SFR Actus
Sport

Coronavirus : le tournoi de Roland-Garros lui aussi repoussé

Le tournoi de Roland-Garros 2020 se tiendra finalement à l'automne. © MARTIN BUREAU / AFP

Alors que l'Hexagone est soumise au confinement depuis ce début de semaine, dans un effort de lutte contre le virus COVID-19, la Fédération française de tennis a pris une décision radicale : reporter Roland-Garros. N'en déplaise aux principaux intéressés…

On parle beaucoup du monde du football qui se retrouve fortement impacté par la pandémie de Coronavirus, mais c'est loin d'être le seul sport à subir le contrecoup de la crise sanitaire mondiale. Que ce soit la F1, le cyclisme ou encore le Tournoi des Six Nations, nombreux sont les évènements sportifs qui sont au même titre impactés par le virus COVID-19. Et alors que la question plane toujours sur la tenue ou non des JO de Tokyo cet été, il est une compétition particulièrement chère aux yeux des Français qui vient à son tour d'être perturbée : le tournoi de tennis de Roland-Garros, repoussé de pas moins de quatre mois.

"Roland-Garros se jouera du 20 septembre au 4 octobre 2020", peut-on en effet lire sur le site officiel des Internationaux de France, deuxième étape (d'ordinaire) du Grand Chelem après l'Open d'Australie. Et celui-ci de préciser : "Les mesures de confinement en vigueur rendent impossibles la préparation et l'organisation du tournoi aux dates initialement prévues." Ce n'est donc pas nécessairement par crainte que l'épidémie de Coronavirus soit encore menaçante à la fin du mois de mai, quand les premiers matches sur la terre battue parisienne se jouent traditionnellement, mais plutôt en raison de son impact actuel qu'un tel report a été décidé par la Fédération française de tennis.

Roland-Garros à l'automne, c'est dorénavant possible

"Pour préserver de façon responsable la santé de ses salariés, de ses prestataires et fournisseurs pendant la période de préparation, la FFT a décidé de retenir le seul scénario qui conciliera organisation du tournoi en 2020 et lutte contre le COVID-19", précise-t-elle ainsi dans son communiqué publié ce mardi 17 mars 2020. Et de souligner, en outre, que ce report au début de l'automne est tout à fait possible grâce "aux travaux de modernisation" justement effectués, ça tombe bien, pour l'édition de cette année. À savoir notamment la mise en place, enfin, d'un toit rétractable sur le court central Philippe-Chatrier.

Une décision donc à première vue tout à fait compréhensible. Sauf que… "Excusez-moi ???", demande (en français, s'il vous plaît) Naomi Osaka, en partageant la publication de Roland-Garros qui annonce ce changement de dates sur Twitter. "Trouvez moi un joueur qui était au courant de cette décision", lance de son côté Stan Wawrkinka. Les professionnels de la raquette étaient ainsi nombreux à faire part de leur étonnement sur le réseau social à l'oiseau bleu. À croire que c'est pas ce biais qu'ils auraient, comme le commun des mortels, appris la nouvelle…

Une décision "prise unilatéralement"

Et effectivement, plusieurs d'entre eux ont fait savoir que la FFT aurait pris cette décision, pourtant ô combien importante, sans aucune concertation ni auprès des joueurs, ni auprès de l'ATP, ni auprès de la WTA, ni auprès des autres tournois du Grand Chelem. D'ailleurs, l'US Open a aussi eu vite fait de réagir, lui qui doit (a priori) se dérouler du 24 août au 13 septembre prochains, et qui se terminerait donc tout juste une semaine avant Roland-Garros compte-tenu de ce changement soudain de calendrier :

"Alors que le monde fait preuve d'union, nous estimons qu'une telle décision ne devrait pas être prise unilatéralement, et l'USTA ne la prendrait ainsi qu'après avoir consulté les autres tournois du Grand Chelem, la WTA et l'ATP, l'ITF (Fédération internationale de tennis, ndlr) et nos partenaires, y compris la Laver Cup."

Alors que l'US Open fait savoir que, pour le moment en tout cas, il est maintenu aux dates prévues, le tournoi donne ainsi une petite leçon à son homologue français… se faisant au passage un malin plaisir à prendre à partie la Laver Cup. Car la compétition née sous l'impulsion de Roger Federer est prévue du 25 au 27 septembre prochains, soit dorénavant en plein Roland-Garros 2020. Sur Twitter, encore, celle-ci a donc fait savoir à son tour qu'elle était pour l'heure maintenue comme convenu, malgré ce conflit de calendrier…

Bien sûr, tout peut encore changer. Et nul doute que le monde du tennis se réunira pour faire suite à cette polémique… Affaire à suivre donc, alors que Wimbledon (toujours prévu, encore une fois pour le moment, du 29 juin au 12 juillet 2020, et retransmis en direct sur beIN SPORTS) pourrait ainsi devenir le prochain tournoi du Grand Chelem attendu cette année.

Sources : Roland-Garros, France TV Sport, Eurosport

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur