Bob Dylan lors de son concert au festival des Vieilles Charrues, le 22 juillet 2012.
International

Bob Dylan, un savoureux nouvel album rempli de nostalgie

Bob Dylan lors de son concert au festival des Vieilles Charrues, le 22 juillet 2012. © FRED TANNEAU / AFP

Nous sommes en 2020 et un nouvel album de Bob Dylan vient de sortir. Huit ans après sa dernière production de chansons originales et à 79 ans, le plus éternel des songwriters revient avec Rough and Rowdy Ways, son 39e album (!), piochant dans le blues, la country, et sonnant comme la bande originale parfaite d'un road trip dans une Amérique déglinguée. Avec une voix toujours plus habitée...

Depuis 2012 et Tempest, son dernier album de chansons originales, Bob Dylan a pourtant été très occupé. Il a sorti trois albums de reprises et écrit ses fameuses Chroniques, qui lui ont même permis de remporter en 2016 un prix Nobel de littérature, pour toutes les expressions poétiques contenues dans l'ensemble de son œuvre. Mais anti-système comme il l'a toujours été, il a refusé de participer à la cérémonie, invoquant "d'autres engagements", et envoyant son amie Patti Smith recevoir la médaille à sa place...

Robert Allen Zimmerman, de son vrai nom, est donc de retour avec Rough and Rowdy Ways (Des Chemins Escarpés et Chahutés, en VF), un album qui prend le temps d'instaurer l'ambiance qu'il veut retranscrire, comme l'avait prouvé le premier extrait publié en mars, Murder Most Foul. Ce morceau épique, en forme d'éloge funèbre à John Kennedy et des musiciens disparus comme John Lee Hooker ou Nat King Cole, dure pas moins de... 17 minutes. Et pourtant il est parvenu à se classer numéro un des ventes aux États-Unis, pour la première fois de la carrière de Bob Dylan ! Vous lisez bien, dans une carrière longue comme le bras et les deux jambes, et malgré plus de tubes dans son répertoire que l'on a de contacts dans son smartphone, le roi de la folk n'avait jamais été au sommet des charts américains. Une injustice désormais réparée, et de façon originale...

Comme depuis de nombreuses années, il ne faut pas s'attendre à entendre des hymnes folk qui tiennent en trois accords, et scandés par la voix nasillarde du jeune Dylan. Pas de Blowin' in the Wind, The Times They Are A-Changing, Like A Rolling Stone, Hurricane ou Knockin' on Heaven's Door au programme. Mais celui qui était déjà la voix des injustices sociales dans les années 1960 revient étrangement en 2020, dans un contexte bien particulier aux États-Unis, sans avoir pu le prévoir. Ou bien si ? Alors il pose ses textes, aussi bien écrits que d'habitude, et chante d'une voix toujours plus habitée, plus rocailleuse, sentant le vécu, le whisky, la cigarette, les millions de kilomètres avalés à force de tournées, et les paysages qui défilent par la fenêtre. Papy Dylan raconte ses histoires sur des airs blues enchanteurs (Key West (Pirate Philosopher), My Own Version of You...), et on se laisse guider, comme un personnage de Jack Kerouac sur la route...

Bob Dylan, entre les Rolling Stones et Indiana Jones

Évoquant aussi bien Poe, Chopin, les Rolling Stones, Anne Frank, William Blake ou Indiana Jones dans I Contain Multitudes, Bob Dylan semble évoquer toutes ses vies, ses contradictions, parlant de son goût pour les voitures rapides ou ses passages au fast food, aussi bien que de son amour pour les sonates de Beethoven. Le titre de l'album, Rough and Rowdy Ways, vient d'une chanson de 1929 du même titre, signée Jimmie Rodgers, évoquant les errances le long des voies ferrées, et restranscrit parfaitement le sentiment de nostalgie qui emplit les enceintes pendant ces 10 nouveaux titres de Bob Dylan. Il a emprunté de nombreux chemins, parfois tortueux, mais vient d'ajouter avec ce 39e disque une nouvelle étape à sa superbe carrière.

Car comme le dit l'adage, "ce n'est pas la destination qui est importante, c'est le voyage". Et celui entrepris par Bob Dylan depuis maintenant 58 ans est une vraie Odyssée...

Écoutez Rough and Rowdy Ways, le nouvel album de Bob Dylan, ainsi que toute sa discographie sur Napster, la plateforme de streaming musicale.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur