La mascotte de l'Euro 2020, Skillzy, pose dans l'Olympia Park de Munich, en Allemagne, le 3 mars 2020
Football

L'Euro 2020 reporté en 2021 ?

La mascotte de l'Euro 2020, Skillzy, pose dans l'Olympia Park de Munich, en Allemagne, le 3 mars 2020 © CHRISTOF STACHE / AFP

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, de nombreuses mesures sont prises dans le monde du football, laissant planer un énorme doute sur la tenue des compétitions encore en cours. Devant se dérouler dans plusieurs pays, l'Euro 2020 pose évidemment un énorme problème d'organisation dans les circonstances actuelles, à tel point que son report serait sérieusement envisagé par l'UEFA...

Il était écrit que l'Euro 2020 ne devait pas être un Euro comme les autres. Alors que la compétition regroupant les meilleures sélections nationales européennes se déroule normalement dans un pays, voire dans deux, cette édition doit se dérouler dans... 12 pays. Et à l'heure actuelle, les 12 pays concernés sont touchés par le coronavirus...

De Londres à Bakou, en Azerbaïdjan, en passant par Bilbao et Saint-Pétersbourg, une telle organisation nécessite de très nombreux déplacements, des équipes comme des supporters, et va avoir une sacrée empreinte carbone... Mais depuis quelques jours, face à la propagation du coronavirus, de nombreuses mesures sont prises concernant les matches de football, regroupant des dizaines de milliers de personnes dans des stades. Tous les championnats vont se jouer à huis clos jusqu'à nouvel ordre, comme la Ligue 1 et la Ligue 2, interdites au public jusqu'au 15 avril. Et ça, c'est dans le meilleur des cas : en Italie et en Espagne, les championnats sont carrément arrêtés. Un retard considérable risque donc d'être pris dans les compétitions nationales, supposées se terminer environ quatre semaines avant le début de l'Euro 2020. Histoire de laisser les joueurs souffler un peu...

Et en plus des championnats locaux, beaucoup d'équipes sont encore engagées en Ligue des Champions et Ligue Europa, avec des matches qui commencent à être reportés. Hier, Getafe a annoncé ne pas vouloir se rendre à Milan, l'Italie étant en quarataine, tandis que l'avion de l'AS Roma n'a pas été autorisé à se poser à Séville, les vols entre Espagne et Italie étant désormais interdits. Dans ce contexte, et avec une situation qui évolue de jour en jour, il est impossible de prévoir quand ces rencontres pourront être disputées, et si les compétitions européennes pourront aller jusqu'à leurs finales respectives, même à huis clos. "Justement l'année où on parvient à se qualifier pour les quarts de finale", doivent se dire les supporters parisiens...

Le report plutôt que le huis clos

Face à l'incertitude sur les événements à venir au cours des prochains mois, l'UEFA, tout comme le CIO pour les JO, envisagerait de tout simplement annuler la compétition, pour laisser le mois de juin en option aux compétitions de clubs, mais aussi ne pas prendre le risque d'une annulation de dernière minute, qui serait économiquement et populairement catastrophique. Disputer le tournoi à huis clos est tout simplement inconcevable, et semblerait une très mauvaise idée. On a bien vu avec le PSG hier soir que cela n'arrêterait pas les fans les plus fervents, et des rassemblements auraient lieu ailleurs, dans les bars ou sur les places. Le report d'une année semble bien être le plan B de l'UEFA, qui pourrait également avoir un plan C, ou plutôt D, comme Délocalisation. Se reporter sur une seule ville, suffisamment bien pourvue en infrastructures sportives, et médicalement assez équipée pour pourvoir aux besoins des personnes atteintes de COVID-19.

Le problème, c'est qu'actuellement en Europe, aucun endroit ne semble répondre à ces critères... Si l'épidémie n'est pas prochainement contrôlée, il n'est donc pas exclu que tout le calendrier footballistique soit bousculé, et que l'Euro 2020 se déroule en 2021. Ce qui pourrait permettre à des joueurs blessés comme Depay ou Dembelé d'y participer, mais pourrait surtout nous priver du dernier tournoi de vieux briscards comme Giroud (33 ans), Matuidi (32 ans), ou même... Cristiano Ronaldo (35 ans) ?

Sources : France Football, So Foot

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur