Neymar inscrit le but de la victoire (1-0) à Lyon, le dimanche 22 septembre.
Football

Combien de buts doit marquer Neymar pour se faire pardonner ?

Neymar inscrit le but de la victoire (1-0) à Lyon, le dimanche 22 septembre. © JEFF PACHOUD / AFP

L'opération reconquête continue pour le Brésilien, auteur du but victorieux pour la deuxième fois d'affilée en championnat le 22 septembre à Lyon. S'il continue à être aussi décisif, les supporters parisiens pourraient-ils oublier ses infidélités ?

À partir de maintenant, je sais que je jouerai tous les matches comme si j'étais à l'extérieur.

Voilà ce que déclarait Neymar aux médias la semaine dernière, après avoir inscrit un superbe retourné face à Strasbourg au parc des Princes, offrant une victoire à la dernière minute au Paris Saint-Germain. Pour son retour, il a brillé, mais dans les tribunes, les insultes ont fusé. Toujours aussi furieux de ses velléités de départ un peu trop franchement assumées, sans "respecter l'institution" comme le dit l'expression à la mode depuis deux ans, les supporters parsiens ne comptent pas oublier aussi vite ce qui aura finalement été un très mauvais feuilleton de l'été.

Roulettes VS. boulettes

Nous sommes en septembre 2019 et Neymar fait ce qu'il sait faire de mieux : jouer au football. Enfin, serait-on tenté d'écrire. Après les blessures, les suspensions, les caprices et les soirées mondaines, le prodige brésilien est revenu marcher sur la Ligue 1. Impliqué dans toutes les actions dangereuses du PSG face à l'Olympique Lyonnais, Neymar Jr a fini par inscrire un joli but à la 86e minute de jeu, d'une frappe croisée du gauche, après avoir mystifié deux défenseurs. Il aurait pu marquer plus tôt, sur un coup-franc superbement sorti par le gardien Anthony Lopes et n'a pas manqué de se faire conspuer pour ses tradtionnelles multiples roulades en pleurant à chaque contact. Sur chaque corner qu'il tirait, il était également visé par de nombreuses boulettes de papier. Cette haine à son encontre, sur les terrains adverses, il y est habitué.

Mais il la retrouve également à domicile, désormais. Pour le moment, tout du moins. Car face à Strasbourg la semaine dernière et à Lyon ce dimanche, nombreux sont les supporters parisiens à avoir célébré ses buts, et savouré les points ainsi ramenés. Si le PSG remporte tous ses matches 1-0, but de Neymar, jusqu'à la dernière journée de championnat, les errements de l'attaquant brésilien pourraient-ils être pardonnés ? Pas si sûr. En fait, tout va dépendre de combien de matches il va disputer et surtout, à quels moments il va marquer. Même si certains commencent déjà à vouloir lui redonner sa chance :

Comment se racheter quand on a couté 222 millions d'euros ?

Parce que la Ligue 1, c'est une promenade de santé pour le Paris Saint-Germain. C'est un peu comme voir un collègue revenir en disant qu'il a réussi à se servir de la photocopieuse. Pour le PSG, remporter le championnat est davantage considéré comme un acquis que comme un exploit. Ne pas la remporter serait une véritable honte pour le club. Mais même si Neymar inscrivait 50 buts en championnat, on lui dirait "ouais pas mal, mais bon, c'était facile, aussi..."

Ce qui va être exigé de lui, déjà, c'est qu'il ne défraie pas la chronique, avec des faits divers ou histoires de transfert, cela dès cet hiver. Ensuite, qu'il soit présent au printemps, pour les matches importants de Ligue des Champions, plutôt que d'etre suspendu ou blessé, et se montrer au Brésil pour l'anniversaire de sa sœur. S'il pouvait apprendre quelques mots de français, plus de deux ans après être arrivé à Paris, cela pourrait également être apprécié...

Pour espérer une réconciliation, ce n'est donc pas tant la quantité des cadeaux offerts qui va compter, mais la qualité déployée dans les grands rendez-vous. Neymar va devoir être plus romantique que jamais et se dépasser pour permettre à Paris de remporter la Ligues des Champions. Ou au moins faire un superbe parcours. Les supporters savent très bien qu'il veut aller voir ailleurs et étaient déjà prêts à le laisser partir cet été.

Continuer de vivre avec lui est un peu cruel, la rancune est tenace et les reproches vont fuser des deux côtés. Mais à forces d'efforts de sa part, peut-être pourra renaître, non pas l'amour des débuts, bel et bien enterré, mais au moins une nouvelle relation. Pour que le Ney et Paris, une fois l'été prochain venu, puissent au moins se quitter bons amis...

Source : RMC Sport

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur