SFR Actus
Football

6 choses à retenir de la 6ème journée de Ligue des Champions

Neymar et Mbappé lors du succès (5-0) du PSG face à Galatasaray, le 11 décembre 2019 © FRANCK FIFE / AFP

Ça y est, la phase de poules est terminée : on sait qui va aller en huitièmes, qui est reversé en Europa League, et ces deux dernières soirées ont donné naissance à quelques surprises, bonnes ou mauvaises...

Deux clubs français en huitièmes de finale !

Pour la deuxième année d'affilée, Lyon et le PSG se retrouvent dans les 16 derniers clubs en lice en Ligue des Champions. Si le club de la capitale était déjà qualifié et était attendu à ce stade de la compétition, l'OL a dû lutter jusqu'à la dernière journée pour décrocher sa qualification, avec ce match nul 2-2 à domicile face au RB Leipzig. Un nul dans la douleur, avec une altercation entre joueurs et supporters à la fin du match dont le club se serait bien passé... Mais en terminant deuxième de son groupe, Lyon peut se préparer à affronter une très grosse écurie en février 2020.

Tirage au sort lundi 16 décembre

S'il faut attendre le tirage au sort qui se déroulera le lundi 16 décembre à Nyon en Suisse à 12h00, on connait déjà les potentiels adversaires des deux clubs. En huitièmes de finale, deux équipes d'un même pays ne peuvent pas se rencontrer, deux équipes qui étaient dans le même groupe non plus, et une équipe qui a terminé première de sa poule ne peut affronter qu'une équipe qui a terminé seconde de la sienne. Sur la route du PSG peuvent donc se dresser l'Atlético Madrid, Chelsea, Tottenham, le Borussia Dortmund, Naples ou l'Atalanta Bergame.

Pour Lyon cela va être -beaucoup- plus compliqué, puisque les adversaires potentiels sont Liverpool, Manchester City, Juventus, Bayern Munich, Barcelone ou Valence. On ne sait pas pourquoi, mais on pense que tous les supporters lyonnais espèrent tomber sur Valence... Et s'il ya des fans de stats, genre qui rêvent d'une émission qui s'appellerait Danse avec les stats, ce tableau est fait pour vous :

8 équipes reversées en Ligue Europa

C'est le lot de consolation de la Ligue des Champions : le troisième de chaque poule est reversé en Ligue Europa, l'autre compétition européenne, pour débuter en seizièmes de finale et avoir de bonnes chances de l'emporter au final. C'est donc ce qui attend le RB Salzbourg, l'Inter Milan, le Benfica Lisbonne, l'Ajax Amsterdam, le Shakhtar Donestk, l'Olympiakos, le Club Bruges et le Bayer Leverkusen.

Rires et larmes en Italie

Deux clubs italiens ont connu des fortunes bien diverses : l'Inter Milan recevait un FC Barcelone déjà qualifié et qui faisait tourner son effectif, et devait s'imposer pour se qualifier. Un gros échec, avec une défaite 1-2 qui voit le Borussia Dortmund, vainqueur de son côté, prendre la deuxième place du groupe. Par contre, l'Atalanta Bergame a réussi un incroyable retournement de situation. Ils se sont qualifiés après avoir perdu... leurs trois premiers matches ! Et pas qu'un peu : ils s'étaient pris 4-0 à Zagreb, face au Dinamo, avaient perdu 5-1 à Manchester City, et même perdu 1-2 à domicile face au Shakhtar Donestk. Ils se sont repris durant les matches retour, faisant un nul face à City, battant Zagreb et enfin en allant chercher leur qualification en Ukraine, avec une victoire 3-0 entâchée par des décisions arbitrales un peu étranges...

Joyeux Noël Edinson Cavani

Dans un match sans enjeu et avec une large victoire déjà assurée, Neymar a décidé de jouer les père Noël en avance, en laissant l'attaquant uruguayen Cavani tirer le penalty obtenu à la 82ème minute de jeu, sous les acclamations du public. Bon, c'est de la pure com' et à 0-0, pas sûr du tout que cela se serait déroulé comme ça... Mais c'est un peu comme les films de Noël à cette époque de l'année : un peu de guimauve et bons sentiments, ça ne peut pas faire de mal.

Les grands clubs sont toujours là

Quatre clubs espagnols, quatre anglais, trois italiens, trois allemands, deux français... Voilà pour la répartition des 16 équipes restant en lice. Parmi elles, on avait peur pour le tenant du titre, Liverpool, qui aurait pu être éliminé en cas de défaite à Salzbourg, mais a sorti les muscles et s'est imposé 2-0. Le Barça, déjà qualifié, est allé s'imposer sur la pelouse de l'Inter Milan qui jouait sa survie dans la compétition, et le Bayern Munich a réalisé un parcours parfait, six victoires en autant de rencontres, avec même un 7-2 infligé sur la pelouse de Tottenham et un 6-0 sur celle de l'Étoile Rouge de Belgrade. Alors qu'une réforme de la Ligue des Champions pour en faire une sorte de ligue fermée est actuellement à l'étude, cette édition 2019-20 commence déjà un peu à y ressembler...

Source : UEFA

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur