Eminem durant la cérémonie pour l'étoile de 50 cent au Hollywood Walk of Fame, le 30 janvier 2020 à Hollywood
International

Eminem bat tous les records

Eminem durant la cérémonie pour l'étoile de 50 cent au Hollywood Walk of Fame, le 30 janvier 2020 à Hollywood © LEON BENNETT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Avec son album surprise lâché le vendredi 17 janvier, le rappeur de Détroit continue d'écrire sa légende et de faire tomber les records...

La musique se consommant désormais davantage de façon digitale (streaming) que physique (CD ou vinyle), les artistes et maisons de disque ont quelque peu modifié leur façon de fonctionner.

Par exemple, il est recommandé pour séduire l'audience, qui "zappe" plus facilement un titre qui ne lui plaît pas, de ne plus mettre d'intro étrange, et de très vite envoyer les hits dans la tracklist d'un album. De même, alors qu'avant les singles étaient lâchés de façon régulière avec des clips pour les accompagner, il n'est pas rare que des albums comme ceux de Beyoncé, Kanye West ou donc Eminem se retrouvent en ligne d'un coup d'un seul, sans aucun teasing particulier auparavant. Et la méthode semble fonctionner, en attestent les chiffres de vente du nouveau disque du rappeur...

Avec Music to be murdered by, Eminem est en effet parvenu à classer un album n°1 du Billboard (le Top 200 américain) pour la 10e fois consécutive. Une performance juste dingue, qui lui permet de devancer Kanye West, bloqué à neuf (en attendant le prochain disque). S'il est le premier à réaliser cette performance 10 fois consécutivement, il est le sixième artiste à classer 10 albums à la première place, rejoignant ainsi des monstres sacrés comme les Beatles, Jay-Z, Elvis Presley, Barbra Streisand et Bruce Springsteen.

229 mots en 30 secondes

Un autre record battu par Eminem est tellement monstrueux qu'il ne pouvait se faire que sur un morceau intitulé Godzilla. On se rappelle que sur le titre Rap God, en 2013, il était parvenu à placer 9,6 syllabes par seconde, puis 10,3 syllabes par seconde sur Majesty, le titre de Nicki Minaj sur lequel il apparaît en featuring en 2018. Un débit juste incroyable, et jamais battu depuis. Et puisqu'aucun élève n'a pu dépasser le maître, il s'y est remis lui-même : sur Godzilla, il atteint donc... 11,3 syllabes par seconde ! Ce qui fait 229 mots en 30 secondes, à la toute fin du très bon titre, qui monte crescendo. Au moins avec lui, les conversations téléphoniques ne doivent pas s'éterniser...

De quoi rendre le morceau encore plus épique, alors qu'il l'était déjà par la seule présence de Juice WRLD en featuring. Le jeune rappeur, qui brille sur les refrains de Godzilla, est en effet décédé le 8 décembre 2019 suite à une overdose. Un morceau pour l'éternité, car on voit mal comment aller plus vite qu'un tel débit. Même avec la 5G...

Sources : Billboard, Générations

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur