Alex Trimble, le chanteur de Two Door Cinema Club, sur la Grande Scène de Rock en Seine le dimanche 25 août 2019.
International

Interview Festival : Two Door Cinema Club, un blockbuster à Rock en Seine

Alex Trimble, le chanteur de Two Door Cinema Club, sur la Grande Scène de Rock en Seine le dimanche 25 août 2019. © Jessica Rat / SFR Actus

Peu avant la prestation réjouissante des Nord-Irlandais de Two Door Cinema Club à Rock en Seine le dimanche 25 août 2019, nous avons pu nous poser quelques instants avec le chanteur Alex Trimble. Qui avait chaud, très chaud, mais n'a pas hésité à monter sur scène deux heures après vêtu... d'un col roulé !

Qu'est-ce que ça fait d'être à Rock en Seine ?

Eh bien il fait chaud, très chaud ! Je ne suis arrivé que depuis 30 minutes à peu près, donc j'entends un petit peu de musique, je bois un petit verre de vin, et j'ai chaud ! Nous sommes déjà venus ici deux ou trois fois, mais pas depuis 2016 il me semble. Mais c'est sympa d'être de retour.

Quels groupes aimerais-tu voir pendant le festival ?

Je voulais vraiment voir Mini Mansions, mais je ne sais pas s'ils ont déjà joué ? Non ? J'irai les voir juste après l'interview alors. J'aurais aussi aimé voir Aphex Twin, que je n'ai jamais vu, mais nous partons beaucoup trop tôt aujourd'hui alors on ne pourra pas. Il y a tellement de bons groupes, avec Foals aussi... c'est vraiment une très belle programmation.

Ton meilleur souvenir en festival ?

Ouh... Nous avons joué à un festival en Espagne il y a deux ans je crois, et il y avait Brian Wilson des Beach Boys qui s'y trouvait également. Et il a joué l'intégralité de Pet Sounds, qui est un de mes albums préférés de tous les temps ! C'était incroyable.

Quel a été ton tout premier festival ?

Le premier festival auquel je suis allé était en Irlande du Nord. J'y jouais mais pas avec Two Door Cinema Club, avec un autre groupe de quand j'étais adolescent. On y est resté pour le week-end, c'était vraiment tout petit, ça se déroulait dans une ferme. C'était un moment vraiment excitant, de jouer à son premier festival. En fait je ne vais jamais en festival quand je n'y joue pas, parce que je suis trop occupé... à jouer en festival (rires). Mais cet été, pour la première fois, je suis allé en faire un alors que je ne jouais pas ! Je suis allé au Primavera Sound à Barcelone, et c'était vraiment bien.

Trois choses à faire pour s'éclater en festival ?

Écouter de la musique... Faire attention à soi-même, vous savez : mettre de la crème solaire, ne pas trop boire... Et numéro trois : se perdre. C'est toujours un bon moyen de s'amuser à un festival !

Ton pire souvenir en festival ?

Je ne sais pas, je n'ai pas trop de mauvais souvenirs... Mes plus mauvais souvenirs n'ont jamais rien à voir avec les concerts ou le festival en lui-même. Des fois c'est juste que la nourriture n'est pas très bonne... Ce sont des choses que je trouve énervantes, mais qui ne sont pas si importantes que cela je pense. Je n'ai pas de souvenirs horribles, ce qui est plutôt une bonne chose, non ?

Les trois membres de Two Door Cinema Club backstage, deux heures avant leur concert à Rock en Seine.
Les trois membres de Two Door Cinema Club backstage, deux heures avant leur concert à Rock en Seine. © Jessica Rat / SFR Actus

Quel est le festival où tu rêves de jouer ?

Ça a toujours été Glastonbury. C'est mon festival préféré, et on y a déjà joué quelques fois, y compris cette année. C'est génial, c'est vraiment un week-end incroyable, et j'espère toujours pouvoir y aller chaque année, mais je n'ai pu y rester qu'une journée cette année, ce qui était decevant...

Qu'est-ce que tu apprécies tant à Glastonbury ?

Ça devient un autre monde, avec ses propres règles. C'est vraiment un environnement spécial dans lequel évoluer, et il n'y a rien d'autre qui s'en rapproche.

Comment choisissez-vous votre setlist ?

En premier, on regarde combien de temps on va jouer. Aujourd'hui par exemple c'est 45 minutes. On a quatre albums, alors c'est paticulièrement difficile, il y a beaucoup de chansons dans lesquelles piocher. On aime choisir des chansons que les gens veulent entendre, on a une demi-douzaine de singles, et puis on a des nouvelles chansons de notre nouvel album, et on va en jouer. C'est vraiment difficile quand on n'a pas beaucoup de temps de jeu, de choisir ce qu'on va jouer. Mais on a fait de notre mieux pour aujourd'hui. Des nouvelles chansons, et des anciennes !

Tu sais avec quelle chanson vous allez commencer ?

Oui. Cet été nous commençons toujours avec la même chanson, parce qu'on a fait une introduction au concert qui fonctionne avec cette chanson, qui est issue du nouvel album (il s'agit de Talk, comme nous avons pu le constater deux heures plus tard durant le très bon concert du groupe, ndlr).

Comment nommerais-tu ton propre festival ? Qui en serait la tête d'affiche, et qui n'y jouerait certainement pas ?

Je l'appelerais... Je ne sais pas... "Le Festival d'Alex", parce que je ne suis pas très créatif là (rires). Je ne sais pas qui je mettrais en tête d'affiche... Quoique j'aimerais bien revoir Brian Wilson, donc je l'inviterais ! Et puis des groupes que je n'ai jamais vus, et que j'aimerais voir. J'inviterais Fleetwood Mac, et j'ai vu Stereolab il y a quelques semaines, et ils étaient incroyables ! Et ça nous en fait trois, on est bon ! Pour ce qui est de qui n'y jouerait pas ? Non, je ne vois personne, il n'y a rien que je déteste vraiment...

Votre chanson qui fait le plus danser les gens ?

On a une chanson qui s'appelle What You Know que nous avons sortie il y a dix ans maintenant. Ça a toujours été notre chanson la plus populaire, et même encore maintenant quand on la joue c'est là qu'on voit le plus de réactions dans la foule. Ce qui est bien, je veux dire, 10 ans après, c'est plutôt cool ! Et c'est important, parce que si ce n'était pas le cas, peut-être que ça me lasserait de jouer tout le temps la même chanson. Mais de voir les gens heureux, ça me permet d'être OK avec le fait de la jouer des milliers de fois.

Vous la gardez systématiquement pour la fin de vos concerts ?

C'est ce qu'on avait l'habitude de faire, mais plus maintenant. On ne la joue plus jamais à la fin, c'est toujours quelque part en plein milieu du set.

Le truc le plus génial dans un festival ?

J'ai envie de dire que c'est la musique, mais c'est toujours le plus génial. C'est pour cela que l'on a des festivals. Il ya plein de choses géniales qui arrivent pendant un festival. On peut rencontrer des gens formidables, il y a de la bonne nourriture, des fois on se retrouve dans des endroits incroyables... La musique est évidemment la raison pour laquelle je continue de venir, puisque c'est mon boulot (rires). Mais c'est vraiment ce que je préfère. Quand je ne suis pas en train de jouer, je vais voir d'autres groupes jouer !

Et si vous avez raté le dernier jour de Rock en Seine 2019, retrouvez notre live report, également sur SFR Actus !

Par Sébastien Delecroix et Jessica Rat