Karim Benzema (au centre) lors du match face à la Jamaïque le 8 juin 2014 à Villeneuve-d'Ascq
Football

Karim Benzema peut-il jouer pour l'Algérie ?

Karim Benzema (au centre) lors du match face à la Jamaïque le 8 juin 2014 à Villeneuve-d'Ascq © PHILIPPE HUGUEN / AFP

En répondant aux propos de Noël le Graët, Karim Benzema a laissé entendre sur Twitter qu'il pourrait jouer pour une autre sélection que la France. Mais est-ce seulement possible ?

Depuis le scandale du chantage à la sextape, auquel Karim Benzema est accusé par Mathieu Valbuena d'avoir participé, l'avant-centre du Real Madrid n'est plus sélectionné en équipe de France...

Sa dernière sélection remonte au 8 octobre 2015. Depuis, bien que la justice ne se soit pas encore prononcée et que Benzema soit toujours présumé innoncent, il n'a pas été rappelé avec les Bleus. Tout comme Valbuena, pourtant victime dans cette affaire de chantage. Même si à l'heure actuelle, ce dernier, âgé de 35 ans et évoluant à l'Olympiakos, en Grèce, ne saurait être un véritable prétendant à l'équipe de France...

Ce qui n'est pas le cas de Benzegoal, qui au Real Madrid cartonne autant que quelqu'un qui prépare un déménagement, et affiche un niveau qui lui permettrait de jouer dans n'importe quelle sélection. Sauf que suite à l'affaire avec Valbuena, il a aussi eu des mots durs envers Didier Deschamps, disant qu'il "avait cédé à une partie raciste de la France". Les échanges entre le joueur et la fédération sont compliqués depuis quelques années, et ce n'est pas la dernière sortie de Noël le Graët qui va venir calmer le jeu. Le président de la Fédération Française de Football a ainsi déclaré que Benzema ne jouerait plus jamais en équipe de France :

Ce qui n'a pas fait plaisir du tout au principal intéressé, qui s'est empressé de répondre sur son compte Twitter :

One, two, three, viva l'Algérie ?

Et c'est la dernière phrase qui a particulièrement retenu l'attention de nombreux commentateurs. Karim Benzema pourrait-il jouer pour une autre sélection que l'équipe de France ? On pense tout de suite bien évidemment à l'Algérie, le pays de ses parents auquel il s'est toujours dit attaché. Même si le sélectionneur des Fennecs Djamel Belmadi a réagi en déclarant "pour l'instant nous avons Bounedjah, Islam (Slimani), Delort, Soudani. Je suis très content avec les joueurs que j'ai". Mais bon, si demain on lui disait que Benzema était vraiment sélectionnable, on ne pense pas qu'il dirait "non non c'est bon, j'ai déjà Andy Delort". C'est un peu comme si quelqu'un à qui on disait "vous avez gagné une Porsche" à un concours répondait "non merci, vous n'avez pas une trottinette plutôt ?".

Sauf que le problème ne se présentera pas. En effet, le règlement de la FIFA est très clair à ce sujet :

"Tout joueur qui a déjà pris part, pour une association, à un match international (en tout ou partie) d'une compétition officielle ne peut plus être aligné en match international par une autre association, sauf en cas d'exceptions."

Et Benzema a déjà joué énormément de matches officiels sous le maillot de l'équipe de France, dont deux Euros et un Mondial. Car même le "sauf en cas d'exceptions" à la fin du point de règlement ne lui laisse guère d'espoir. La seule "solution" serait en effet que Karim Benzema... perde la nationalité française ! Et ce "sans son contentement ou contre sa volonté", comme le dit le réglement de la FIFA. L'ami de Booba ne peut donc jouer que pour la sélection française. Autant dire que tant que Didier Deschamps sera sélectionneur, on ne devrait pas voir le joueur du Real Madrid mener l'attaque aux côtés de Griezmann et Mbappé...

Sources : RMC Sport, Foot Mercato, 10 Sport, France Football, Libération

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur