Laurent Blanc et Didier Deschamps après la victoire en Coupe du Monde en 1998 au Stade de France.
Football

100ème match des Bleus au Stade de France : les grands moments

Laurent Blanc et Didier Deschamps après la victoire en Coupe du Monde en 1998 au Stade de France. © THOMAS COEX / AFP

Le match face à l'Andorre ce mardi 10 septembre aura une saveur particulière : il s'agira de la centième rencontre disputée par l'équipe de France de football dans le stade de Saint-Denis. L'occasion de revenir sur les plus grands moments s'y étant déroulés. Et il y en a eu...

12 juillet 1998, France - Brésil : et un, et deux, et trois- zéro

Évidemment. Le sacre ultime, obtenu magnifiquement face au Brésil de Rivaldo, Romário et l'immense Ronaldo, malade pour cette finale. Deux coups de tête de Zidane en première mi-temps, une chevauchée de Viera et Petit dans les derniers instants de la rencontre. Un véritable triomphe et le plus grand moment vécu sur la pelouse du Stade de France, à peine six mois après son inauguration.

28 janvier 1998, France - Espagne : Zidane, déjà

78 368 spectateurs sont dans les tribunes pour inaugurer le Stade de France, dans un froid glacial. La pelouse est en partie gelée et la France entière découvre cette nouvelle enceinte, la plus grande du pays, livrée en à peine 30 mois. La France reçoit l'Espagne et en profite également pour baptiser son nouveau maillot, basé sur le même modèle que celui des Bleus de Platini, qui avaient remporté l'Euro en 1984. Histoire de se porter bonheur pour la Coupe du Monde qui va suivre, pour le résultat que l'on connaît. La France s'impose finalement 1-0, grâce à un joli but de Zidane, déjà...

10 juillet 2016, France - Portugal : la désillusion

18 ans après, les Bleus disputent une nouvelle fois la finale d'une compétition internationale organisée à domicile. Didier Deschamps, capitaine de l'équipe championne du monde en 1998, est désormais sélectionneur et espère bien remporter l'Euro. Mais c'est le Portugal qui triomphe, avec un but improbable signé Eder en prolongations. Une défaite au goût amer, mais qui forgera le mental de cette équipe, qui s'imposera en Coup du Monde deux ans plus tard... au Portugal.

19 novembre 2013, France - Ukraine : la remontada

À l'issue des qualifications pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil, l'Équipe de France dispute les barrages face à l'Ukraine. Mais le match aller a été catastrophique, avec une défaite 2-0 pour les hommes de Deschamps, condamnés à l'exploit pour le retour. Dans une ambiance incroyable au Stade de France, les Bleus prennent leurs responsabilités, et s'imposent 3-0, avec un but de Karim Benzema, et un doublé de Mamadou Sakho.

8 juillet 1998, France - Croatie : le héros que personne n'attendait

En demi-finale de la Coupe du Monde, les joueurs d'Aimé Jacquet affrontent la surprenante et redoutable Croatie, emmenée par Boban et Suker. C'est justement ce dernier (qui finira meilleur buteur de la compétition) qui ouvre le score à la 46ème minute de jeu, après une petite erreur de placement de Lilian Thuram, qui couvre le hors-jeu. En rage, Thuram se rachète dans la minute qui suit, en montant et en égalisant. Son tout premier but en Équipe de France. Et le deuxième, d'une superbe frappe enroulée du gauche, arrive à la 70ème minute, toujours par l'arrière droit de l'équipe de France, qui s'offre un doublé inattendu. La preuve : il s'agit des deux seuls buts de inscrits par Thuram en 142 sélections. Un vrai miracle.

18 novembre 2009 : France - Irlande : la main de la honte

Quatre ans avant l'Ukraine, la France est déjà en barrages pour une Coupe du Monde. Cette fois, c'est l'Irlande qu'elle affronte au Stade de France, après avoir gagné 1-0 à Dublin. L'affaire semble simple, mais les valeureux irlandais l'emportent 1-0 dans le temps règlementaire, à la surprise générale. Prolongations. Alors que le ballon s'apprête à sortir, Henry le remet en jeu de la main et sert William Gallas, qui égalise. Ce qui fait 2-1 pour la France en score cumulé, et offre la qualification aux Bleus. Une énorme tricherie qui emmène l'équipe de Raymond Domenech en Afrique du Sud, pour finalement se faire sortir honteusement dès le premier tour, après avoir fait la fameuse grève dans le bus. Tout ça pour ça...

Des moments glorieux, d'autres un peu moins : en 99 matches, le Stade de France est déjà passé par toutes les émotions avec les Bleus. Et cela devrait continuer pour de très nombreuses années...

Par Sébastien Delecroix