En plus de perdre Eden Hazard, Chelsea a été interdit de recrutement par l'UEFA...
Football

Comment va faire Chelsea, interdit de recrutement ?

En plus de perdre Eden Hazard, Chelsea a été interdit de recrutement par l'UEFA... © Adrian Dennis / AFP

Pour avoir fait signer 29 joueurs alors qu’ils étaient encore mineurs, le club de Chelsea a été interdit de recrutement pour les deux prochaines fenêtres de mercato, soit toute la saison 2019-20. Plutôt embêtant, quand on est en plein phase de reconstruction…

Un nouveau cas d’école

Ce n’est pas la première fois que Chelsea est puni pour de tels agissements. En 2009, le club avait déjà été interdit de recrutement par la FIFA après avoir “volé” au Racing Club de Lens le jeune prodige Gaël Kakuta, qui n’avait alors pas encore 16 ans. Plus récemment, l’Atlético et le Real Madrid avaient été condamnés pour des faits similaires. Dans le cas de Chelsea cette année, on parle tout de même de 29 joueurs mineurs et étrangers, qui auraient été signés par le club sans respecter les règles de la FIFA. Ce qui occasionne donc une nouvelle interdiction de recruter pour le club... qui, paradoxalement, va donc devoir faire jouer ces jeunes joueurs pour s’en sortir sportivement...

Sarrigole pas…

Car malgré des débuts prometteurs lors de l’arrivée du coach italien Maurizio Sarri, Chelsea piétine et se bat pour une place en Ligue des Champions, regardant de très loin la lutte entre Liverpool et Manchester City pour le titre de Premier League. Avec son 4-3-3 et un placement haut sur le terrain, l’équipe est en pleine mutation. La preuve avec Kanté, désormais milieu relayeur, pour laisser le playmaker Jorginho distribuer le jeu dans une position plus reculée. Le problème, c’est que l’effectif actuel a besoin de quelques ajustements pour espérer performer et éventuellement éviter des humiliations comme celles reçues à Manchester City (6-0) ou… Bournemouth (4-0). Le poste d’arrière gauche, où Marcos Alonso ne fait plus vraiment l’affaire, serait sans doute l’une des priorités du coach. Mais sans recrutement possible, il lui reste tout de même de quoi bricoler. En utilisant par exemple quelques-uns des 42 joueurs actuellement prêtés par le club. Oui oui, 42.

Retours gagnants ?

Parmi cette armada, quelques beaux noms pourraient faire du bien à l’effectif, ne serait-ce qu’en y entrant en rotation. On pense tout d’abord aux français Kurt Zouma et Tiemoué Bakayoko, même si leurs qualités balle aux pieds sont peut-être trop faibles pour le jeu fluide que veut développer Sarri… Surtout que les supporters de Chelsea espéraient voir débarquer Koulibaly en défense centrale, pour que le sénégalais retrouve son ancien entraîneur à Naples. En revanche, le tacticien pourrait être bien content de retrouver Kenedy, un gaucher brésilien évoluant à Newcastle cette saison, ou encore Michy Batshuayi, l’attaquant belge qui pourrait venir suppléer un Olivier Giroud, qui parvient moins bien à s’imposer sous le maillot bleu londonien que sous le maillot bleu français. Par ailleurs, il faudra remplacer Kovacic, prêté par le Real Madrid. Si Ross Barkley semble destiné à devenir titulaire aux côtés de Kanté et Jorginho, les jeunes anglais Lewis Baker et surtout Mason Mount devraient pouvoir profiter de cette opportunité. En attaque, Chelsea semble justement avoir pris les devants…

Très bonne anticipation

Durant le dernier mercato d’hiver, Chelsea a opéré deux coups qui peuvent laisser penser que le club savait très bien à quelles sanctions il allait devoir faire face. Alors le club de Roman Abramovitch a signé l’ailier américain du Borussia Dortmund, Christian Pulisic, pour 64 millions d’euros. Un transfert qui ne sera effectif que cet été, mais qui a été signé avant et sera donc réalisé malgré l’interdiction de recrutement. Encore plus malin, le cas Higuain. Il a été prêté par la Juventus jusqu’à la fin de la saison, mais avec une option de prêt d’un an supplémentaire pour 18 millions d’euros. Là encore, le prolongement est possible et l’affaire bien anticipée. Chelsea semble donc s’être blindé dans l’attente de cette sanction. Mais peut-être pas suffisamment…

Tout sauf un Hazard

Plusieurs joueurs ont en effet des velléités de départ et ne sont qu’à un an de l’échéance de leurs contrats. La logique économique voudrait donc de voir Chelsea les revendre dès cet été, pour récupérer de grosses sommes d’argent en transferts. Mais la logique sportive, avec cette interdiction de recruter les empêchant de remplacer les partants, est toute autre. Car on ne parle pas de n’importe quels joueurs dont le contrat se termine en 2020 : Pedro, William, David Luiz, Olivier Giroud. Mais aussi le petit prodige Callum Hudson-Odoi, qui intéresse le Bayern Munich et Liverpool ; et surtout, Eden Hazard, qui rêve de rejoindre le Real Madrid. Le club londonien parviendra-t-il à le retenir, au risque de le perdre l’année d’après sans même pouvoir récupérer d’indemnités ? Vu le marché actuel, Eden Hazard, c’est un possible transfert à 120 millions d’euros. Et pour le remplacer, pas sûr que Chelsea puisse jouer la carte de la jeunesse. Même si c’est sa carte préférée…

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur