Incroyable mais vrai : les légendes Ronaldo et Maradona n'ont jamais remporté la Ligue des Champions
Football

Ces grands joueurs qui n’ont jamais remporté la Ligue des Champions

Incroyable mais vrai : les légendes Ronaldo et Maradona n'ont jamais remporté la Ligue des Champions © Franck Fife / AFP

Ils avaient de l’or dans les pieds et pourtant, ils n’ont jamais pu poser les mains sur le trophée le plus convoité d’Europe…

#1 - Diego Maradona

Le joueur le plus fantasque de tous les temps n’a jamais pu remporter la Ligue des Champions. Sans doute parce qu’à son époque, les règles d’admission étaient bien différentes : seuls les clubs vainqueurs de leurs championnats respectifs accédaient à la compétition. Même durant ses deux années à Barcelone, Maradona ne joue pas la Ligue des Champions. C’est avec Naples qu’il y accède à deux reprises, chutant dès le premier tour face au Real Madrid en 1987, puis au second tour en 1990 face au Spartak Moscou. Il pourra toujours se consoler en se disant que Pelé non plus, n’a jamais soulevé le trophée…

#2 - Ronaldo

C’est sans doute l’un des plus grands mystères du football. Comment le meilleur avant-centre de son époque et peut-être même de tous les temps, n’a jamais pu gagner la Ligue des Champions ? Parce qu’il était trop occupé à gagner le reste sans doute. Car il a tout gagné : deux Coupes du Monde, une Coupe des Coupes (face au PSG), une Coupe de l’UEFA et des titres de champions dans tous les championnats où il est passé. Rajoutez à cela deux Ballons d’Or, ce qui paraît bien peu vu le niveau du bonhomme et vous obtenez un palmarès de dingue, où ne manque qu’un seul petit trophée. La faute à un mauvais timing également : en 2002, il débarque au Real après la victoire du club en Ligue des Champions. Et encore pire, en 2007, il arrive au Milan AC durant le mercato hivernal. Mais comme il avait déjà disputé la compétition sous les couleurs du Real Madrid, il n’a pas pu participer à la victoire de son club. Si proche, si proche…

#3 - Gianluigi Buffon

Il joue depuis les années 1990 au plus haut niveau international, fait sans conteste partie des meilleurs gardiens de tous les temps. Mais le portier italien n’a toujours pas soulevé la coupe aux grandes oreilles et on commence à se dire que cela n’arrivera jamais. Il a tout de même gagné une C3 avec Parme au sein d’une équipe monstrueuse : Cannavaro, Thuram, Verón, Chiesa, Crespo… Mais avec la Juve, il a disputé trois finales de Ligue des Champions, pour autant de défaites. Une énorme frustration. Alors à 41 ans, le papy a décidé de faire de la résistance et de signer au PSG pour avoir une nouvelle chance d’emporter le trophée qui lui échappe depuis toutes ces années. Caramba, encore raté…

#4 - Lilian Thuram

L’homme qui a envoyé l’Équipe de France en finale de la Coupe du Monde grâce à son doublé contre la Croatie n’aura jamais gagné la Ligue des Champions, malgré des passages dans des clubs pouvant prétendre à la victoire. Il a perd une finale face au Milan AC avec la Juventus. Alors il décide d’aller à Barcelone, qui vient juste de remporter l’épreuve. Mais cela ne fonctionne pas. Pire, la saison où il quitte le club, le Barça remporte à nouveau la compétition. Quand ça veut pas, ça veut pas…

#5 - Zlatan Ibrahimovic

Sur le plan national, il a tout gagné. C’est bien simple, il suffisait que le grand nez, le roc, le pic, le cap, la péninsule, du suédois se pointe dans un club et celui-ci était champion. 13 championnats zlatanés entre 2000 et 2016. C’est énorme. Bon, en jouant à la Juve et au PSG, c’est sûr que ça aide. Mais sur le plan européen, quelle disette ! Une Coupe de l’UEFA en 2017 avec le Manchester United de Mourinho, et… basta. Et encore, il ne jouait pas, blessé pendant plusieurs mois… D’où les critiques sur sa disparition dans les grands rendez-vous. L’Europe devait être trop petite pour Zlatan.

#6 - Ruud van Nistelrooy

Voici un autre avant-centre avec un niveau de folie, qui a été au top durant des années mais n’a jamais remporté la Ligue des Champions, en ayant pourtant évolué dans des équipes comme Manchester United ou le Real Madrid. Même si, contrairement à Zlatan, il a cartonné dans la compétition, avec ni plus ni moins que 56 buts plantés en 73 rencontres. Le tout sans avoir jamais dépassé le stade des… demi-finales. On comprend pourquoi il avait autant la rage sur le terrain.

#7 - Fabio Cannavaro

Autre compagnon de galère européenne de Gianluigi Buffon et Lilian Thuram, le défenseur central italien est lui aussi passé par Parme et la Juventus, avec en plus l’Inter Milan, pour le résultat que l’on connaît. Alors il a décidé de rejoindre le Real Madrid, club recordman de victoires dans la compétition. Une réussite ? Bien sûr que non, sinon il ne serait pas dans ce classement…

#8 Dennis Berkamp

L’un des plus jolis toucher de balle du football européen n’aura jamais soulevé la Ligue des Champions. Ni avec l’Ajax Amsterdam, ni avec l’Inter Milan ou Arsenal. Il atteindra bien la finale de la compétition avec le club anglais en 2006, mais il assista à la défaite 2-1 de ses coéquipier face au Barça depuis le banc de touche. En même temps, celui que l’on surnommait “le hollandais non-volant” parce qu’il était phobique de l’avion n’a jamais beaucoup pu aider ses coéquipiers en tournois européens, ne faisant que les déplacements possibles en train. Il affiche néanmoins une C2 et une C3 avec l’Ajax, ainsi qu’une C3 avec l’Inter.

#9 - Lothar Matthäus

La vie du défenseur allemand en Ligue des Champions est faite de cruelles désillusions. En 1987, il dispute la finale avec le Bayern Munich face au FC Porto. À 10 minutes de la fin, les bavarois mènent 1-0. Et puis s’écrit l’histoire : l’algérien Madjer égalise d’un but en talonnade dont le geste va désormais porter son nom. Trois minutes plus tard, Porto prend l’avantage et ne le rendra pas. 1999 : même scénario. Le Bayern est en finale et mène 1-0 face à Manchester. Ce sont les arrêts de jeu, David Beckham est au corner… égalisation. Deux minutes plus tard, nouveau corner et… on connaît la suite. Vivre deux fois ce scénario tragique, inimaginable…

#10 - Michael Owen

Véritable pépite du Liverpool FC, Michael Owen va vite, très vite et enfile les buts. Ballon d’Or en 2001 à seulement 22 ans, il quitte les bords de la Mersey en 2004 pour rejoindre le Real Madrid. La même saison où Liverpool remporte la Ligue des Champions durant ce qu’on appelle maintenant “le miracle d’Istanbul”. En plus, il ne parvient pas à s’imposer au Real, bloqué par les monstres sacrés Ronaldo et Raul. Malgré des stats honorables, il retourne en Angleterre, d’abord à Newcastle, puis chez l’ennemi de Liverpool, Manchester United. Avec qui il arrive en finale de la Ligue des Champions en 2011, mais s’incline face au Barça. Une carrière gâchée par trop de blessures…

À noter que la Ligue des Champions 2019-2020 sera diffusée dès le 17 septembre sur RMC Sport.

Par Sébastien Delecroix