SFR Actus
Football

Euro 2020 : le programme des demi-finales

Les joueurs anglais célèbrent leur quatrième but contre l'Ukraine en quarts de finale de l'Euro 2020, le 3 juillet au stade Olympique de Rome, Italie © ALBERTO PIZZOLI / POOL / AFP

Ils ne sont plus que 4 à pouvoir succéder au Portugal et remporter l'Euro. Dans une compétition riche en surprises, nous aurons donc le droit à un remake de la finale de l'Euro 2012, ainsi qu'à une affiche surprise, durant laquelle les Anglais voudront prouver que "Football's coming home".

"It's coming home, it's coming home, football's coming home."

Et si cet incroyable chant anglais, composé par les Lighting Seeds en... 1996 (!), devenait enfin le tube de l'été ? Savoureux parce que rempli d'auto-dérision et se moquant des échecs répétés des Three Lions dans les grandes compétitions internationales, il peut en tout cas être repris en toute sérénité pour ces demi-finales de l'Euro 2020 : car le football revient vraiment à la maison, dans le pays qui l'a vu naître, l'Angleterre. Les 2 rencontres se déroulent effectivement à Wembley, à Londres, tout comme la finale...

Vibrez devant l'Euro 2021 sur beIN SPORTS
Vibrez devant l'Euro 2021 sur beIN SPORTS

Mardi 6 juillet : Italie - Espagne

On ne sait pas si la vengeance est vraiment un plat qui se mange froid, mais on sait qu'en tout cas, les Italiens aimeraient en faire une nouvelle spécialié mardi soir, au moment de défier l'Espagne. En 2012, les 2 pays s'étaient affrontés au sommet, pour une victoire finale des Ibériques et un score particulièrement humiliant : 4-0. C'était l'époque où le Barça et le Real Madrid roulaient sur l'Europe, et où l'Espagne se permettait de jouer sans avant-centre, mais en alignant en même temps sur le terrain Xavi, Busquets, Iniesta, Fabregas, David Silva et Xabi Alonso. Autant dire que leurs adversaires ne touchaient pas souvent le ballon...

Il ne reste plus que Busquets et Alba à avoir participé à cette finale côté espagnol, contre Bonucci et Chiellini côté italien. Depuis 2012, les forces se sont davantage équilibrées, l'Italie étant même l'équipe la plus impressionnante du tournoi depuis le début. La Squadra Azzurra est-elle favorite pour autant ? Légèrement. Mais elle devra tout de même se méfier de la Roja, qui avec son parcours sans briller (3 nuls et 2 victoires, dont 1 après prolongations) rappelle un peu le Portugal, qui l'avait emporté en 2016. On souhaite en tout cas bon courage à l'arbitre, Felix Brych, qui va devoir faire régner l'odre dans une rencontre pleine de tensions entre 2 équipes particulièrement "malignes", comme on dit pour ne pas dire autre chose. Après son spectacle contre la Belgique, Immobile sera sans aucun doute particulièrement observé :

Italie - Espagne, la demi-finale choc, est à suivre à 21h00 ce mardi 6 avril sur beIN SPORTS.

Mercredi 7 juillet : Danemark - Angleterre

Dans l'autre moitié de tableau, l'affiche est plus suprenante. Il faut dire que l'Allemagne et les Pays-Bas sont tombés dès les huitèmes de finale (respectivement face à l'Angleterre et la République Tchèque). Comme pour l'Euro 1992, qu'ils avaient remporté alors qu'ils ne devaient pas y participer (le Danemark a remplacé à la dernière minute la Yougoslavie, qui venait d'entrer en guerre), les Danois peuvent encore écrire une superbe page de l'histoire du football. Rappelons que dès leur premier match, leur star et meneur de jeu, Eriksen, s'est effrondré sur la pelouse, victime d'un malaise cardiaque, qui a conduit à l'arrêt d'une rencontre qui sera finalement achevée le lendemain, et perdue (0-1) contre la Finlande. Le Danemark revient de loin (ayant également perdu son 2e match, 1-2 contre la Belgique), et semble imprégné d'une mission qui transcende l'équipe. Mais pas seulement. Car les Danois jouent (vite et) bien, avec de très bons joueurs à tous les postes (Schmeichel, Kjær, Delaney, Hojbjerg, Dolberg, Braithwaite, la révélation Damsgaard...). Et si les Vikings conquéraient à nouveau l'Angleterre ?

Après la décision de Dublin de ne finalement pas accueillir l'Euro 2020, la sélection anglaise a joué la quasi-totalité de ses matches non seulement dans son pays, mais aussi dans un même stade, celui de Wembley, à Londres. Beaucoup d'observateurs ont d'ailleurs remarqué que les 4 demi-finalistes ont eu la chance de disputer au moins leurs 3 premières rencontres à domicile. Une petite injustice, surtout quand des équipes, comme la Suisse notamment (qui a joué à Bakou, Rome, Bakou, Bucarest et Saint-Pétersbourg), ont passé plus de temps dans l'avion que sur le terrain. Après une jolie escapade à Rome en quarts de finale (victoire 4-0), les Anglais sont donc de retour dans leur jardin de Wembley, qui accueillera également la finale. Avec une équipe pleine de talents (Kane, Sterling, Rice, Sancho, Rashford, Mount, Foden, Grealish...), et qui n'a pas encore encaissé le moindre but depuis le début du tournoi, les Three Lions semblent favoris. Mais attention, cette compétition est pleine de surprise. On parle tout de même d'un Euro 2020 qui se déroule... en 2021.

Danemark - Angleterre est à suivre ce mercredi 7 juillet à 21h00 sur beIN SPORTS.

Suivez l'intégralité de l'Euro 2020 sur beIN SPORTS, en ce moment proposé en pack avec RMC Sport à 19 euros par mois (au lieu de 34 euros par mois). Pour ne vraiment rien louper du meilleur du sport.

Source : beIN SPORTS

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur