George Harrison, Paul McCartney, John Lennon et Ringo Starr dans le clip de Here Comes The Sun, réédité pour les 50 ans d'Abbey Road.
International

The Beatles : cette chanson que John Lennon "détestait"

George Harrison, Paul McCartney, John Lennon et Ringo Starr dans le clip de Here Comes The Sun, réédité pour les 50 ans d'Abbey Road. © DR

Le 9 octobre 2019 aurait marqué le 79ème anniversaire de l’artiste s’il n’était pas tombé sous les balles d’un fanatique à l’âge de 40 ans. C’est à cette occasion qu’une vieille interview accordée au magazine Rolling Stone, en 1970, a refait surface dans la presse britannique. Un entretien durant lequel il a notamment confié "détester" l'une des chansons des Beatles.

Certains diront que les Fab Four n’ont fait que des chefs-d’œuvre. Mais si leurs tubes sont indénombrables, parmi bien plus de 100 titres composés au total, John Lennon, le premier, n’était pas satisfait de tous. Il en est un, en particulier, que l’illustre auteur-compositeur, chanteur et musicien a regretté avoir sorti. Il s’agit d’un morceau tiré du sixième album du groupe, Rubber Soul, paru en 1965 dans les bacs : Run for Your Life.

"Je l’ai toujours détesté", aurait-il ainsi affirmé à Rolling Stone, d’après le quotidien britannique Metro qui a déterré cette interview. Et de préciser : "Je n’ai jamais aimé Run for Your Life parce que c’est une chanson que j’ai bâclée." John Lennon aurait en outre expliqué au magazine que celle-ci était "inspirée – mais il s’agit d’une connexion très vague – de Baby Let’s Play House", un titre d’Elvis Presley. Évoquant son faible pour "des paroles spécifiques de chansons", l’artiste aurait ainsi raconté comment il a imaginé Run for Your Life à partir de cette parole du King : "I’d rather see you dead, little girl, than to be with another man" ("Je préférerais te voir morte, petite fille, qu'avec un autre homme").

Paul McCartney aurait, bien plus tard, affirmé de son côté que Run for Your Life était "une chanson un peu macho" selon Metro. Et le quotidien britannique de préciser qu’un autre membre des Beatles l’appréciait toutefois tout particulièrement… John Lennon aurait en effet affirmé dans une autre interview, trois ans après celle donnée à Rolling Stone : "C’est juste une chanson que j’ai balancée comme ça sans vraiment y réfléchir plus que cela, mais ça a toujours été une des préférées de George."

Abbey Road n’était pas censé être le dernier album

Nul ne lui en aura toutefois tenu rigueur, Rubber Soul ayant quoiqu’il en soit connu un grand succès, longtemps resté dans les charts britanniques à l’époque et paru ensuite dans bon nombre de listes établissant un classement des meilleurs albums de tous les temps. Quelques années (et encore plusieurs succès) plus tard, les Beatles enregistraient leur dernier album, le fameux Abbey Road – s’il est sorti dans les bacs juste avant Let It Be, il avait en réalité été concocté en studio après celui-ci.

D’ailleurs, après avoir longtemps pensé que les Fab Four s’étaient mis d’accord sur le fait qu’Abbey Road serait bel et bien le dernier album qu'ils composeraient ensemble, largement influencés par la volonté de John Lennon d’en finir avec les Beatles, le monde a récemment découvert qu’il n’en était en fait rien. Après la révélation venue en septembre dernier, à travers une conversation inédite entre trois des membres du groupe, c’est le seul absent de cet enregistrement retrouvé, Ringo Starr, qui a confirmé les faits auprès de la BBC vendredi dernier.

"Aucun de nous n’a dit : 'OK, c’est la dernière fois qu’on jouera ensemble.' Personne n’a jamais dit ça, je n’ai jamais senti ça", raconte ainsi l’un des deux derniers survivants du groupe mythique. Et d’affirmer qu’il s’imaginait :

"Après cet album, on serait allés faire ce qu’on voulait chacun de notre côté. Puis Paul nous aurait appelés un jour en disant : ‘Hey, les gars, ça vous dit de repartir en studio ?’ Et on en aurait fait un autre."

Mais le destin en aura décidé autrement. Et les fans devront se contenter, pour les 50 ans d’Abbey Road célébrés en septembre dernier, d’une réédition de l’album culte. Avec, en prime, un joli clip inédit de Here Comes The Sun. Ah, nostalgie, quand tu nous tiens !

Sources : Metro, NME, BBC

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur