SFR Actus
International

5 morceaux des Rolling Stones sublimés par Charlie Watts

Les Rolling Stones lors d'un concert au stade Tokyo Doem, le 22 mars 2006 au Japon © STR / JIJI PRESS / AFP

Une légende s'est éteinte ce mardi 24 aout 2021, avec la disparition de Charlie Watts, batteur historique des Rolling Stones. Il vivra éternellement via sa musique, grâce à de nombreuses chansons que son jeu de batterie a aidé à devenir des tubes. Mettez le volume à fond, c'est l'heure d'un petit hommage en musique.

Paint it Black (1966)

Parmi les plus grandes tubes des Rolling Stones, Paint it Black fait partie de ces morceaux reconnaissables dès les premières secondes, grâce à un riff incontournable. Mais juste après cette intro, ce qui fait toute la dynamique du morceau, c'est la rythmique de Charlie Watts, qui vient booster à merveille les couplets et les refrains. Simple, efficace, et idéal pour faire sauter sur place des dizaines de milliers de spectateurs :

Chanson évoquant la mort, et non pas la guerre du Vietnam comme cela a souvent été avancé (elle servait d'ailleurs de générique à la série L'Enfer du Devoir, se déroulant durant ce conflit), Paint it Black est un vrai classique, qui a été repris par des groupes de punk comme de metal. À la batterie, c'est du côté du funk et de la soul que Charlie Watts avait trouvé l'inspiration, et tout particulièrement grâce au titre Going To a Go-Go de Smokey Robinson, que les Rolling Stones reprendront d'ailleurs plus tard.

Les Rolling Stones sur Deezer, quelle Satisfaction !
Les Rolling Stones sur Deezer, quelle Satisfaction !

Get Off my Cloud (1965)

S'il y a bien un morceau qui illustre parfaitement à quel point le jeu sobre et efficace de Charlie Watts a toujours été au service des morceaux des Rolling Stones, c'est sans doute Get Off My Cloud. Ses roulements à la caisse claire lancent les riffs de Keith Richards et les lignes de chant de Mick Jagger d'une manière parfaite, permettant ainsi au morceau de 3 minutes de ne souffrir d'absolument aucun temps mort ou moments de relâche. Le pire quand on le regarde jouer, c'est que tout cela paraît d'une simplicité déconcertante.

(I Can't Get No) Satisfaction (1965)

Dans toute l'histoire des Rolling Stones, Charlie Watts en a été le métronome. Plus calme et réservé que ses fantasques comparses, il semblait avoir le même recul dans la vie que sur la scène. Autodidacte et fou de jazz, il a su adapter son jeu pour devenir l'un des meilleurs batteurs rock de l'histoire, celui qui tient chaque morceau du bout de ses baguettes, et sur lequel les autres peuevent se reposer. Un imperturbable phare dans la nuit, comme sur le gigatube (I Can't Get No) Satisfaction, et même dans il y a des ballons partout, une invasion de scène, et la guitare qui s'arrête pendant quelques secondes.

Sympathy for the Devil (1968)

Encore un énorme tube des Rolling Stones, qui en ont de toute façon beaucoup au répertoire. Dans Sympathy for the Devil, les percussions sont particulièrement mises en avant, avec des congas additionnelles, et une cloche à vache sur laquelle tape également Charlie Watts (il fait aussi des chœurs sur le morceau, les fameux "whoo whoo"). À propos de ce morceau, Mick Jagger a expliqué dans une interview au magazine Rolling Stone ce qu'il avait en plus, et c'est justement ce que Charlie Watts a donné aux Stones, à savoir le groove : "Ce titre possède un groove hypnotique, c'est une samba avec un pouvoir hypnotique très fort, un peu comme un bon titre de dance. Il ne ralentit pas ou n'accélère pas. Il garde toujours le même groove."

Miss You (1978)

Terminons ce top 5 par une chanson dont le titre permet non seulement de mettre deux mots sur ce que toute l'industrice musicale exprime suite à l'annonce de la disparition de Charlie Watts. Sur Miss You, le batteur des Rolling Stones régale encore une fois, avec une rythmique qui groove comme jamais pour accompagner ce qui est sans doute l'une des meilleurs lignes de basse du groupe. Et un tube de plus, un. Parmi tellement d'autres...

Retrouvez tous les tubes des Rolling Stones sur Napster, la plateforme musicale de streaming disponible en option chez SFR.

Sources : Franceinfo, Moustique

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur