Derick Whibley, le chanteur du groupe Sum 41 au Sziget Fetsival de Budapest, le 14 août 2016
International

Sum 41 annule un concert à Paris à cause... d'un pétard

Derick Whibley, le chanteur du groupe Sum 41 au Sziget Fetsival de Budapest, le 14 août 2016 © ATTILA KISBENEDEK / AFP

Les fans du groupe canadien ont maintenant leur propre définition de l'expression "avoir le Sum"...

"Durant le chargement du matériel pour le concert de ce soir à Paris, un engin explosif a détonné juste devant la porte de la salle. Le groupe, le staff et les fans qui faisaient la queue vont tous bien, personne n'a été blessé. En raison de la nature intimiste de nos concerts "Personal Space", nous ne sommes pas capables de garantir la sécurité du public. Nous sommes profondément tristes de devoir annoncer que le concert de ce soir est annulé."

Voici le message, effacé depuis, posté par Sum 41 ce samedi 18 janvier dans l'après-midi. Alors que la veille, le groupe canadien remplissait le Zénith de Paris pour un concert... explosif (?), cette date supplémentaire aux Étoiles, petite salle pouvant accueillir environ 500 personnes, située près de Château d'Eau à Paris, avait été rajoutée à la dernière minute. Les billets à 72 euros s'étaient écoulés en quelques heures, les fans étant ravis de pouvoir assister à un concert à taille humaine d'un groupe habitué aux grosses salles et festivals, et certains venaient, de loin, parfois très loin (Toulouse) pour l'occasion. Sauf que rien ne s'est passé comme prévu. Rien ne s'est passé du tout, d'ailleurs...

Les fans ont le Sum

Car comme le confirment plusieurs fans qui faisaient la queue devant la salle au moment de la fameuse "explosion", il s'agit simplement d'un... pétard, lancé par un gilet jaune tandis qu'une manifestation passait à proximité de la salle. Il est alors aux alentours de 14 heures, et la situation est parfaitement calme autour des Étoiles, aucun fan ne se sent en danger. Pourtant, le groupe diffuse ce message sur ses réseaux sociaux, et leurs followers sont choqués, se demandant ce qu'il s'est passé, et les rumeurs ou autres théories d'une attaque terroriste se mulitplient.

Sum 41 ne publie pourtant aucun démenti, mais efface son message initial, pour le remplacer vers 19h00 par un laconique "le concert de ce soir est annulé, voici comment vous faire rembourser".

Si dans un premier temps,les raisons de sécurité évoquées paraissaient bien légitimes et compréhensibles, c'est la déception et la colère qui se sont ensuite emparées des fans, ne comprenant pas une annulation de dernière minute pour un motif aussi faible. Est-ce le groupe qui a pris cette décision ou leur management ? Est-ce la peur de jouer dans un quartier populaire avec cette petite explosion, qui leur a sans nul doute fait penser aux tristes événements du Bataclan en 2015 ? Ou à leur mésaventure au Congo en 2004, quand ils se sont retoruvés en pleine fusillade alors qu'ils tournaient un documentaire ? Ou est-ce que la salle ne remplissait pas les conditions de sécurité nécessaires pour le bon déroulé du concert (pas de barrière crash devant la scène) ?

Pas de fièvre du samedi soir

Les regrets sont d'autant plus grands que la veille, le vendredi 17 janvier, dans un Zénith de Paris rempli, le groupe avait assuré le show, comme à son habitude. Si tous les tubes étaient de sortie (The Hell Song, Fat Lip, Still Waiting, We're All To Blame, In Too Deep...) aux côtés des extraits du dernier album en date, Order In Decline, la prestation était certes puissante, mais un peu trop "automatique" (enchaînement des titres, mêmes phrases et interventions du chanteur depuis 15 ans). Voir le groupe dans une toute petite salle le lendemain, avec en plus la promesse d'une setlist bien différente (des vieux titres comme Machine Gun, All She's Got ou Dave's Possessed Hair / It's What We're All About, Pain For Pleasure?), constituait un vrai petit événement, et une occasion qui ne se représentera peut-être plus jamais...

Ce qui devait être un bouquet final s'est donc avéré être un vrai pétard mouillé.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur