlait juste avant, est le morceau qui a révélé les Daft Punk au monde en 1995, et s'est retrouvé sur Homework, le premier album, sorti en 1997. Il a donc eu le droit à un clip, deux ans plus tard. Là encore, le duo français est allé chercher un réalisateur qui aime les projets décalés : Spike Jonze, derrière les films Dans la peau de John Malkovich ou Her, et de nombreux clips, comme ceux de Weezer, Arcade Fire, Kanye West, Fatboy Slim ou les Beastie Boys. Da Funk est un clip possédant une ambiance bien particulière et assez fascinante (surtout grâce au riff de la chanson), étant en fait presque un court métrage, dans lequel on suit Charles, un personnage avec une tête de chien et une jambe plâtrée, qui se promène dans les rues de New York avec un ghetto-blaster (pas d'AirPods à l'époque). Charles sera de retour dans un autre clip, pour la chanson Fresh, issue du même album. Et il a l'air toujours aussi paumé...

One More Time - 2000

Décidément, Daft Punk aime accompagner chacun de ses tubes par un clip incontournable. C'est encore le cas en 2000, avec One More Time, premier single extrait du second album, Discovery. Tous les clips issus de ce disque à l'immense succès sont réalisés par le Japonais Leiji Matsumoto, créateur du dessin animé Albator, que les deux membres de Daft Punk adoraient quand ils étaient enfants. En 2003, le film muet Interstella 5555: The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem, supervisé par le réalisateur, comportera les 14 titres de l'album Discovery, parmi lesquels les hits Aerodynamic, One more time, Harder, better, faster, stronger, Digital love et tant d'autres. Le film entier raconte l'histoire d'un groupe extra-terrestre qui se fait kidnapper, et devient ultra-populaire sur Terre, avant de comprendre que son manager a ôté à chaque membre ses souvenirs. Ils vont donc vouloir retourner sur leur planète natale. Le clip de One more time montre d'ailleurs un concert donné sur leur planète par ce supergroupe extra-terrestre.

Technologic - 2005

Il paraît que l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. En plus de collaborer avec de prestigieux réalisateurs, Daft Punk réalise parfois ses propres clips, comme ici en 2005 pour Technologic, l'un des singles extraits du 3e album, Human After All. Cette fois, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo, les deux musiciens se cachant derrière les casques des Daft Punk, apparaissent eux-même dans la vidéo, jouant de la guitare sur une pyramide, élément qui va devenir incontournable dans leur scénographie. Peut-être le clip le plus punk de Daft Punk.

Get Lucky - 2013

Ah ça, avec Get Lucky, sans doute le plus grande tube de Daft Punk, on est bien loin de l'ambiance étrange de Da Funk ou Around the World et même de l'electro pure et dure des débuts. Dans des costumes scintillants, le duo français est accompagné par le guitariste Nile Rodgers, du groupe Chic, et Pharrell Williams au chant. Très rapidement devenu incontournable, le titre permet au duo français de remporter deux Grammy Awards. On ignorait alors que Daft Punk venait de sortir avec Random Access Memories le dernier album de sa carrière...

Bonus : Epilogue - 2021

En bonus, la vidéo qui annonce la fin de l'aventure Daft Punk. Il s'agit d'un extrait du film Daft Punk's Electroma , réalisé par le duo français en 2006, montrant 2 robots voulant devenir humains. En utilisant cette scène dans une vidéo de 8 minutes, qui se termine par le morceau Touch du groupe, le duo veut peut-être illustrer le fait que Thomas Bangalter, celui au casque couleur argent, ne désirait pas continuer l'aventure. C'est en effet lui qui ralentit, s'arrête, et demande à son comparse de déclencher son auto-destruction (parce qu'il veut faire "exploser le groupe" ?). Le robot au casque doré, Guy-Manuel de Homem-Christo, part seul de son côté, alors que le soleil se lève : une allégorie pour évoquer une nouvelle journée, et donc une nouvelle ère ?

Retrouvez tous les tubes de daft Punk en 28 ans de carrière sur les plateformes de streaming musicales Napster ou Deezer, disponibles avec votre forfait mobile SFR.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur