SFR Actus
International

Katy Perry de retour avec le Smile

Smile, le nouvel album de Katy Perry, est sorti ce vendredi 28 août 2020 © Capitol

Smile, le nouvel album de Katy Perry, vient d'arriver sur les plateformes de streaming et dans nos oreilles, avec un titre annonçant donc que la chanteuse a la même volonté que le Joker : mettre des sourires sur tous les visages.

Avec un titre d'album comme Smile, deux solutions sont envisageables : soit Katy Perry revient à une pop fraîche et fun, celle qui a donné naissance aux gigatubes California Gurls, Firework ou Hot'n'Cold, soit comme la photo sur la pochette de l'album, elle endosse le rôle du clown triste. Alors, quelle est la bonne hypothèse ? Un peu des deux, en fait...

Car si l'on retrouve certaines sonorités qui ont fait le succès de Katy Perry, notamment sur le titre éponyme, qui semble vraiment sorti de l'enregistrement de Teenage Dream, l'album de tous les succès, avec un rythme et une production similaires, les paroles sont souvent tout sauf des invitations à la fête. La chanteuse californienne est en effet passée par une sombre période, déclarant notamment avoir souffert de dépression et de pensées suicidaires. Ce qui s'est ressenti dans sa musique, qui s'est faite plus sombre, moins tubesque, et a également rencontré moins de succès. Un comble, alors que ses clips funs et colorés tranchaient radicalement avec ceux très sombres de Lady Gaga, à l'époque où les deux s'affrontaient pour la couronne de nouvelle reine de la pop...

Mais Katy Perry va mieux, et parle de ce nouvel album comme d'un témoignage de "son parcours pour rejoindre la lumière, avec des histoires de ténacité, d'espoir et d'amour". Elle vient d'ailleurs d'accoucher de sa fille, le 26 août, soit 2 jours à peine avant la sortie de Smile. Une naissance intimement lié à l'album, puisque la chanteuse avait présenté son baby bump dans le clip du single pop et efficace Daisies, qui annonçait également le prénom de la petite : Daisy. Le père étant Orlando Bloom (Legolas dans Le Seigneur des Anneaux, Will Turner dans Pirates des Caraïbes), sa fille s'appelle donc Daisy Bloom. En anglais, Daisy veut dire "marguerite", et bloom "floraison". Autant dire qu'elle devrait avoir la main verte...

Pas la fin du monde pour Katy Perry

Rien qu'aux titres des chansons, comme les dansantes Never Really Over et Cry About It Later, qui commencent très bien l'album, on comprend que dans les paroles, Katy Perry va aborder un message optimiste, plein de résilience (sur le titre Resilient, elle chante d'ailleurs "I'm in full bloom", jeu de mot astucieux), illustrant sa volonté de retrouver le sourire. Ce qui sera aussi le cas des auditeurs, sur le tube Daisies, par exemple, ou encore Not the End of the World, sur laquelle la fin des refrains reprend le fameux "Na na na na hey hey-ey, goodbye", un passage que tout le monde connaît, mais écrit par un groupe dont personne ne se rappelle, Steam.

Mais c'est notamment sur les ballades que la California Gurl est au top. Car si 10 ans après l'album Teenage Dream, on ne retrouve pas de tubes aussi radiophoniques, on peut tout de même compter sur de très bonnes chansons, plus calmes que catchy. Et notamment la superbe What Makes A Woman, où Katy Perry retrouve la guitare, et aborde les problèmes du sexisme ordinaire, et notamment les critiques qui lui étaient tombées dessus quand elle avait osé... se couper les cheveux.

Une fin idéale pour un album entre pop et dance, plus efficace que Witness, son prédécesseur, et qui semble indiquer une renaissance de Katy Perry, un retour aux sources. Un peu comme ce qu'a pu faire Lady Gaga avec Chromatica, quelques semaines auparavant. Et si les années 2020 sonnaient comme les années 2010 ?

Retrouvez Smile, le nouvel album de Katy Perry, ainsi que toute sa discographie, sur Deezer, la plateforme de streaming musicale disponible à 6 euros par mois au lieu de 9,99 euros sur la boutique en ligne de SFR.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur