Votre panier est vide
Basket

NBA : les Warriors sacrés champions, Stephen Curry couronné MVP

Stephen Curry soulève le trophée Larry O'Brien après la victoire contre les Boston Celtics au Game 6 des NBA Finals, à Boston, le 16 juin 2022. © SUSA / Icon Sport

Ça y est, c'est fait, les Golden State Warriors ont conclu les NBA Finals au Game 6, l'emportant 4-2 sur les Boston Celtics. Retour sur une très belle victoire, qui est même sans doute la plus belle de la carrière du célèbre meneur des guerriers de San Francisco, le gigantesque Steph Curry…

Si vous tapez les trois lettres sacrées, "NBA", dans Google, vous aurez droit à une jolie petite animation de feux d'artifices. Pour cause, dans la nuit du jeudi 16 à ce vendredi 17 juin, la célèbre ligue américaine de basketball a couronné son nouveau champion. Alors que les Boston Celtics espéraient battre le record du nombre de titres, les Golden State Warriors se sont montrés plus forts, portés notamment par un Stephen Curry stratosphérique, remportant les Finals au Game 6. De quoi leur permettre de soulever le prestigieux trophée pour la 7e fois de leur histoire, devenant ainsi officiellement la troisième franchise la plus titrée de la NBA.

Il y a encore peu, on n'aurait pourtant pas misé cher sur l'équipe de San Francisco. Alors qu'elle était partie pour devenir une vraie dynastie dans les années 2010, elle s'était effondrée après le départ de Kevin Durant et la blessure de Klay Thompson en 2019. Et quand on dit "effondrée", on ne mâche pas nos mots. L'année suivante, les Golden State Warriors pataugeaient à la toute dernière place du classement à l'Ouest, et affichaient même le pire bilan de toute la ligue avec seulement 15 victoires contre 50 défaites... La fin d'une ère ? Pas tout à fait. Avec Thompson remis sur pied, et quelques petits remaniements, les Warriors ont réussi à sortir de la galère. Cette saison, ils ont terminé troisième de leur conférence (53 victoires pour 29 défaites, c'est autre chose), puis se sont baladés en Playoffs (4-1 contre les Denver Nuggets, 4-2 contre les Grizzlies de Memphis, 4-1 contre les Dallas Mavericks). Les guerriers étaient de retour, et c'est donc sur un 4-2 en Finals qu'ils ont achevé leur beau parcours.

Pourtant, les Celtics s'étaient plutôt bien lancés dans cette ultime série au sommet. On a même presque eu le sentiment l'espace d'un instant que la franchise de Boston, pour sa part deuxième de sa conférence Est, était supérieure. C'est elle qui avait ouvert le score, s'accordant le premier match alors que celui-ci se disputait dans l'antre des Warriors. Or ces derniers n'ont rien lâché. Si bien que la partie était au départ des plus serrées, avec un Game 1 remporté donc par les Celtics, un Game 2 ensuite gagné par les Warriors, un Game 3 encore remporté par les Celtics, un Game 4 à nouveau gagné par les Warriors…

Stephen Curry, monumental, est allé le chercher son titre de MVP

Les deux franchises étaient encore ex-æquo 10 jours après le coup d'envoi de ces NBA Finals. Mais ça s'est joué à l'endurance, au mental aussi, et les hommes de Steve Kerr ont donc fini par prendre le dessus. Ils ont certainement porté un coup au moral des Celtics en remportant le Game 4, sur leur terrain, puis en s'imposant dans le Game 5 alors que ces derniers avaient réussi à revenir dans le troisième quart-temps, avant de s'effondrer. Leur gros point faible, qu'on avait déjà remarqué en Playoffs : les ballons perdus. 18 déjà dans le Game 5, pas moins de 22 dans le Game 6. La raison de la défaite des Boston Celtics, elle est clairement là, et ils le savent.

Les Warriors ont su profiter de cette faiblesse, emmenés il faut dire par un trio de choc. Le Big Three formé par Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green était au rendez-vous de ces Finals, comme il l'a déjà été auparavant. Ce titre NBA, c'est en effet leur quatrième en commun, après les victoires de 2015, 2017 et 2018. Et si ce ne sont pas les seuls artisans de ce nouveau sacre, puisqu'ils ont aussi été bien épaulés par de plus jeunes recrues, notamment Jordan Poole et Andrew Wiggins, il faut souligner plus particulièrement le niveau de Stephen Curry, au mieux de sa forme semble-t-il à 34 ans, indomptable même après s'être blessé à la jambe pendant le Game 3… Le meilleur shooter à 3 points de toute l'histoire de la ligue a inscrit une moyenne de 31,2 points dans cette série finale. De quoi lui valoir d'être élu pour la première fois, enfin, le MVP de ces NBA Finals 2022. Et d'ainsi rendre cette victoire encore plus belle…

Allez, la NBA, c'est fini pour cette saison. Mais on va juste avoir le temps de se remettre de nos émotions, et récupérer un peu de sommeil, que la prochaine nous attend déjà au tournant... Alors que la Draft aura lieu dans moins d'une semaine déjà, on devrait connaître les grandes dates de la nouvelle saison régulière 2022-23 durant l'été. Restez connectés sur SFR Actus, on ne manquera pas de vous donner des nouvelles de la plus prestigieuse ligue de basket, qui restera pour rappel sur beIN SPORTS au moins jusqu'en 2024 !

Sources : beIN SPORTS, Eurosport, L'Équipe, Basket Session, Basket USA

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice