DeMarcus Nelson, désormais au Bayern Munich, et Tony Parker lors de la victoire de la Coupe de France de basketball le 11 mai 2019 à Paris
Sport

Bayern Munich - ASVEL, bataille et retrouvailles

DeMarcus Nelson, désormais au Bayern Munich, et Tony Parker lors de la victoire de la Coupe de France de basketball le 11 mai 2019 à Paris © ERIC FEFERBERG / AFP

Après des débuts parfaits en Euroleague, grâce à deux victoires en autant de matches, l'ASVEL va tenter d'enchaîner ce 17 octobre en Allemagne. En espérant que l'adage "jamais deux sans trois" puisse se vérifier...

Le parcours du combattant continue. La saison 2019-20 de l'ASVEL allait forcément être costaud, avec sa participation à l'Euroleague, en plus de la Jeep Élite, le championnat de France de basket, dont le club est tenant du titre.

L'Euroleague des champions

Et l'Euroleague, qu'est-ce que c'est ? Tout simplement l'équivalent en basket de la Ligue des Champions en football, mais avec un fonctionnement qui a encore plus des allures de marathon : il s'agit d'un véritable championnat réunissant les 18 meilleures équipes d'Europe ! À l'issue du championnat, les 8 premières équipes du classement accèdent aux quarts de finale, disputés au meilleur des cinq manches, avant un final four (des demi-finales) en manche sèche, donc à élimination directe.

L'objectif est donc très clair pour l'ASVEL : finir dans les huit premiers. Et les joueurs du club dirigé par Tony Parker sont bien partis, avec deux rencontres dans leurs deux premiers matches. Le 4 octobre, ils ont triomphé de l'Olympiakos 82-63, avant de vaincre l'autre club athénien du Panathinaïkos sur le fil du rasoir électrique le jeudi 10 octobre, sur le score de... 79-78 ! Après deux rencontres à domicile face à des clubs grecs, c'est un nouveau défi qui se présente ce soir, jeudi 17 octobre, un déplacement sur le terrain du Bayern Munich. Une bataille qui annonce également des retrouvailles...

En face, un visage bien connu...

Il y a un peu plus d'un mois, il portait encore le maillot de l'ASVEL. C'est DeMarcus Nelson, l'arrière américain de 33 ans, qui a rejoint le Bayern Munich pour retrouver son ancien coach à l'Étoile Rouge de Belgrade, Dejan Radonjic. Les joueurs de l'Association Sportive de Villeurbanne Éveil Lyonnais savent donc à quoi s'attendre en le retrouvant dans la raquette. Grand artisan du titre de champion de France l'an passé, DeMarcus Nelson avait terminé la saison avec une moyenne par match de 6,6 points, 3,5 passes et 2,5 rebonds. C'est costaud, mais c'est normal : c'est l'Euroleague. Les grands rendez-vous de ce genre vont se tenir chaque semaine.

Et le calendrier est peut-être idéal pour l'ASVEL, qui va affronter un Bayern Munich pas forcément au top. En Euroleague, ils ont perdu leur deuxième match à Moscou, face au CSKA (79-68) et surtout, ils viennent de se faire sortir de la coupe d'Allemagne à la surprise générale, en perdant 85-84 face à Telekom Baskets Bonn en huitièmes de finale. Une contre-performance qui peut s'expliquer par le calendrier démentiel (c'était leur troisième rencontre en cinq jours), et qui peut avoir deux possibles incidences sur le match de ce soir. Soit le Bayern est dans le doute et les joueurs de l'ASVEL ont tout intérêt à les mettre sous pression dès le début du match, soit le club allemand va être motivé comme jamais, et vouloir se servir de l'Euroleague pour rebondir très vite.

Et en basket, on sait à quel point c'est important, le rebond...

Bayern Munich - ASVEL, c'est à suivre en direct ce soir sur RMC Sport 2.

Sources : Basket Europe

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur