Zvezdan Mitrovic lors du troisième match de la Finale 2018-19 en Jeep Elite, entre l'ASVEL et l'AS Monaco, au stade Louis II à Monaco, le 20 juin 2019.
Sport

ASVEL : le coach Zvezdan Mitrovic évoque son départ

Zvezdan Mitrovic lors du troisième match de la Finale 2018-19 en Jeep Elite, entre l'ASVEL et l'AS Monaco, au stade Louis II à Monaco, le 20 juin 2019. © VALERY HACHE / AFP

L'entraîneur du célèbre club français de basket a été licencié jeudi dernier, une saison entière avant la fin de son contrat. Son avocat n'a pas manqué de dénoncer par voie de communiqué une "situation injustifiable".

Tremblement de terre à Lyon-Villeurbanne. Alors que les compétitions sont toujours à l'arrêt, pour cause de Coronavirus, l'ASVEL a décidé de se séparer de son entraîneur, Zvezdan Mitrovic. C'est dans un communiqué, succinct, que le club a en effet affirmé jeudi 21 mai 2020 "avoir mis un terme au contrat qui le liait" au coach monténégrin, alors que celui-ci s'écoulait initialement jusqu'en juin 2021, évoquant par ailleurs "une procédure en cours (qui) ne permet pas, à ce jour, de communiquer davantage sur les motivations de cette rupture."

On les connaît toutefois déjà, ces motivations, puisque cela faisait en réalité plusieurs semaines que l'entraîneur vivait sous la menace d'un tel licenciement. Après avoir d'abord été convoqué par l'ASVEL au début du mois, Zvezdan Mitrovic a reçu un courrier mardi dernier le notifiant de cette rupture de contrat anticipé. Courrier qui, d'après les informations de L'Équipe, évoquait une "faute grave" en listant toutes les fautes techniques et expulsions qui ont pu entacher la dernière saison du coach.

Tony Parker plaide un manque de respect

Il faut dire que Zvezdan Mitrovic était déjà "un peu" connu pour son tempérament impétueux, lui qui s'était notamment illustré, dans toute sa splendeur, à Monaco pendant trois saisons avant son arrivée à Villeurbanne en 2018… Aussi le coach monténégrin s'est-il dit "sous le choc" face à cette notification de licenciement. Et d'affirmer, dans un communiqué rédigé par son avocat, avoir "accordé un délai de 24 heures à l'ASVEL pour abandonner cette procédure qui n'a aucun sens, avant que les choses ne deviennent irréversibles".

Mais voilà, 24 heures après, le verdict est donc tombé, en public cette fois. Plus de marche arrière possible. D'autant que, dans la foulée du communiqué paru jeudi, c'est le président de l'ASVEL, Tony Parker himself, qui a donné plus d'explications sur cette décision dans un entretien accordé à L'Équipe. "Quand tu es à l’ASVEL, tu as une certaine image à véhiculer, un respect à montrer et les résultats ne font pas tout", a notamment fait savoir l'ancienne star de NBA, confirmant ainsi que ce départ est bien dû au comportement de l'entraîneur plutôt qu'à son palmarès. Car rappelons que c'est tout de même lui qui a conduit le club à la victoire du championnat et de la coupe de France l'an passé...

Pas suffisant, donc, pour Tony Parker qui ajoute par ailleurs :

"Il y a des limites qui ont été franchies, des choses qui avaient été négociées avec lui, avant son contrat, qu’il fallait respecter et il ne les a pas respectées."

"Une situation injustifiable qui a stupéfait la planète basket"

Bien sûr, Zvezdan Mitrovic n'a pas tardé à réagir à ces propos, par voie de communiqué encore une fois rédigé par son avocat, celui-ci estimant d'abord qu'il "y a beaucoup à dire sur la méthode, les soi-disant motifs et les conséquences de cette décision inédite". "L’heure et le lieu ne sont toutefois pas aux plaidoiries", poursuit-il, avant de lancer néanmoins un pic évident à Tony Parker : "Ni même à commenter les éléments de langage présidentiels qui n’ont convaincu que leur auteur et son cercle de conseillers."

Annonçant (entre les lignes) un véritable bras de fer, Me Xavier Le Cerf-Galle a ensuite suggéré que son client ne comptait pas se laisser faire, puisqu'il précise que ce "temps (des plaidoiries) viendra, si toutefois les avocats de l’ASVEL et moi-même ne parviennent pas à régler rapidement et amiablement cette situation injustifiable qui a stupéfait la planète basket". Alors qu'il en a profité pour exprimer la "gratitude" de Zvezdan Mitrovic envers tous ceux qui lui ont fait preuve de soutien ces dernières semaines, le disant notamment "très touché par les marques de sympathie sur les réseaux sociaux exprimées par les fans de l'ASVEL et plus généralement de basket", le communiqué conclut sur les raisons estimées insensées de cette rupture de contrat :

"Licencier Zvezdan Mitrovic après ce qu’il a apporté à cette organisation en dix-huit mois, car un arbitre lui a sifflé une faute technique, c’est un peu comme si Jean-Paul Rappeneau avait viré Gérard Depardieu du tournage de Cyrano de Bergerac pour avoir parlé trop fort lors de la tirade du nez."

Ça, c'est dit. Affaire à suivre.

En attendant de voir comment tout cela va se terminer et l'impact qu'aura ce départ sur l'équipe et la compétition, retrouvez la série documentaire exclusive qui a suivi l'ASVEL tout au long de la saison 2019-20, avant son interruption, en replay sur RMC Sport. Une chaîne disponible depuis votre box SFR !

Sources : ASVEL, L'Équipe, 20 minutes

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur