La chanteuse australienne Kate Miller-Heidke, candidate à l’Eurovision 2019 et sa performance intergalactique sur la chanson Zero Gravity, l’un des titres favoris de la rédaction pour cette édition.
International

Eurovision 2019 : nos 6 chansons favorites

La chanteuse australienne Kate Miller-Heidke, candidate à l’Eurovision 2019 et sa performance intergalactique sur la chanson Zero Gravity, l’un des titres favoris de la rédaction pour cette édition. © JACK GUEZ

L’édition 2019 de l’Eurovision arrive à grands pas ! Parmi les 41 chansons qui seront présentées, 6 ont retenu tout particulièrement l’attention de la rédaction.

Mahmood - Soldi (Italie)

L’Italie frappe fort avec son candidat cette année et le pays se place comme un sérieux prétendant à la victoire pour cette édition 2019 de l’Eurovision. Le titre chanté par Mahmood nous a tout de suite emballé. Certes, on a un peu du mal à comprendre les paroles car on a fait l’impasse sur l’Italien en LV3. Mais il faut quand même avouer que le garçon a de sérieux arguments vocaux et que Soldi nous donne envie de danser en criant “Come va, come va, come va”. On attend sa prestation avec impatience.

Kate Miller-Heidke - Zero Gravity (Australie)

Une diva australienne, ça a fait chavirer notre coeur immédiatement. En quatre participations, le continent qui ne se situe d’ailleurs pas du tout en Europe n’a malheureusement jamais réussi à gagner l’Eurovision. Cette année, ils ont tout misé sur une reine aux allures de cantatrice. Et cette fois, personne ne pourra tacler la candidate de se reposer sur le spectacle et de ne pas se servir de sa voix. Avec son coffre et sa puissance incroyable, ne placez pas un verre en cristal près de Kate Miller-Heidke lorsqu’elle chante, il risquerait d’exploser en mille morceaux.

Michela - Chameleon (Malte)

Si Malte est une destination réputée car c’est là qu’on y fait le mieux la fête, il y a fort à parier que pour vos prochaines vacances là-bas, vous dansiez sur du Michela. Et quand l’heure sera venue pour vous de repartir, vous n’aurez jamais envie de “walk away na na”. C’est punchy, c’est entraînant, les paroles ne sont pas très élaborées mais ça ne gâche en rien la mélodie. L’île de Malte va-t-elle remporter l’Eurovision avec ce titre ? Probablement pas. Mais ça ne nous empêche pas pour autant de l'adorer !

Hatari - Hatrið Mun Sigra (Islande)

Vous vous souvenez quand on se plaignait de ne pas comprendre les paroles d’une chanson en italien ? Oubliez tout. Avec Hatari, c’est encore pire. Le groupe a décidé de présenter une chanson intégralement en islandais. Autant vous dire qu’on a eu du mal à saisir la profondeur des paroles. Mais ça ne nous empêche pas d’être absolument fans de ces artistes qui viennent clairement d’une autre planète. C’est différent, c’est du jamais vu, il y a du cuir et des marteaux. Un choix aussi audacieux pourrait très bien mener le pays vers la victoire !

Lake Malawi - Friend of A Friend (République Tchèque)

Lake Malawi, c’est littéralement notre coup de coeur de cet Eurovision 2019. Non, ce n’est pas vraiment original, il n’y a pas d’identité tchèque dans cette chanson, ça fait plus Anglais qu’Européen de l’Est. Comme dirait Shy’m : et alors ? C’est clairement un titre qu’on pourrait écouter hors du cadre de l’Eurovision. En plus il faut avouer que le chanteur, avec son petit pull moutarde, a un certain charme. La rédaction valide au maximum.

Chingiz - Truth (Azerbaïdjan)

Première surprise : oui, l’Azerbaïdjan participe à l’Eurovision. Le pays a même gagné en 2011. Seconde surprise : figurez-vous que c’est plutôt pas mal cette année ! C’est Chingiz qui a été choisi pour représenter le pays. Il faut avouer que ça se laisse écouter et même que ça se laisse apprécier.

Bonus : Bilal Hassani - Roi (France)

Vous pensiez vraiment qu’on allait oublier de mentionner le génialissime Bilal Hassani ? Grossière erreur. Bien évidemment, le jeune chanteur est au sommet de notre top. Après avoir sorti son premier album en avril 2019, pourrait-il remporter la compétition ? Rien de certain. Mais on l’espère de tout coeur. Plus que quiconque, c’est lui que l’on veut voir gagner. Et ça fait maintenant plusieurs mois que nous hurlons les paroles de sa chanson, à s’en racler le fond de gorge, chaque fois qu’elle est diffusée.

Par Clément Capot