Tony Yoka pendant son combat face à Michael Wallisch, à Nantes, le 28 septembre 2019.
Sport

Boxe : Tony Yoka vise le Top 10 à 15 mondial

Tony Yoka pendant son combat face à Michael Wallisch, à Nantes, le 28 septembre 2019. © Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Les quelque 6 200 spectateurs qui s’étaient déplacés samedi 28 septembre dernier à la H Arena de Nantes ont eu droit à un spectacle… expéditif. C’est en tout juste trois rounds que le Français a assommé l’Allemand Michael Wallisch, remportant ainsi son septième combat en autant de rencontres dans le ring professionnel. Une nouvelle victoire qui le rapproche encore un peu plus de la cour des grands.

Après son sacre olympique mémorable à Rio en 2016, Tony Yoka s’était fixé un objectif : devenir le premier poids-lourd français champion du monde professionnel. Un programme baptisé "La Conquête", qui l’a d’ailleurs vu signer un joli contrat avec Canal+ en début d’année 2017 : une exclusivité de quatre ans, estimée entre 8 et 10 millions d’euros. Juste le temps d’"aller chercher cette ceinture", estimait alors le boxeur en conférence de presse. Mais, depuis, il y a eu quelques ratés… Trois "no show" à des contrôles antidopage inopinés qui l’ont vu, malgré un recours, puni pendant une longue année.

Ainsi le combat de samedi soir contre Michael Wallish était-il son deuxième depuis son retour de suspension, le septième de sa carrière en pro. Or le Français de 27 ans a démontré par la force de ses poings qu’il était bien de retour, déterminé à poursuivre sa fameuse "Conquête". Sur le ring, il n’a pas laissé beaucoup de place à son adversaire, concluant l’affaire en trois petits rounds sur un crochet qui a assommé l’Allemand et poussé l’arbitre à arrêter le combat.

Un dernier match en 2019 avant de "passer aux choses intéressantes"

Prochaine étape : Paris. En décembre prochain, Tony Yoka disputera sa huitième rencontre professionnelle, prévue avec un autre de nos voisins germaniques, Christian Hammer. Lui qui avait également battu son compatriote l’an passé, et qui jouit d’une meilleure position au classement mondial. "Chaque étape est importante. Celle-là me lance vers le numéro 16 mondial, qui va me permettre de rentrer dans mes objectifs, d’être dans le top 10-15 mondial d’ici la fin de l’année", affirme, décidément sûr de lui, le boxeur français au Parisien.

"J’affiche à chaque fois clairement mes objectifs et j’espère que ça le fera en décembre parce qu’on va pouvoir passer aux choses intéressantes ensuite", poursuit celui qui est actuellement classé 44ème dans la liste des poids-lourd mondiaux. Lors d'une précédente interview accordée au quotidien, Tony Yoka avait en effet affirmé qu’il comptait passer à la vitesse supérieure en 2020 :

"L’an prochain, je boxe tout le monde, je n’aurai pas de limite. Je prendrai tout ce qu’on me proposera à condition que mes adversaires soient bien classés."

En voilà un qui a de la suite dans les idées. Et vu comme il est parti, on a bien envie d’y croire, à sa "Conquête".

Sources : Le Parisien, Le Point

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur