Oasis, à la belle époque : Gem Archer, Noel Gallagher, Andy Bell et Liam Gallagher en photocall à Hong Kong, le 25 février 2006.
International

Oasis (enfin) prêt à se reformer ?

Oasis, à la belle époque : Gem Archer, Noel Gallagher, Andy Bell et Liam Gallagher en photocall à Hong Kong, le 25 février 2006. © MIKE CLARKE / AFP

Voilà un sujet qui aura nourri bon nombre de rumeurs au cours de la dernière décennie. Et si les frères Gallagher semblent toujours entretenir une profonde haine l'un envers l'autre, les fans ne peuvent s'empêcher de fantasmer à l'idée de les voir, un jour, réunis sur scène. Un rêve qui deviendra bientôt réalité ?

C'était le 28 août 2009. Le public présent à Rock en Seine ce jour-là s'en souvient. Oasis, qui aura marqué toute une génération - notamment avec ses deux premiers albums, Definitely Maybe et (What's the Story) Morning Glory? -, fait partie des grandes têtes d'affiche de cette 7ème édition du festival parisien. Mais dans les coulisses, c'est le drame : le groupe vient de se séparer. On apprendra plus tard que c'est une énième altercation entre les frères Gallagher (et une guitare fracassée) qui poussa Noel à claquer la porte. Définitivement.

Plus de dix ans se sont depuis écoulés, et les deux illustres frangins de Manchester ne se parlent toujours pas — si ce n'est pour déblatérer des insultes et moqueries par réseaux sociaux et autres médias interposés. Jusqu'à aujourd'hui ? 2020 pourrait-elle, enfin, être l'année de la réconciliation ? Les fans nourrissent en effet de nouveaux espoirs, au vu d'une récente déclaration de Liam Gallagher… Sur Twitter, le cadet du duo a affirmé ce mercredi 8 janvier :

"J'ai l'intention d'arrêter ma carrière solo après l'album numéro 3 étant donné que je viens d'avoir un coup de fil de mon frère me suppliant de reformer Oasis en 2022."

La nouvelle paraît… invraisemblable. Et comme c'est de Liam qu'il s'agit, autant dire qu'elle est à prendre avec de grosses pincettes. Particulièrement actif sur le réseau social à l'oiseau bleu, celui qui a plutôt bien réussi en solo, surtout avec son deuxième album sorti en septembre dernier, Why Me? Why Not., prend en effet un malin plaisir à troller régulièrement son grand frère.

Noel, supplier ? Really ?

Reste qu'il ne s'en est jamais caché : Liam Gallagher aimerait qu'Oasis soit encore. Enfin, il le dit à sa manière, comme dans cette interview pour Brut survenue pile le jour des 10 ans de la terrible rupture : "Apparemment je serais toujours en train de supplier qu'on reforme le groupe, mais je ne supplie pas. Je suis juste toujours en colère qu'on se soit séparés à la base."

Là où ça bloque, c'est plutôt du côté de Noel Gallagher. Lui qui se disait en novembre dernier, au micro du magazine The Big Issue, bien conscient que son frère "mettrait toute sa vie entre parenthèses pour reformer Oasis". Mais que, s'il ne tire pas non plus complètement un trait dessus, c'est justement "chaque tweet qu'il envoie (qui) plante un nouveau clou dans le cercueil de cette idée". Et d'affirmer : "Si tu penses une seule seconde que je vais partager la scène avec toi après tout ce que tu dis, t'es encore plus débile que tu n'en as l'air."

Donc bon. Difficile à croire que l'aîné ait finalement changé d'avis en l'espace d'à peine deux mois. Mais après tout, qui sait ? On peut croire au miracle. Il n'y a plus qu'à laisser le temps nous raconter la suite de l'histoire.

Sources : Twitter, Brut, The Big Issue

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur