Conchita Wurst, vainqueure de l’Eurovision 2014, sur la scène de la 60e édition du concours européen de la chanson à Vienne en Autriche, en 2015.
International

L'Eurovision résumé en 8 chiffres étonnants

Conchita Wurst, vainqueure de l’Eurovision 2014, sur la scène de la 60e édition du concours européen de la chanson à Vienne en Autriche, en 2015. © DIETER NAGL

Depuis 1956, la scène de l'Eurovision a vu défiler son lot de candidats, de chansons et de pays. À l’occasion de cette 64e édition, la rédaction revient sur les chiffres marquants du concours européen musical.

1557 candidats au concours de l’Eurovision

En plus de 60 ans de concours, c’est 1557 candidats qui ont essayé de ramener la coupe à la maison et par la même occasion la tenue du concours l’année d’après. Malheureusement, il y en a 1493 qui n’ont pas réussi. À l’origine, en 1956, seuls 7 participants avaient concouru à la première édition. Un chiffre qui n’a cessé de croître à mesure que la compétition gagnait en popularité. Mais c’est réellement en 2005 que la donne change. Si jusqu’ici, il n’y avait jamais eu plus de 26 pays, le comité a subitement décidé d’ouvrir 10 places supplémentaires. En 2019, ils sont 41 à essayer de remporter le concours.

4 gagnants de l’Eurovision ex aequo

En 1969, une situation hors du commun se produit. À l’issue de la soirée musicale et du décompte des scores, quatre pays terminent ex aequo avec 18 points chacun : l’Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la France, représentée par Frida Boccara. La situation est inédite et les organisateurs n’avait pas imaginé qu’un tel cas de figure puisse se produire. À vrai dire, ils n’avaient même pas envisagé la simple possibilité que deux pays soient ex aequo. Ils décident donc de déclarer vainqueurs les quatre candidats, comme ça, pas de jaloux. Ils effectuent ensuite un tirage au sort pour savoir qui organisera la compétition l’année d’après (la tâche reviendra aux Pays-Bas).

11 ans pour la plus jeune participante

La plus jeune participante à l’Eurovision, est Nathalie Pâques. C’est en 1989, à l’âge de 11 ans, qu’elle participe au concours. La finale se déroule 5 jours avant son anniversaire, à l’aube de ses 12 ans, donc. Elle termine en huitième position avec son titre J’ai volé la vie. On espère tout de même qu’elle l’a rendue après l’Eurovision.

2 minutes 53 en moyenne pour gagner

Si vous voulez gagner l’Eurovision, voici un conseil de taille : écrivez et composez une chanson qui dure 2 minutes 53 pile. C’est du moins la durée moyenne des musiques qui ont remporté le concours. De là à dire que c’est une valeur sûre, on va vous avouer qu’on n’en sait trop rien. Cette année, le plus proche de ce chiffre, c’est Lake Malawi, le groupe qui représente la République tchèque. Friend For a Friend dure 2 minutes et 52 secondes, on apprécie l’effort.

11 fois à la dernière place de l’Eurovision

Mais qui sont les meilleurs perdants de l’Eurovision ? S’il existe encore des pays qui n’ont jamais réussi à gagner, il y en aussi qui ont perdu plus souvent que les autres. C’est le cas de la Norvège. Depuis sa première participation en 1960, la nation scandinave a tout de même réussi à se placer 11 fois à la dernière position du classement. Un record jusqu’ici inégalé. La dernière fois, c’était avec Tooji, en 2012.

14 victoires de musiques francophones

Sur toutes les chansons ayant gagné l’Eurovision, 14 étaient francophones. C’est la deuxième langue la plus représentée chez les vainqueurs du concours. Ce n’est rien, bien entendu, à côté des 32 musiques anglophones ayant atteint la première place. Mais cela reste tout de même un bel hommage à la langue de Molière !

5 minutes 09 pour la chanson la plus longue

La chanson la plus longue jamais présentée à l’Eurovision dure 5 minutes et 9 secondes. Une performance qui mise sur la longueur. Cela s’est passé en 1957, avec le candidat italien Nunzio Rezzio. Malheureusement, l’effort n’a pas séduit les juges et le pays s’est placé en sixième position. D’ailleurs, ça n’a pas vraiment plu aux organisateurs qui ont ensuite décidé de limiter la durée d’une chanson à 3 minutes.

3 tentatives avant de gagner l’Eurovision

Qui ne tente rien n’a rien. C’est du moins ce qu’a essayé de prouver Udo Jürgens, un chanteur autrichien. En 1964, il se présente une première fois à l’Eurovision et arrive en sixième position. Mécontent, il retente à nouveau l’expérience l’année d’après et se place cette fois quatrième. Persuadé qu’il peut encore faire mieux, ils se présente une troisième fois, en 1966. Il faut croire que cette fois, l’effort paye, c’est la bonne, il remporte enfin la compétition avec un titre écrit en français. Ou peut-être les organisateurs ont simplement voulu se débarrasser de lui, on ne le saura jamais.

Par Clément Capot