Ed Sheeran a invité du beau monde pour son album "No.6 Collaborations Project"
International

Ed Sheeran se fait plaisir avec No.6 Collaborations Project

Ed Sheeran a invité du beau monde pour son album "No.6 Collaborations Project" © WMG

Bruno Mars, Cardi B, Eminem, 50 Cent, Justin Bieber... C'est bien une guestlist, mais pas pour une soirée à Los Angeles. Pour son nouvel album, Ed Sheeran a invité un artiste par titre. Et son carnet d'adresses est plutôt bien rempli !

Des temps difficiles, comme dirait Dickens

Pour expliquer ce titre, il faut revenir aux origines du phénomène Ed Sheeran. Pour se faire repérer, le jeune anglais enchaînait les concerts sur la plage ou dans les pubs avec sa guitare en bois. Il sortait également des EPs autoproduits, dont certains en collaboration avec d'autres artistes de la scène indépendante londonienne. C'est avec la cinquième galette du genre, No.5 Collaborations Project, qu'il explose, rameutant plus de 1 000 personnes dans un bar du quartier déjanté de Camden Town, le Barfly. L'endroit ne peut accueillir que 200 spectateurs. Alors le jeune artiste jouera quatre fois de suite, avec même un cinquième concert dans la rue, à l'arrache, après la fermeture du pub. Le genre de moment qui forge une légende.

Car le petit gars qui voulait se faire connaître est maintenant l'une des plus grandes stars de l'industrie musicale, enchaîne les tournées des stades, et se permet même de jouer dans Game of Thrones. Alors quand il a voulu renouer avec les projets collaboratifs qu'il aimait tant dans sa jeunesse, il a pu voir les choses en grand, et se donner les moyens de ses ambitions. Des chansons écrites sur la tournée, sur son laptop, et des collaborations qui lui ont permis de partir dans de nombreuses directions, de s'ouvrir à de nouveaux univers. Il ne faut donc pas s'attendre à un enchaînement de ballades pop parfaites, celles qui ont fait son succès. Pas d'ambiance au coin du feu, ici, on est plutôt en club !

Si votre nom n'est pas sur la liste, vous ne rentrez pas !

On le comprend très vite. Beautiful People (feat. Khalid), propose un gros beat electro mais une prod finalement pas si éloignée de ce que peut faire Ed Sheeran sur Divide, son album de tous les succès. Par contre, quand South of the Border (feat. Camila Cabello & Cardi B) prend possession des enceintes, c'est bon, l'ambiance clubbing est déclenchée à 100 %, et le garçon passe en mode Justin Timberlake, posant son flow sur des rythmes syncopés et efficaces, à l'instar du morceau Antisocial avec Travis Scott.

Si vous avez vu l'excellent film Yesterday de Danny Boyle, dans lequel Ed Sheeran joue son propre rôle, vous l'avez vu subir quelques vannes bien senties sur sa façon de rapper. On sent pourtant que c'est quelque chose qu'il adore, et sur ce disque, il se fait sacrément plaisir en matière de hip-hop ! Non mais on en parle, de ce featuring avec Eminem et 50 Cent sur Remember The Name ? Si on avait dit à son lui de 18 ans qu'il pourrait sortir un tel morceau avec de tels guests, il aurait sans doute rigolé à en recracher son fish and chips... Le morceau est cool, avec une instru reprenant quasiment note pour note celle de The Real Slim Shady. Stylé, tout comme la performance de Chance the Rapper sur Cross Me, ou l'énorme Take Me Back to London (feat. Stormzy), sans aucun doute l'un des gros tubes de No.6 Collaborations Project.

Justin Bieber et Bruno Mars sont sur un bateau : aucune chanson ne tombe à l'eau

I Don't Care, son duo avec Justin Bieber, en fait également partie, et a d'ailleurs été choisi sans surprise comme premier single, nul doute pour son côté pop et son refrain ultra-catchy. Tout comme Best Part of Me (feat. YEBBA) est une autre tuerie, renouant avec les chansons guitare-voix de son répertoire, pour un titre tout en émotions qui offre une très jolie parenthèse au milieu de tout ce déferlement de gros son. La petite merveille d'un album aux allures de grosse soirée où il y a à boire et à manger. Parce que ça part dans tellement de directions que No.6 Collaborations Project a parfois des airs de compilation. Avec toutefois une très bonne cohésion, notamment grâce à la prod et aux lignes de chant d'Ed Sheeran, un peu fatiguant de facilité et de talent... Mais comment fait-il pour poser un flow aussi efficace sur un son de Skrillex que sur un délire rock'n'roll en toute fin d'album, avec Chris Stapleton et Bruno Mars ?

Difficile de classer No.6 Collaborations Project comme un simple album de plus dans la discographie d' Ed Sheeran, tant il ressemble davantage à un superbe jukebox...

Par Sébastien Delecroix